Configurer Une IP Statique Sur Un Raspberry Pi (3 méthodes)

Lorsque vous branchez un Raspberry Pi sur le réseau et que vous le démarrez, il obtient généralement une adresse IP « aléatoire » du serveur DHCP. Cette adresse IP peut changer à chaque fois que vous l’utilisez ou presque, ce qui n’est pas pratique du tout. Voyons comment résoudre ce problème et demander au Raspberry Pi de toujours utiliser la même adresse.

Il existe trois façons de définir une adresse IP statique sur un Raspberry Pi : lui attribuer une IP dans la configuration du routeur, définir une IP statique depuis l’interface du bureau ou encore modifier la configuration manuellement.

Nous allons explorer ces 3 méthodes, mais d’abord, assurons-nous que vous comprenez le fonctionnement de votre réseau actuel, c’est un prérequis important pour éviter tout conflit d’adresse IP ou dysfonctionnement du réseau.

À propos, si vous débutez sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer les choses (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours. Il s’agit d’un défi de 30 jours dans lequel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin profiter de votre Raspberry Pi à son plein potentiel. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui si vous utilisez ce lien !

Avant toute modification : Vérifiez la configuration du réseau

J’ai mis le mot « aléatoire » entre guillemets dans mon introduction, mais il n’y a rien de vraiment aléatoire avec les ordinateurs. Avant de choisir une adresse IP et d’essayer de la configurer sur le Raspberry Pi, nous devons prendre quelques minutes pour étudier le réseau actuel.

Obtenez l’adresse IP de votre routeur

Sur la plupart des réseaux, notamment à la maison, le routeur principal est la box de votre fournisseur d’accès à Internet. Elle fournit un accès Internet à tous les appareils et est souvent aussi le serveur DHCP (l’équipement principal chargé d’attribuer des adresses IP à tous les appareils).

En accédant à son interface Web, vous pouvez généralement obtenir un aperçu plus clair de la configuration du réseau.
Si vous ne connaissez pas son adresse IP, elle devrait être mentionnée comme « passerelle » dans la configuration réseau de tout ordinateur connecté à Internet. C’est aussi traditionnellement le serveur DNS.

Depuis un Raspberry Pi ou un ordinateur sous Linux, vous pouvez utiliser cette commande pour trouver l’adresse IP :
route -n

Dans mon cas, l’adresse IP de mon routeur est 192.168.222.1 (parce que je l’ai configurée ainsi). Mais dans la plupart des cas, ce sera 192.168.1.1 ou 192.168.1.254.

Une fois que vous avez l’adresse IP, vous pouvez essayer d’accéder à l’interface web via votre navigateur web. Elle sera protégée par un mot de passe, vous devrez donc peut-être trouver la documentation de votre fournisseur d’accès Internet pour y accéder.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Obtenir la plage DHCP

Tout d’abord, vous devez trouver la plage DHCP. En général, vous avez un réseau qui va de 192.168.1.1 à 192.168.1.254, mais la plage DHCP est peut-être seulement de 1.100 à 1.150. Ceci sera utile pour éviter tout conflit.

Il faut éviter de définir l’adresse IP du Raspberry Pi sur 1.110 si le DHCP risque de l’attribuer à votre ordinateur.

Vous pouvez également trouver cette information dans la configuration de votre serveur DHCP (donc le routeur de votre fournisseur d’accès Internet dans la plupart des cas). Pour moi, cela ressemble à ceci :

Bon, ma configuration n’est pas typique, car elle couvre toutes les adresses IP, probablement parce que je l’ai modifiée.
Si vous avez quelque chose de similaire, il serait judicieux de réduire la plage (de 222.2 à 222.100 par exemple).
De toute façon, nous ferons un audit rapide après cela pour choisir une adresse IP libre.

Si vous constatez que votre plage DHCP va de 1.100 à 1.150 par exemple, nous éviterons simplement de choisir une adresse IP dans cette plage. Vous pouvez, par exemple, utiliser 1.160 si c’est adresse est disponible.
Comment le savoir ? C’est la dernière étape avant de modifier la configuration du Raspberry Pi.

Obtenir une liste des adresses IP actuellement utilisées

Pour être sûr, il est bon de récupérer une liste des adresses IP qui sont actuellement utilisées sur le réseau. Cela peut directement se faire à partir de l’interface du routeur ou par le biais d’une analyse du réseau.

Sur la page de configuration du routeur, vous pouvez avoir accès à une liste de tous les ordinateurs et autres périphériques connectés à votre réseau, avec leurs adresses IP actuelles. À la fois celles attribuées par le serveur DHCP, mais aussi toutes les autres adresses statiques.

