Comment bien Débuter sur Raspberry Pi ? (27 astuces)


Le but de cet article est de fournir une aide rapide aux débutants sur Raspberry Pi.
C’est un recueil de réponses aux questions que vous allez inévitablement vous poser si vous débuter avec votre Raspberry Pi. 

La meilleure façon de se lancer sur Raspberry Pi est de suivre un plan simple : matériel, logiciel, projets.
Le choix du meilleur matériel en fonction de vos besoins est le premier défi, mais la vraie difficulté est de maîtriser la partie logicielle, ce qui implique l’utilisation de Linux (avec une interface et des commandes spécifiques). Des milliers de projets sont ensuite réalisables lorsque vous avez assimilé ces notions.

Évidemment, chaque partie comporte de nombreuses étapes, comme nous le verrons dans cet article, mais progresser dans le désordre ne vous mènera nulle part. Laissez-vous guider par le menu ci-dessous pour aller directement aux astuces qui vous intéressent.

Besoin d’aide pour démarrer sur Raspberry Pi ? J’ai pensé à vous et je vous propose une formation complète pour faire vos premiers pas. Apprenez ce qui est vraiment utile, dans le bon ordre et gagnez du temps pour enfin passer aux projets qui vous intéressent. Je vous aiderai à choisir et installer votre matériel, puis nous réaliserons plusieurs projets ensemble. Je vous offre aussi mon livre pour ceux qui voudront aller plus loin par la suite. Consultez cette page pour en savoir plus (ne trainez pas : 10% de remise en utilisant ce lien aujourd’hui).

Bien démarrer

Téléchargez mon glossaire !
Format PDF pour vous aider à y voir plus clair :-)

Matériel

Avant le premier démarrage, vous devez brancher une alimentation sur le port mini-USB (USB-C sur Pi 4). Et si possible, connectez un écran ou un téléviseur sur le port HDMI ainsi qu’un clavier. Visitez ma page de produits recommandés pour trouver un bon clavier Bluetooth.

Si vous avez des dissipateurs thermiques inclus dans votre kit, ils ne sont pas obligatoires, mais vous pouvez les installer en suivant ce tutoriel.

Téléchargez mon glossaire !
Format PDF pour vous aider à y voir plus clair :-)

Système d’exploitation

Si elle n’a pas été fournie avec votre kit, vous devez vous procurer une carte SD et installer Raspberry Pi OS dessus (voir le prochain paragraphe). Vous avez besoin d’une carte micro SD comme dans certains téléphones ou appareils photo. Si vous n’en avez pas, suivez mes recommandations sur cette page.

Une fois que vous aurez à la fois le matériel et la SD carte de prêt, démarrez le Raspberry Pi en connectant l’alimentation (il n’y a pas d’interrupteur directement sur le Raspberry Pi, il démarre dès qu’il est sous tension).

Maîtrisez Raspberry Pi en 30 jours
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Découvrez les secrets du Raspberry Pi à travers un challenge de 30 jours.

Installez le système d’exploitation Raspberry Pi OS

Si vous êtes nouveau, sachez que Raspberry Pi OS (anciennement Raspbian) est une distribution Linux optimisée pour Raspberry Pi.
Vous devez insérer une carte SD avec Raspberry Pi OS installé dessus et démarrer votre Raspberry Pi. Vous pouvez suivre ce guide pour installer Raspberry Pi OS (Raspbian) pour la première fois.

Il existe deux versions du système d’exploitation Raspberry Pi :

  • Lite : sans interface graphique, pour les systèmes embarqués ou pour économiser de l’énergie et de l’espace disque.
  • Desktop : avec une interface graphique, pour l’utiliser comme un ordinateur classique.

Si vous êtes nouveau dans Linux ou Raspberry Pi, je vous recommande d’installer Raspberry Pi OS en version Desktop.

Initiation au Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Visionnez ma formation vidéo pour démarrer du bon pied.
Découvrez le Raspberry Pi, le matériel, ses logiciels particuliers et créez vos 5 premiers projets avec moi.

Utiliser un terminal

Pour les astuces suivantes de cet article, j’expliquerai comment faire avec des commandes afin que tout le monde puisse suivre les instructions. Si vous disposez de la version Desktop, vous pouvez utiliser l’application Terminal pour écrire les commandes qui suivront. Vous pouvez trouver le terminal dans la barre des tâches ou dans le menu principal, sous « Accessories » (Accessoires).

