Armbian Sur Raspberry Pi : Le Guide Ultime


Armbian existe depuis un certain temps, presque depuis la sortie du premier Raspberry Pi. Il s’agit d’une distribution Linux, basée sur Debian et maintenant sur Ubuntu, visant à supporter la plupart des ordinateurs monocartes (Raspberry Pi, mais pas seulement). Dans ce tutoriel, je vais vous donner toutes les étapes pour commencer à l’utiliser.

La dernière version d’Armbian est compatible avec tous les modèles récents de Raspberry Pi. Deux images sont disponibles sur leur site web : CLI (version minimale) ou Desktop (avec XFCE). Ces images peuvent être flashées sur une carte SD ou une clé USB avec Raspberry Pi Imager ou Etcher.

Ne vous inquiétez pas, je vais vous expliquer chaque étape en détail dans ce tutoriel. Je vous donnerai également quelques conseils pour utiliser Armbian, et répondrai à certaines de vos questions à ce sujet.

À propos, si vous êtes novice sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer vos premiers pas (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book « Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours« . Il s’agit d’un défi de 30 jours au cours duquel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin apprécier cet appareil passionnant qu’est le Raspberry Pi. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui en utilisant ce lien !

Installer Armbian sur Raspberry Pi

Téléchargez mon glossaire !
Un peu perdu avec toutes ces abbréviations et nouveaux mots ? Téléchargez le glossaire complet au format PDF :-)

Voici les étapes nécessaires pour installer Armbian sur votre Raspberry Pi :

  • Choisissez la version à installer (minimale ou bureau).
  • Téléchargez l’image correspondante.
  • Flashez-la sur votre carte SD (ou disque USB).
  • Suivez l’assistant au premier démarrage.

Je vais maintenant expliquer chaque étape en détail.

Choisissez une version d’Armbian

La dernière version d’Armbian est désormais basée sur Ubuntu, et deux versions principales sont disponibles sur leur site web :

  • La version « CLI » : comme son nom l’indique, il s’agit d’une installation minimale, avec seulement une ligne de commande (pas d’interface).
  • La version « Desktop » : avec XFCE préinstallé, qui est un environnement de bureau léger qui devrait fonctionner correctement sur la plupart des modèles de Raspberry Pi.

Sur leur page de téléchargement, vous pouvez également trouver d’autres variantes, comme celle avec Cinnamon. Mais pour être honnête, je recommanderais de commencer par la version minimale dans tous les cas et d’ajouter ensuite l’environnement de bureau manuellement.

J’ai testé la version Desktop sur mon Raspberry Pi 4, et cela n’a pas fonctionné directement. J’ai failli faire ce tutoriel quelques mois auparavant, mais l’édition Cinnamon était pleine de bugs. La réponse que les développeurs m’ont donnée sur Twitter était que le Raspberry Pi n’était pas officiellement supporté et qu’ils recherchent des mainteneurs (vous pouvez postuler ici si vous êtes intéressé).

Bref, pour l’instant, je commencerais par la version « CLI ». Je suivrais alors les commandes que je fournis dans la section suivante pour ajouter l’environnement de bureau que vous souhaitez utiliser. Mais peut-être qu’à l’avenir, ils corrigeront leur édition « Desktop », alors n’hésitez pas à faire un essai si vous avez du temps.

Téléchargez l’image Armbian

Armbian n’est pas disponible dans Raspberry Pi Imager, vous devez donc d’abord télécharger l’image manuellement :

  • Allez à la page de téléchargement pour Raspberry Pi.
    Armbian prend en charge un grand nombre d’alternatives au Raspberry Pi, vous pouvez probablement suivre les mêmes étapes avec d’autres appareils.
  • Choisissez la version que vous voulez essayer.
    Vous avez le choix entre « CLI » et « Desktop », mais vous pouvez également cliquer sur « Check other download options » pour en obtenir d’autres, comme l’édition Cinnamon (un autre environnement de bureau).
  • Cliquez sur « Direct Download » ou utilisez Torrent pour télécharger l’image sur votre ordinateur.

C’est tout, nous pouvons maintenant passer à la suite et la flasher sur une carte SD ou un disque USB.

Flasher Armbian sur votre média

Comme pour tout nouveau système d’exploitation, vous devez copier les fichiers système sur votre support de stockage.
Dans ce cas, je vous recommande d’utiliser Balena Etcher. En effet, il est un peu plus rapide lorsque vous avez déjà l’image sur votre ordinateur, mais Raspberry Pi Imager convient parfaitement.