Cela vous donnera un bon aperçu de l’état actuel du réseau. Si vous ne le trouvez pas, ne vous inquiétez pas, vous pouvez également effectuer un scan du réseau.

À partir d’un ordinateur Windows, vous pouvez utiliser l’outil Advanced IP Scanner, qui vous proposera quelque chose du genre :

Et sous Linux, vous pouvez installer nmap avec :
sudo apt install nmap
Et utilise cette commande pour faire un scan du réseau :
nmap -sP <sous-reseau> | grep report
Donc, par exemple :

Dans la plupart des cas, votre serveur DHCP attribue les adresses IP au début de la plage. Dans les deux exemples, toutes les adresses IP sont données entre 2 et 40. Les adresses IP 100 et 150 sont des adresses IP statiques.
Ainsi, si je choisis quelque chose comme 200 pour mon Raspberry Pi, ca ne devrait pas poser de problème (192.168.222.200).

À ce stade, vous devriez savoir quelle adresse IP vous allez configurer sur votre Raspberry Pi. Je vais maintenant vous donner plusieurs méthodes pour le faire.

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Définir une adresse IP statique sur le routeur.

Si le routeur principal du réseau est également le serveur DHCP, le moyen le plus simple de définir une adresse IP statique pour le Raspberry Pi est d’utiliser son interface Web. Nous appelons cela un bail DHCP, et il est possible de définir un bail statique pour tout équipement déjà connecté au réseau.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

L’interface sera légèrement différente pour chaque fournisseur et marque de routeur, mais dans mon cas, elle ressemble à ceci :

Je peux choisir le nom de n’importe quel appareil de mon réseau et définir une adresse IP statique. Je peux également saisir une adresse MAC si le périphérique n’est pas répertorié (Voici comment trouver l’adresse MAC d’un Raspberry Pi).

Si vous pouvez trouver quelque chose de similaire sur votre routeur, ce sera la solution la plus simple. Il n’y a rien à changer sur le Raspberry Pi, et même si vous réinstallez le Raspberry Pi, il conservera la même adresse IP.
Cela évitera par ailleurs la plupart des problèmes, car il est configuré directement sur le serveur DHCP.

Définir une IP statique sur Raspberry Pi OS Desktop

Sur Raspberry Pi OS Desktop, une adresse IP statique peut être définie manuellement en modifiant les paramètres de réseau sans fil et filaire. Cliquez sur l’icône du réseau dans le panneau supérieur droit, ouvrez les paramètres et remplissez la configuration manuellement.

Voici les étapes exactes à suivre :

  • Cliquez sur l’icône du réseau dans le coin droit du panneau supérieur.
  • Choisissez “Options avancées”, puis “Modifier les connexions”.
    Je réalise cette procédure pour la connexion sans fil (wlan0), mais cela fonctionne de la même façon pour la connexion Ethernet (eth0).
  • Sélectionnez la connexion correspondante, puis cliquez sur l’icône de paramètres en bas de la première fenêtre.
    Ouvrez ensuite l’onglet “Paramètres IPv4” et passez à “Manuel” au lieu de DHCP.
    Remplissez le formulaire avec vos paramètres de réseau, voici un aperçu de l’interface :
    • Prenez une adresse IP libre à mettre dans le champ “Adresse”. De préférence, choisissez en une en dehors de la plage DHCP. En général, les serveurs DHCP sont assez intelligents pour ne pas attribuer une adresse IP déjà utilisée, mais c’est plus sûr.
      Le masque de réseau (“netmask”) est généralement 24 sur la plupart des réseaux.
    • La passerelle est l’adresse IP du routeur que nous avons obtenue précédemment avec :
      route -n
    • Et le serveur DNS est souvent le même pour un réseau domestique.
      Vous pouvez soit vérifier votre configuration actuelle avec :
      cat /etc/resolv.conf
      Et utilisez la même IP. Ou utilisez un serveur DNS public, comme celui proposé par Google (8.8.8.8) ou OpenDNS (208.67.222.222).
      Si vous utilisez Pi-Hole ou AdGuard, vous devez évidemment ajuster ceci et le configurer avec l’adresse IP de l’autre Raspberry Pi.
  • Cliquez sur “Save” pour appliquer les modifications, puis fermez tout.

Pour vraiment appliquer les modifications, vous devez redémarrer le réseau en utilisant l’une de ces méthodes : redémarrer le Raspberry Pi (menu principal > Éteindre > Redémarrer), débrancher/rebrancher le câble réseau, ou désactiver/activer l’interface Wi-Fi.