La plupart du temps, il existe un outil graphique équivalent sur la version Desktop pour effectuer ces actions. Si vous ne souhaitez pas utiliser de commandes, regardez dans le menu principal pour voir si vous pouvez trouver quelque chose de similaire. La plupart du temps, vous pouvez chercher dans l’outil de configuration du Raspberry Pi (Menu Principal> Préférences > Raspberry Pi configuration).

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Envie d'aller un peu plus loin que faire clignoter une LED ? Vous avez besoin de ce livre pour passer à des projets plus avancés.

Mot de passe par défaut

Au premier démarrage, la version Lite vous demandera un login et mot de passe.

Voici l’utilisateur par défaut sur Raspberry Pi OS :

  • Identifiant : pi
  • Mot de passe : raspberry

Sur la version Desktop, l’assistant d’accueil vous demandera directement de changer ce mot de passe, vous n’avez donc pas besoin de cette astuce.

Attention, la disposition du clavier est américaine (QWERTY) par défaut sur la version Lite. Je vais vous expliquer dans le prochain paragraphe comment la changer, mais pour la première connexion, vous devrez vous adapter (par exemple, entrez « rqspberry » si vous possédez un clavier AZERTY).

Changer la disposition du clavier

Sur la version Lite, le premier démarrage se fait en mode QWERTY.
Si vous souhaitez une autre disposition du clavier, vous pouvez la changer en utilisant raspi-config :
sudo raspi-config

Ensuite, allez dans Localisation Options (Localisation) et modifiez la disposition du clavier.
Vous pouvez également personnaliser les options de votre clavier (comme des touches spécifiques).

raspi-config est un excellent outil pour gérer pas mal d’options du système. N’hésitez pas à explorer l’outil en détail avant de chercher une commande compliquée.

Sur la version Desktop, je n’ai jamais eu de problème avec le clavier parce que vous pouvez le configurer directement dans l’assistant de bienvenue. Mais si vous avez un problème, vous pouvez également utiliser raspi-config dans un terminal
Plus de détails dans ce post.

Changer le mot de passe

Si vous souhaitez changer le mot de passe de l’utilisateur pi, vous pouvez utiliser cette commande :
passwd

Cette commande va vous demander le mot de passe actuel et le nouveau. Si tout est bon, le mot de passe sera changé immédiatement (votre session actuelle restera active).
N’activez aucun outil de connexion à distance (comme SSH ou VNC) si vous n’avez pas changé le mot de passe par défaut. C’est une faille de sécurité importante.

Connectez-vous au réseau

Si vous avez un serveur DHCP sur votre réseau (généralement votre box Internet), ce sera sans doute très facile : dès que vous connecterez un câble Ethernet, le Raspberry Pi obtiendra une adresse IP automatiquement et sera connecté.

Mais si vous n’avez pas de serveur DHCP, ou si vous avez besoin de définir une adresse IP statique, vous devez modifier le fichier /etc/dhcpd.conf :
sudo nano /etc/dhcpd.conf

Vous trouverez toutes les informations pour définir une adresse IP statique sur le Raspberry Pi dans mon guide d’installation de Raspberry Pi OS. Je vous explique également comment vous connecter à un réseau Wi-Fi à partir du terminal.

Si vous êtes sur la version Desktop, vous pouvez utiliser l’outil graphique pour configurer le Wi-Fi. Ce sera beaucoup plus simple.
Cliquez sur l’icône du réseau dans la barre de navigation supérieure et vous aurez accès à tout ce dont vous avez besoin pour configurer la connexion réseau, filaire ou sans fil.

Trouver votre adresse IP

Pour votre première connexion à distance à votre nouveau Raspberry Pi fraîchement installé, vous aurez besoin de trouver son adresse IP.

Si vous avez un écran connecté, vous pouvez utiliser ifconfig pour la trouvez :
ifconfig

Cette commande vous affichera l’adresse IP actuelle.

Dans la capture ci-dessus, la première adresse IP (eth0) est celle de la connexion Ethernet et la seconde (wlan0) correspond à la connexion Wi-Fi.

Si vous êtes sur un autre ordinateur, vous pouvez lire cet article qui vous donnera plusieurs méthodes pour trouver l’adresse IP utilisée. J’explique notamment comment scanner le réseau pour trouver votre adresse IP actuelle.