  • Installez Balena Etcher sur votre ordinateur si vous ne l’avez pas encore.
    C’est un outil gratuit, vous pouvez le télécharger ici.
  • Démarrez Etcher.
    La fenêtre se présente ainsi :
  • Cliquez sur « Flash from file » et sélectionnez l’image Armbian que vous venez de télécharger.
    Vous n’avez pas besoin d’extraire l’archive, Etcher le fera pour vous.
  • Insérez ensuite votre carte SD ou branchez le disque USB que vous souhaitez utiliser pour Armbian.
  • Cliquez sur « Select target » (si cela ne se fait pas automatiquement) et choisissez le support correspondant.
  • Enfin, cliquez sur « Flash! » pour commencer à copier les fichiers.

Après quelques minutes, le support de stockage sera prêt. Vous pouvez l’éjecter de votre ordinateur et l’insérer dans votre Raspberry Pi.

Premier démarrage

Branchez votre câble réseau, votre clavier et votre écran, et allumez le Raspberry Pi. Après quelques minutes, vous devriez obtenir une invite vous demandant de créer le mot de passe root :

Note : si vous n’obtenez pas directement ceci, mais une invite vous demandant de vous connecter, le login par défaut est « root » et le mot de passe « 1234 ». Vous aurez alors accès au même assistant pour les paramètres de base.

Vous pouvez ensuite suivre l’assistant de bienvenue pour configurer quelques éléments :

  • Changez le mot de passe root.
    « root » est l’administrateur du système. En général, vous n’en aurez pas besoin, mais veuillez définir un mot de passe complexe pour éviter tout problème de sécurité.
  • Créez le premier utilisateur normal.
    Vous l’utiliserez tout le temps, alors créez-en un avec votre prénom par exemple.
  • Choisissez le shell par défaut (bash ou sh).
  • Changez les paramètres régionaux si nécessaire.
    À propos, la configuration par défaut utilise « en-us », le clavier est donc en QWERTY pour définir les mots de passe dans les étapes précédentes (pensez notamment à intervertir Q et A ainsi que Z et W si vous avez un clavier AZERTY, ou choisissez un mot de passe simple et changez le une fois la configuration du clavier corrigée).

C’est tout ! Une fois que c’est fait, vous aurez accès à l’invite de commandes et pourrez alors tout faire à partir d’ici, comme avec n’importe quelle distribution serveur. Ne vous inquiétez pas si vous êtes novice en la matière, je vous guiderai avec les premières étapes dans la section suivante.

Note : Lors de mes tests avec la version XFCE, l’environnement de bureau n’a pas démarré automatiquement, donc vous vous retrouverez probablement au même point, avec un terminal. Vous pouvez démarrer l’environnement en exécutant lightdm manuellement :
sudo lightdm

Maîtrisez Raspberry Pi en 30 jours
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Découvrez les secrets du Raspberry Pi à travers un challenge de 30 jours.

Démarrer avec Armbian

Prenons quelques instants pour terminer la configuration. Si vous êtes novice en matière de configuration en mode terminal uniquement, vous aurez peut-être besoin d’une aide supplémentaire pour démarrer. Armbian est basé sur Ubuntu, il est donc de toute façon très proche de Raspberry Pi OS.

Au premier démarrage, vous serez connecté avec « root », mais après cela, je recommande d’utiliser l’utilisateur normal que vous avez créé et d’ajouter « sudo » avant toute commande nécessitant des privilèges d’administrateur.

Configuration du réseau

Si vous avez branché un câble réseau pendant l’installation et que vous disposez d’un serveur DHCP sur votre réseau (la plupart des boxs Internet le font), tout devrait déjà être configuré correctement.
Vous pouvez utiliser la commande ping pour vous assurer que tout fonctionne :
ping google.com

Mais, si vous devez configurer le Wi-Fi, il faut le faire maintenant, avant d’aller plus loin dans la configuration du système. Le moyen le plus simple que je trouve est d’utiliser raspi-config, qui est installé par défaut :

  • Lancez raspi-config avec :
    sudo raspi-config
  • Allez à « System options » > « Wireless LAN ».
  • Suivez l’assistant pour choisir votre pays, le SSID et le mot de passe.

Après cela, le réseau devrait fonctionner. Vous pouvez également utiliser la commande ping que j’ai donnée plus tôt pour vous assurer qu’il s’est connecté. Vous pouvez également utiliser cette commande pour vérifier l’état de la carte réseau et obtenir votre adresse IP actuelle :
ip a

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Activer SSH

J’aime utiliser SSH pour la configuration de mon Raspberry Pi. Ainsi, je peux tout faire depuis mon ordinateur, copier-coller des commandes, etc. De plus, avec Armbian, j’ai eu beaucoup de problèmes de « Undervoltage detected » qui ont rendu la configuration compliquée (mon clavier ne fonctionnait pas tout le temps par exemple).