Après le redémarrage ou la reconnexion, vous pouvez passer votre souris sur l’icône réseau pour découvrir si votre adresse IP a changé pour l’adresse IP statique configurée (plus de détails ici).

Note : Ce tutoriel a été mis à jour pour Raspberry Pi OS Bookworm, les étapes peuvent être légèrement différentes sur les versions antérieures. Et la section suivante, via la ligne de commande, ne fonctionne pas avec les anciennes versions (vous devez modifier /etc/dhcpcd.conf dans ce cas).

Définir une IP statique via la ligne de commande

Si vous n’avez pas accès à l’interface de bureau, ou que vous souhaitez utiliser des lignes de commande, vous pouvez faire la même chose via l’outil de configuration du gestionnaire de réseau.

Voici les étapes à suivre :

  • Ouvrir l’interface utilisateur de network manager avec :
    sudo nmtui
  • Choisir “Edit connection”
  • Choisissez la connexion que vous souhaitez définir en statique, et sélectionnez “Edit…” sur la droite.
    Utilisez les flèches de votre clavier pour sélectionner la connexion et le bouton d’action.

    Appuyez sur Entrée pour confirmer la sélection.
  • Sur la prochaine fenêtre, faites défiler le curseur jusqu’à la ligne “IPv4 Configuration” et sélectionnez “Automatic”.
  • Appuyez sur Entrée et basculez sur “Manual”, puis sélectionnez “Show” pour accéder au formulaire et remplir votre configuration réseau.

    Vous avez compris le principe. Sélectionner “Add” sur chaque ligne que vous souhaitez modifier et remplissez le formulaire avec vos informations.
  • Assurez-vous de remplir au moins l’adresse IP, le serveur DNS et la passerelle. Cela devrait ressembler à cela:
  • Faites défiler jusqu’en bas du formulaire pour trouver le bouton “Save” et quitter l’outil (appuyez plusieurs fois sur “ECHAP”).

Comme avec la précédente solution, le changement ne s’appliquera qu’à la prochaine connexion. Vous pouvez soit déconnecter/reconnecter votre câble réseau, Wi-Fi ou simplement redémarrer le Raspberry Pi:
sudo reboot

Et voilà. Une fois que le réseau est reconnecté, l’adresse IP devrait maintenant être celle que vous venez de définir :

Une fois que vous avez une bonne idée de votre configuration réseau et savez où modifier la configuration du Raspberry Pi, ce n’est pas si compliqué.

J’espère que cet article vous a été utile, et si vous voulez en savoir plus sur l’administration des réseaux, vous devriez consulter ces autres tutoriels sur le site :

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Rappel: J'ai crée une communauté d'utilisateurs de Raspberry Pi qui vous permet de partage vos avancées, poser vos questions et recevoir de nombreux avantages exclusifs (anglophones uniquement). Cliquez sur le lien pour en savoir plus.

Questions liées

Est-ce qu’un Raspberry Pi a besoin d’une IP statique ?

Utiliser une IP statique sur Raspberry Pi est pratique, mais pas obligatoire. Son utilité pour une utilisation de bureau est minimale. Pour les serveurs, un nom d’hôte unique sera aussi bien qu’une adresse IP statique dans la plupart des cas.

Pour des serveurs réseau spécifiques (DNS, DHCP, bloqueur de publicité, etc.) où vous utilisez l’adresse IP dans la configuration des clients, il est recommandé de définir une IP statique. Mais lorsque le nom d’hôte peut être utilisé ou une analyse rapide effectuée, ce n’est pas obligatoire.

Comment définir une adresse IP statique dès le premier démarrage ?

La façon la plus simple de définir une adresse IP statique avant le démarrage est d’attribuer une adresse IP réservée dans la configuration du serveur DHCP. L’adresse MAC est la seule information requise, le système n’importe pas.

Vous pouvez suivre les instructions données dans la première méthode répertoriée dans cet article pour savoir comment faire cela sur votre routeur.

Quelle est la différence entre une adresse IP publique et une adresse IP privée ?

Les adresses IP publiques identifient les appareils sur Internet, permettant un accès au Raspberry Pi depuis n’importe où. Les adresses IP privées sont utilisées dans les réseaux locaux, comme les installations domestiques, permettant la communication avec des appareils tels que votre ordinateur principal.

Si votre objectif est de donner accès à votre Raspberry Pi via Internet de n’importe où dans le monde, vous devriez probablement lire ceci : Comment installer et utiliser No-IP sur Raspberry Pi? (en anglais).

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *