Test du RasPad 3 : Mon avis après 1 mois d’utilisation


Dans ma quête du meilleur écran pour mon Raspberry Pi, j’ai testé un tas de solutions, y compris d’autres produits SunFounder et des moniteurs standard. J’étais excité à l’idée de tester le RasPad, car ça semblait être un produit haut de gamme et probablement un solide challenger pour se faire une place sur mon bureau ;-).

Le RasPad 3 est plus qu’un écran, c’est une solution tout-en-un, comprenant un écran tactile de 10,1 pouces, une batterie et un boîtier pour votre Raspberry Pi. Une fois assemblé, il ressemble davantage à une tablette, car vous pouvez l’utiliser sans fil, ce qui est idéal si, comme moi, vous utilisez votre Pi pour expérimenter de nombreux projets.

Dans ce test, je vais partager avec vous mon expérience avec ce produit pendant mon premier mois d’utilisation. J’utilise mon Raspberry Pi presque tous les jours, j’ai donc déjà beaucoup d’informations à partager avec vous. Je commencerai par les fonctionnalités annoncées, la session de montage, les systèmes d’exploitation qui fonctionnent le mieux, puis nous ferons quelques tests sympa pour le comparer à d’autres solutions. Je conclurai avec mes avantages et inconvénients et quelques conseils pour vous aider à faire votre choix.

Intéressé(e) ? Commandez le vôtre directement sur le site web du RasPad.

Remarque : Pour être franc, SunFounder/RasPad m’a envoyé cette tablette gratuitement, afin de la tester et d’écrire un article à son sujet. Mais, je suis libre de partager avec vous une opinion honnête à son sujet, sachez simplement que je ne l’ai pas payée, ce qui peut peut-être jouer un rôle dans mes impressions.

Caractéristiques du RasPad 3

Téléchargez mon glossaire !
Un peu perdu avec toutes ces abbréviations et nouveaux mots ? Téléchargez le glossaire complet au format PDF :-)

Sur le papier, le RasPad 3 comporte de nombreuses fonctionnalités intéressantes :

  • Écran LCD tactile IPS de 10,1 pouces (tactile à 10 doigts)
  • Résolution : 1280 × 800 pixels
  • Autonomie de la batterie : 5 heures
  • Port HDMI externe.
    Comme un ordinateur portable, vous pouvez l’utiliser comme un ordinateur de bureau, mais l’emporter avec vous en cas de besoin.
    C’est un HDMI standard, quel que soit le Raspberry Pi que vous utilisez.
  • Capteur d’accélération à six axes : l’idée est de faire tourner l’écran en fonction de la façon dont vous regardez la tablette (comme un iPad, j’avais d’ailleurs testé d’utiliser mon iPad comme écran de Raspberry Pi récemment).
  • 3x ports USB 3.0, Ethernet, prise audio et entrée d’alimentation sur un côté.
  • Les contrôles de la carte SD, de l’indicateur de batterie, du volume (oui, il y a un haut-parleur intégré) et de la luminosité se trouvent de l’autre côté.
  • Trous pour l’utilisation des ports GPIO et de la caméra.
  • Système d’exploitation personnalisé (RasPad OS).
  • Plus de détails sur la page du produit.

Voici quelques photos de la bête, pour vous donner une meilleure idée de ce dont je parle :

J’ai testé toutes ces fonctionnalités et je vous donnerai mon avis à leur sujet plus tard, mais d’abord nous devons faire le boulot, ouvrir la boîte et tout assembler :-).

Maîtrisez Raspberry Pi en 30 jours
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Découvrez les secrets du Raspberry Pi à travers un challenge de 30 jours.

Assemblage du RasPad 3

Voici ce que vous recevez dans la boîte, en plus du boîtier/moniteur :

  • L’alimentation électrique (veillez à commander celle qui est compatible avec vos prises : Les modèles US, EU ou UK sont disponibles sur la page produit).
  • Un ventilateur et trois dissipateurs thermiques. Comme votre Raspberry Pi sera dans un boîtier fermé, il est toujours préférable de penser un peu à son refroidissement. Je vous montrerai mes résultats plus loin dans cet article, mais cela devrait être suffisant pour n’importe quel modèle de Raspberry Pi.
  • Un manuel d’utilisation pour vous guider dans le montage et l’installation du système.
  • Un tas de câbles et de vis pour tout brancher à l’intérieur du boîtier (nous verrons cela ensuite).
  • Un joli tournevis magnétique (têtes plates et cruciformes) marqué du logo RasPad.
  • Et évidemment l’accéléromètre (pour la rotation de l’écran).

Le but est d’ouvrir le boîtier et de tout y mettre. Le manuel d’utilisation vous aidera dans toutes les étapes (il y a aussi une documentation en ligne disponible ici), mais ce n’est pas trop compliqué, et c’est assez rapide. La carte mère est déjà installée sur la droite, il y a l’emplacement pour votre Raspberry Pi 4 sur la gauche (les quatre vis), et vous allez connecter le Pi et la carte mère avec tous les câbles fournis (USB, RJ45, Micro-HDMI, etc.).

J’ai terminé l’assemblage en 30 minutes en prenant de nombreuses photos à chaque étape, donc cela devrait être faisable en 10 à 15 minutes pour les bricoleurs :-).
Il ressemble à ceci quand il est presque complet :

Mon principal problème concernait le câble USB (le deuxième en partant du haut). Il est un peu plus long que l’espace entre le Raspberry Pi et la carte mère, donc vous devez le brancher et ensuite visser de force le Raspberry Pi dans le boîtier. Il y a peut-être un meilleur moyen, mais ce n’était pas clair pour moi, un câble plus flexible serait bien.

Quoi qu’il en soit, une fois que c’est fait, la dernière étape consiste à installer le système de refroidissement. SunFounder inclut 3 dissipateurs thermiques dans la boîte, et il y a un ventilateur sur l’autre partie du boîtier que vous devez brancher sur la carte mère :

Si vous voulez quelques conseils sur la façon d’installer vos dissipateurs, vous pouvez cliquer sur le lien pour lire mon article sur le sujet.

Une fois cela fait, vous pouvez enfin fermer le boîtier, le visser, et vous êtes prêt à démarrer.
Branchez l’alimentation et faites un test rapide pour vous assurer que tout va bien. J’ai d’abord testé avec Raspberry Pi OS que j’avais sur ma carte SD, mais nous parlerons des différents systèmes d’exploitation que vous pouvez utiliser dans la section suivante.

Tout semble parfait de mon côté, commençons le test concret :).

Initiation au Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Visionnez ma formation vidéo pour démarrer du bon pied.
Découvrez le Raspberry Pi, le matériel, ses logiciels particuliers et créez vos 5 premiers projets avec moi.

Quels systèmes d’exploitation pouvez-vous utiliser avec le RasPad ?

Dans l’ensemble, tout système d’exploitation compatible avec le Raspberry Pi 4 peut être utilisé sur le RasPad 3. Un système d’exploitation personnalisé, nommé RasPad OS et basé sur Raspberry Pi OS, est disponible avec une configuration et un menu adaptés aux écrans tactiles, ainsi qu’un support pour la fonction de rotation de l’écran.

RasPad OS

Donc, le premier système que vous devriez essayer est RasPad OS. Vous pouvez télécharger l’image ici et l’installer sur votre Raspberry Pi de la même manière que Raspberry Pi OS (mon tutoriel complet ici).

Si vous êtes habitué à Raspberry Pi OS, vous ne devriez pas être perdu. En gros, il s’agit d’une surcouche qui facilite l’utilisation de l’écran tactile. Au lieu de l’habituel assistant de bienvenue, vous verrez un menu de configuration personnalisé :

Malheureusement, le menu ne pivote pas dans le bon sens.

Une fois installé, vous verrez un menu avec de grandes icônes, très pratique avec un écran tactile. Mais à part cela, c’est juste une version légèrement modifiée de Raspberry Pi OS. Les applications ne sont pas optimisées pour une utilisation tactile, les mêmes fenêtres que d’habitude.

Le RasPad a trois positions principales : portrait (écran vertical), debout sur le grand côté, ou simplement couché sur le dos (la tablette n’est pas plate, elle est légèrement inclinée). J’ai surtout utilisé la dernière.

Au début, j’ai eu quelques problèmes avec le RasPad OS qui ne détectait pas correctement la bonne position, ou qui passait aléatoirement de l’un à l’autre ( sans le bouger).

C’était bizarre. Et comme la principale raison d’utiliser le RasPad OS était la rotation de l’écran, j’étais un peu déçu. Puis j’ai remarqué dans la documentation en ligne qu’il existe une commande de calibration que vous pouvez utiliser (ici). C’était beaucoup mieux après ça.

Raspberry Pi OS

Il n’y a pratiquement aucune limitation quant au système d’exploitation que vous pouvez utiliser. J’ai d’abord testé avec Raspberry Pi OS et tout fonctionne parfaitement. L’écran tactile est détecté automatiquement, et vous pouvez faire pivoter l’écran dans les paramètres en fonction de l’utilisation que vous en ferez (il y a certainement un moyen d’installer la rotation de l’écran puisque RasPad OS est basé sur RPI OS, mais je ne l’ai pas testé).

Si vous prévoyez d’utiliser l’écran tactile, je vous recommande vivement de personnaliser les paramètres d’affichage du système d’exploitation RPI pour le rendre plus facile à utiliser (résolution, grandes icônes, etc.). Vous pouvez également installer un clavier virtuel. Personnellement, je connecte toujours mon clavier sans fil à l’écran tactile (j’utilise ce petit clavier, très pratique et peu coûteux), ainsi, en cas de difficulté d’accès ou de saisie avec l’écran tactile, je peux l’utiliser directement.

Une utilisation hybride, avec un moniteur externe, fonctionne bien aussi. Vous pouvez l’utiliser comme un ordinateur portable branché sur un second moniteur lorsque vous êtes au bureau, et l’emporter avec vous lorsque vous en avez besoin (pour regarder des films ou jouer à des jeux sur votre téléviseur, exécuter du code pour contrôler votre robot, etc.)

Remarque : si vous prévoyez d’utiliser le système d’exploitation Raspberry Pi, assurez-vous de consulter cette page dans la documentation. Le clic droit, par exemple, sera extrêmement utile si vous ne disposez pas d’un clavier/souris.

Android

La meilleure expérience que j’ai eue, c’est avec Android. J’ai installé la version Konstakang de LineageOS pour Raspberry Pi (cliquez sur le lien pour apprendre à faire de même), et c’était magnifique.

La première raison est qu’il s’agit d’une nouvelle version d’Android, qui fonctionne mieux que celle que j’ai testée pendant la rédaction de l’article. La prise en charge de Raspberry Pi s’est améliorée, je n’ai pas eu d’erreurs et le processus a été aussi fluide que possible. La deuxième raison est que l’utilisation d’Android pour une tablette est beaucoup plus adaptée.

Ce n’est pas un système qui a été à moitié construit pour un écran tactile, il est nativement fait pour un écran tactile. Si votre utilisation principale consiste à jouer à des jeux Android, à regarder des films ou à le donner à vos enfants pour qu’ils regardent des dessins animés dans la voiture, je vous recommande vivement cette solution.

Autres solutions

J’ai testé de nombreux systèmes d’exploitation (la plupart basés sur Debian), et je n’ai rencontré aucun problème. Je pense que l’écran tactile devrait fonctionner sur la plupart des systèmes d’exploitation de manière native, puisqu’il est branché via le port USB, mais je n’ai pas tout testé, alors n’hésitez pas à contacter SunFounder si vous avez des questions.

Je suis à peu près sûr que la rotation de l’écran ne fonctionnera pas sans installer un accéléromètre manuellement, mais à part ça, ça devrait aller avec la plupart des systèmes d’exploitation.

J’ai testé avec les jeux par défaut, mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez certainement trouver de meilleures ROMs ici 🙂

Par exemple, j’ai testé Batocera. Il faut une manette, mais c’est une bonne solution pour jouer à des jeux rétro en déplacement. Un long trajet en voiture vous attend ? Votre RasPad et une manette 8Bitdo, et vous êtes prêt à passer un bon voyage :).

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Envie d'aller un peu plus loin que faire clignoter une LED ? Vous avez besoin de ce livre pour passer à des projets plus avancés.

À propos de la batterie du RasPad 3

La page produit du RasPad mentionne une autonomie de 5 heures. Comme pour la plupart des produits électroniques, il s’agit du temps maximum pendant lequel vous pouvez laisser l’appareil allumé, en ne faisant presque rien dessus avec un système d’exploitation minimal. Dès que vous utiliserez un peu plus les ressources de votre Raspberry Pi, l’autonomie de la batterie diminuera rapidement.

À titre d’exemple, il a fonctionné pendant 2h18 avec YouTube qui diffusait de la musique. C’est loin des 5 heures annoncées, mais c’est l’une des utilisations les plus consommatrices, donc c’est correct. Si vous ne faites qu’éditer et exécuter du code pour un projet, ce sera probablement plus que cela.

Il y a un indicateur de batterie sur le côté (3 LEDs = plein, une LED = brancher l’alimentation). Malheureusement, il n’y a pas d’indicateur de batterie qui fonctionne sur le système d’exploitation. Je n’ai rien trouvé dans RasPad OS, et même Android n’affiche pas la bonne valeur. Je ne sais pas s’il existe un moyen de le faire, ou si ce n’est pas possible, car il n’y a pas de communication entre la batterie et le Raspberry Pi.

Quoi qu’il en soit, le fait d’avoir une batterie dans ce boîtier est vraiment bien, j’aime pouvoir l’utiliser sans fil. Mais ne vous attendez pas à voyager avec elle pendant 10 heures sans la recharger. D’ailleurs je pense que vous ne pouvez le charger qu’avec une alimentation secteur, donc même si vous avez une batterie externe ou un chargeur de téléphone, cela ne servira à rien. 

Utilisation de GPIO et du module caméra avec un RasPad

Un autre petit mot sur le GPIO et la caméra, car vous vous demandez peut-être comment cela fonctionne. Eh bien ça fonctionne plutôt bien. Ce n’est pas parfait, mais vous pouvez les utiliser si vous en avez vraiment besoin.

Il y a un trou pour passer le câble GPIO à l’arrière du boîtier (lorsqu’il est posé à plat). L’accéléromètre peut rester branché même dans cette configuration, donc c’est parfait.

Petit problème : vous ne pouvez pas utiliser le moniteur verticalement dans ce boîtier, à cause de l’emplacement du câble GPIO. Si vous voulez l’utiliser en position verticale le reste du temps, vous devrez démonter le boîtier et brancher/débrancher le câble GPIO quand vous en avez besoin ou non, ce qui n’est pas le mieux (je n’utilise pas les ports GPIO la plupart du temps, donc c’est bien pour moi).

Il y a également un trou à l’arrière pour le module caméra. J’aurais préféré que le trou soit à côté de celui du GPIO, mais c’est une option si vous voulez vraiment utiliser la caméra de votre Raspberry Pi, il suffit de trouver un long câble, car ceux par défaut sont trop courts pour cela :).

Test de refroidissement du RasPad 3

Un autre test que j’aime faire avec toute revue de boîtier, est de surveiller la température pendant un test de charge. Comme nous l’avons vu précédemment, le RasPad 3 comprend un ventilateur et trois dissipateurs thermiques, donc théoriquement en utilisant tout, la température devrait être correcte.
Voyons comment cela se passe.

Procédure

J’utilise la même procédure que pour toutes mes autres critiques (vous pouvez comparer les différents résultats avec : ICE Tower, refroidissement passif, Argon Neo et Flirc Case).

  • Je commence avec le système d’exploitation en marche, aucune application ouverte.
  • Je stresse le CPU à 100% sur tous les cœurs pendant 5 minutes.
  • J’enregistre l’évolution de la température du CPU toutes les secondes pendant ce temps.
  • Nous pouvons voir la température maximale atteinte pendant ces 5 minutes. En général, vous ne pousserez jamais votre CPU au maximum tout le temps, mais c’est un bon indicateur pour voir comment le système de refroidissement se comporte.

Résultats

Pour vous donner un peu de contexte, un Raspberry Pi sans système de refroidissement dépassera 70 °C en moins de 3 min et commencera à ralentir au-dessus de 80 °C (Raspberry Pi OS a une mesure de sécurité en place pour ralentir le système lorsqu’il est en surchauffe).

J’ai donc fait un premier test avec le RasPad 3. La température reste autour de 50 °C avec une utilisation normale du bureau. L’exécution de différentes applications n’a pas augmenté cette température, donc je pense que c’est assez bon pour une utilisation standard. Et voici les résultats du stress test :

Comme vous pouvez le voir, la température augmente rapidement jusqu’à 60 °C, puis se stabilise avec une légère augmentation si vous continuez le stress test. J’ai atteint un maximum de 65 °C après 5 minutes, ce qui est vraiment bien. J’ai obtenu de meilleurs résultats avec ce boîtier (Amazon) mais il est ouvert partout, donc on ne peut pas vraiment les comparer.

Dans l’ensemble, vous ne devriez pas avoir de problème avec le refroidissement du Raspberry Pi lorsque vous utilisez un RasPad 3. Le seul petit inconvénient que j’ai trouvé est le bruit du ventilateur. Je n’utilise jamais de boîtier avec un ventilateur, je les déteste, donc c’est peut-être moi, mais je n’aime pas cela, surtout sur une tablette où l’on peut vouloir regarder des films, coder, etc. dans un environnement calme.

J’ai donc décidé de débrancher le ventilateur et de refaire le même test. Les dissipateurs thermiques pourraient suffire, je voulais donc voir si le ventilateur était vraiment obligatoire, voici les résultats :

Comme vous pouvez le voir, la trajectoire n’est pas la même, l’augmentation de la température est beaucoup plus rapide. Je n’ai pas atteint la barre des 80 °C pendant le stress test de 5 minutes (le maximum était de 73 °C), donc c’est probablement bon pour une utilisation normale.
Voici mes conseils pour vous :

  • Si vous utilisez votre RasPad pour un usage classique (bureau, expériences, serveur, code, etc.), vous pouvez sans doute retirer le ventilateur s’il est trop bruyant pour vous. Mon test a commencé autour de 50° C, gardez un œil sur la température, si vous restez sous 70 °C, c’est parfait, sinon considérez la deuxième option.
  • Si vous utilisez votre RasPad un peu plus souvent, ou si vous le laissez fonctionner en permanence, vous devriez conserver le ventilateur. Mais vous pouvez aussi envisager de le remplacer par un modèle plus silencieux. Vous pouvez en trouver partout, voici un bon exemple sur Amazon (bon marché et silencieux).

RasPad 3 : Avantages et inconvénients

Il est temps de vous donner un résumé de mon opinion sur ce produit. Dans l’ensemble, je suis assez impressionné par le RasPad 3. C’est un excellent produit et je ne peux que le recommander à la plupart d’entre vous, car il peut être utilisé dans presque toutes les situations.

AvantagesInconvénients
Bonne taille d’écran, 10.1 pouces est parfaitVentilateur bruyant (peut être remplacé ou retiré)
Sortie externe HDMI disponibleProblèmes de rotation de l’écran et
fonctionnement natif uniquement sur RasPad OS
Batterie avec une durée de vie décenteManque de travail sur le RasPad OS,
pourrait être bien meilleur
Facile à assemblerPas idéal en cas de déplacement,
pas d’étui / protection disponible
Manuel d’utilisation, tournevis (je l’adore) 
Des trous bien pensés pour les GPIO et la caméra 
Bonne finition, pratique à utiliser 

Comme vous pouvez le voir, je trouve beaucoup de bonnes choses dans ce produit. Il y a quelques problèmes mineurs, et peut-être qu’ils les corrigeront à l’avenir. Je ne mets pas le prix d’un côté ou de l’autre, car cela dépendra fortement de l’utilisation. Je le trouve raisonnable, car tout moniteur de base coûte déjà environ 100 $. S’il vous faut juste un boitier ca peut sembler cher et ce n’est peut-être pas le meilleur choix. Mais si vous avez besoin d’une tablette ou pour une utilisation traditionnelle en tant que Raspberry Pi tactile, c’est génial.

Comme cela change régulièrement, je vous laisse vérifier le prix actuel ici.

Remarque : J’ai voyagé une fois avec le RasPad dans mon sac à dos. Je l’ai trouvé allumé en arrivant, cale bouton d’alimentation a été pressé pendant le voyage, il n’est pas protégé contre une mise en marche accidentelle. Sunfounder si vous lisez ceci, quelque chose comme la smart cover ou toute autre protection similaire serait une bonne idée (pour l’écran et les côtés).

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.

À qui s’adresse le RasPad 3 ?

Comme expliqué, le RasPad 3 est un bon produit pour la plupart des amateurs de Raspberry Pi. C’est une solution pratique pour avoir tout dans les mains. Mais en fonction de votre utilisation du Raspberry, il peut ne pas être nécessaire ou parfaitement adapté.

Pour moi, c’est parfait. Je teste sans cesse de nouvelles choses sur mon Raspberry Pi, j’ai besoin d’un écran pour voir ce qui se passe et si l’écran tactile est pris en charge, mes tests seront encore plus rapides. La taille de l’écran est bonne (il ne prend pas trop de place et n’est pas aussi petit que le SunFounder 7″ que j’utilisais avant).

Patrick 🙂

Pour une utilisation mobile, cela pourrait être intéressant. Que ce soit pour l’utiliser sur votre canapé ou en déplacement, c’est une solution décente dans de nombreux cas. Par exemple, je l’utiliserai pour contrôler mon chien robot, ou pour coder quelque chose avec mes lumières intelligentes. C’est un excellent moyen de configurer quelque chose sur le Raspberry Pi et de voir ce qui se passe directement. Et évidemment, pour les jeux et les films, c’est top, surtout si vous l’utilisez sur votre bureau pour des expériences, et que vous le branchez ensuite sur votre télévision pour utiliser le Pi comme un centre multimédia ou une console de jeu rétro.

Pour les enfants, cela peut aussi être une bonne option. Ils aiment les appareils tactiles et, grâce à la batterie, vous pouvez les laisser regarder leurs dessins animés préférés ou leur apprendre les bases du codage. Scratch et EZBlocks sont faciles à utiliser avec un écran tactile comme celui-ci.

Une autre idée que je vais probablement tester est un tableau de bord. Je n’ai pas encore essayé le fameux « Smart Mirror » (je ne suis pas un grand bricoleur), mais avoir ce RasPad affichant des informations utiles dans mon salon pourrait être une utilisation sympa. Je vous tiendrai au courant si je le fais.

En fait, l’utilisation bureautique est probablement le seul cas où ce n’est pas la meilleure option. Je préférerais un écran plus grand et un boîtier discret comme l’Argon Neo que j’ai testé précédemment. Pour une utilisation de bureau, l’écran tactile est inutile, car vous aurez probablement un clavier et une souris confortables dessus.

Si vous êtes convaincu, il est temps de passer à l’action, procurez-vous votre RasPad 3 directement sur le site officiel !

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Posts

Black Friday Week: Tout à -40%