Je vous montrerai plus tard comment résoudre ce problème, mais commençons par activer SSH :

  • Ouvrez à nouveau raspi-config :
    sudo raspi-config
    Il existe d’autres moyens d’activer SSH, mais comme raspi-config est là, utilisons-le.
  • Aller à « Interface options » > « SSH ».
  • Confirmez que vous voulez l’activer.
  • Quittez raspi-config.

C’est tout, vous pouvez maintenant vous connecter à Armbian depuis un autre ordinateur.
Si vous avez besoin d’aide pour cela, vous pouvez lire mon mon guide complet sur SSH sur Raspberry Pi ici.

Mises à jour du système

Nous avons maintenant le réseau prêt et une connexion SSH au Raspberry Pi.
Comme pour tout nouveau système d’exploitation, l’étape suivante consiste à effectuer les mises à jour du système.

Armbian est une « rolling release », donc vous ne devriez pas avoir trop de mises à jour à faire, mais c’est quand même une bonne pratique. Comme Armbian est basée sur Ubuntu, vous pouvez utiliser les mêmes commandes que sur Debian / Raspberry Pi OS :
sudo apt update
sudo apt upgrade

Outils supplémentaires

Nous avons vu que raspi-config est disponible sur Armbian, ce qui est bien si vous êtes déjà habitué à cela avec Raspberry Pi OS. Mais il existe également un autre outil de configuration que vous pouvez essayer : armbian-config.

C’est similaire à raspi-config, avec une interface simple, que vous pouvez utiliser dans un terminal ou via SSH.
Le menu principal ressemblera à :

Vous pouvez le lancer avec cette ligne de commande :
sudo armbian-config

Vous trouverez ensuite plusieurs sous-menus :

  • System : Options de configuration avancées pour votre système. Je pense que vous utiliserez raspi-config pour les fonctions de base, et celui-ci pour les paramètres d’optimisation (overclocking, mises à jour, etc.).
  • Network : Même idée ici. J’ai expliqué comment configurer votre réseau avec raspi-config, mais vous trouverez des paramètres avancés dans armbian-config, sous Network (IP statique, hotspot, Bluetooth, etc.).
  • Personal : Si vous devez apporter des modifications à la configuration initiale (fuseau horaire, langue, clavier, etc.). J’utiliserais probablement raspi-config pour cela, mais vous pouvez le faire là aussi.
  • Software : C’est une option intéressante. Armbian supporte quelques outils que vous pouvez facilement installer sur votre système. « Softy » est un installateur de logiciels tiers, où vous pouvez, par exemple, installer Plex, Pi-Hole, ou encore Home Assistant en un clic.

    C’est quelque chose que j’aimerais assez voir sur Raspberry Pi OS par défaut.
    Cependant, la liste est assez courte (peut-être 15 éléments), mais c’est déjà ça.

Corriger le problème de sous tension

Peut-être que c’est juste ma configuration, mais je n’ai habituellement jamais ce problème, donc je pense que c’est parce qu’Armbian a une sorte d’overclocking activé par défaut. Quand vous ouvrez armbian-config, vous verrez quelque chose comme ça :
« SoC runs between 600 and 1800Mhz using performance governor ».

Vous pouvez alors ouvrir armbian-config et aller dans « System » pour changer la vitesse du CPU et la configuration.
J’ai gardé les mêmes vitesses de CPU (600Mhz et 1800Mhz) mais j’ai choisi « powersave » au lieu de « performance » et je n’ai jamais plus eu d’erreurs « low voltage » après ça.

Je ne connais pas vraiment l’impact de ce changement sur les performances, il se peut donc que vous deviez tester d’autres options en fonction de l’utilisation que vous comptez faire de votre Raspberry Pi, mais au moins, cela devrait mettre fin aux erreurs.

Initiation au Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Visionnez ma formation vidéo pour démarrer du bon pied.
Découvrez le Raspberry Pi, le matériel, ses logiciels particuliers et créez vos 5 premiers projets avec moi.

Installer un environnement de bureau sur un serveur Armbian

Comme Armbian est basée sur Ubuntu, vous pouvez utiliser les mêmes environnements de bureau. Ils sont tous disponibles dans le dépôt APT par défaut et peuvent être installés facilement sur la version CLI d’Armbian.

J’ai déjà un tutoriel détaillé sur comment installer un environnement de bureau sur une version Lite de Raspberry Pi OS, et les étapes seront les mêmes ici. Donc, si c’est votre première fois, vous devrez peut-être consulter l’autre article. Mais je vais vous donner la version courte ici.

Choisir un environnement de bureau

Ubuntu supporte presque tous les environnements de bureau, donc quel que soit celui que vous préférez, vous devriez trouver un moyen de l’installer sur Armbian également.
Vous pouvez trouver une liste des environnements de support sur le site officiel d’Ubuntu pour avoir une vue d’ensemble.

Une fois cela fait, utilisez apt pour trouver le paquet correspondant que vous devez installer.
Vous pouvez généralement trouver le nom du paquet avec une commande comme :
apt search <nom>
Par exemple :
apt search cinnamon

Le paquet principal est généralement nommé « -desktop-environment », par exemple :

  • Cinnamon : cinnamon-desktop-environment
  • MATE : mate-desktop-environment
  • Budgie : budgie-desktop-environment
  • KDE : kde-plasma-desktop

Une autre option consiste à installer le paquet correspondant à chaque version d’Ubuntu :

  • Kubuntu : kubuntu-desktop
  • Lubuntu : lubuntu-desktop
  • Ubuntu : ubuntu-desktop
    Il existe également une version spécifique pour Raspberry Pi que je n’ai pas testée : ubuntu-desktop-raspi
  • Xubuntu : xubuntu-desktop

Ce sont des « meta-packages » et ils installeront un tas d’autres paquets au passage, pour que votre installation initiale soit complète.

Installer un environnement de bureau sur Armbian

Une fois que vous connaissez le nom du paquet, vous pouvez simplement installer l’environnement de bureau correspondant avec la commande apt :
sudo apt install <paquet>
Par exemple :
sudo apt install cinnamon-desktop-environment
Ou :
sudo apt install xubuntu-desktop
Pour XFCE et toutes les applications que vous obtiendriez par défaut en installant Xubuntu.

Lors de mes tests avec Cinnamon, j’ai également dû ajouter un autre paquet pour que lightdm démarre automatiquement au démarrage :
sudo apt install lightdm-gtk-greeter
Peut-être que d’autres environnements de bureau et méta-paquets l’installeront automatiquement, mais si votre environnement de bureau ne se lance pas au démarrage, vous devrez probablement l’installer manuellement.

Une fois cela fait, redémarrez votre système, et vous devriez avoir accès à une interface de bureau de base :

Installer Synaptic pour installer de nouvelles applications

À partir de là, vous devrez installer tout le reste manuellement. La version XFCE d’Armbian est livrée avec un tas d’applications préinstallées et les méta-paquets Ubuntu que je vous ai donnés précédemment installent également une tonne d’applications par défaut.

Mais si vous êtes parti de zéro et que vous avez juste ajouté l’environnement de bureau, il n’y a presque rien de préinstallé sur votre système actuellement.

Vous pouvez utiliser la même commande apt pour installer les applications de base, par exemple :
sudo apt install vlc
sudo apt install chromium-browser
sudo apt install libreoffice

Mais si vous préférez, Synaptic est un excellent outil pour gérer les paquets sur une distribution Debian. Il ressemble un peu à l’outil « Add / Remove software » sur Raspberry Pi OS :

Vous pouvez l’installer sur Armbian avec :
sudo apt install synaptic

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Envie d'aller un peu plus loin que faire clignoter une LED ? Vous avez besoin de ce livre pour passer à des projets plus avancés.

FAQ Armbian

Qu’est-ce que Armbian ?

Armbian est une distribution Linux, basée sur Ubuntu, avec des images pré-créées pour presque tous les ordinateurs monocartes.

Alors que Raspberry Pi OS se concentre uniquement sur le Raspberry Pi, et que d’autres distributions ont pour cible principale les PC traditionnels, Armbian tente de combler le vide et de s’adresser à tous les SBC, et pas seulement au Raspberry Pi.

Armbian est donc un excellent choix, surtout si vous utilisez des alternatives au Raspberry Pi (Orange Pi, Odroid, Banana Pi, etc.), mais il peut également être utilisé sur Raspberry Pi.

Sur quoi est basé Armbian ?

Armbian a longtemps été basée sur Debian, mais est maintenant basée sur Ubuntu. La dernière version est basée sur Ubuntu Jammy (22.04). Armbian est une « rolling release », ce qui signifie que les logiciels sont continuellement actualisés dans les dépôts par défaut.

Comment installer Armbian headless ? (sans écran/clavier)

Si vous n’avez pas d’écran et de clavier, vous pouvez toujours installer Armbian, en ajoutant quelques fichiers sur votre carte SD après l’avoir flashée. Créez un fichier ssh vide pour activez SSH au premier démarrage, ce qui vous permettra de configurer le système depuis votre ordinateur.

Vous pouvez suivre ce tutoriel que j’ai fait pour Raspberry Pi OS. Ça fonctionne de la même manière avec Armbian.

Comment activer I2C sur Armbian ?

Pour activer I2C sur Armbian, utilisez raspi-config (sudo raspi-config) et allez dans Interfaces > I2C. L’outil activera directement I2C, vous pouvez donc l’utiliser avec n’importe quel appareil compatible.

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Posts

Promo : Maîtrisez votre Raspberry Pi