Changer la date et l’heure

Pour vérifier la date et l’heure actuelle, vous pouvez utiliser cette commande :
date

Cette commande va afficher la date, l’heure et le fuseau horaire. Si vous avez besoin de changer un de ces paramètres, vous pouvez utiliser raspi-config :
sudo raspi-config

Allez dans Localisation Options => Change Timezone.
Sélectionnez ensuite votre zone géographique et la ville la plus proche pour définir le bon fuseau horaire.

Obtenir les droits administrateur (root)

Debian, et donc Raspberry Pi OS, tente d’empêcher les utilisateurs d’utiliser le compte root.
Si vous avez suffisamment de privilèges (pi les possède), vous pouvez utiliser sudo à la place.

Chaque commande que vous ajoutez après le préfixe sudo sera exécutée avec les privilèges root.

pi@raspberrypi:~ $ whoami
pi
pi@raspberrypi:~ $ sudo whoami
root

Cette commande est très utile pour gérer les fichiers du système ou des services. Chaque fois que vous n’aurez pas accès à quelque chose, vous aurez besoin d’utiliser sudo pour le déverrouiller.

Voici sont quelques exemples :
sudo service ssh start
sudo nano /etc/dhcpd.conf

Si vous avez de nombreuses commandes à exécuter en tant que root, il est toujours possible de passer à une session root avec cette commande :
sudo su

Une autre astuce pour sudo est d’utiliser sudo !! pour ré-exécuter la dernière commande avec sudo (si vous l’avez oublié) :
sudo !!

Vous trouverez plus de détails dans ce tutoriel si vous êtes intéressé.

Activer SSH

SSH est désactivé par défaut pour des raisons de sécurité. Si vous en avez besoin, il faut démarrer le service avec cette commande :
sudo service ssh start

Mais vous observerez que vous devrez le faire après chaque redémarrage. Le service ne démarre pas automatiquement.

Pour démarrer SSH à chaque démarrage, vous devez utiliser ces deux commandes :
sudo update-rc.d ssh defaults
sudo update-rc.d ssh enable

Au prochain démarrage, le service SSH va démarrer automatiquement.
Plus de détails à ce sujet dans cet article.

Mettre à jour le Raspberry Pi

Pour obtenir la dernière version de chaque paquet installé, vous aurez besoin de mettre à jour votre système régulièrement, mais aussi après une nouvelle installation.

Tout d’abord, vous devez obtenir la dernière version de la liste des paquets :
sudo apt-get update

Ensuite, mettez à jour tous les paquets vers la dernière version :
sudo apt-get upgrade

Vous pouvez également rechercher une mise à jour de la distribution :
sudo apt-get dist-upgrade

Installez un nouveau logiciel

Pour installer un nouveau logiciel, vous devez connaître le nom exact du paquet
La meilleure façon de faire est d’utiliser l’outil de recherche de apt :
sudo apt-cache search

Voici un exemple :

sudo apt-cache search myadmin
adminer - Web-based database administration tool
phpmyadmin - MySQL web administration tool

Ensuite, vous pouvez installer le paquet avec :
sudo apt-get install phpmyadmin

Éditer des fichiers avec nano

Nano est un excellent outil pour éditer des fichiers dans le terminal.
Vim est également une excellente alternative, mais seul nano est installé par défaut sur Raspberry Pi OS.

Pour éditer un fichier, vous devez utiliser nano avec le nom de fichier en paramètre.
Voici quelques exemples :
nano
nano test.txt
nano /home/pi/Documents/file.txt
sudo nano /etc/dhcpd.conf

Contrairement à vim, une fois dans l’éditeur, vous pouvez directement écrire et éditer le texte.

Il existe un certain nombre d’actions que vous pouvez effectuer lors de l’édition d’un fichier. Elles sont toutes répertoriées en bas de l’écran. Par exemple :

  • CTRL+O : enregistrer le fichier
  • CTRL+X : quitter nano

Si vous voulez connaître tous les raccourcis et commandes pour Nano, j’ai un article complet à ce sujet ici.

Arrêtez ou redémarrez correctement le Raspberry Pi

Sans doute que la plupart d’entre vous ont déjà compris que c’est possible d’éteindre le Raspberry Pi en appuyant sur le bouton de votre rallonge ou de débrancher le câble :). Mais il est préférable de le faire correctement avec ces deux commandes afin de préserver la santé de votre appareil.

Pour arrêter le Raspberry Pi immédiatement, utilisez :
sudo shutdown -h now

Si vous arrêtez le Raspberry Pi de cette manière, il vous faudra débrancher l’alimentation et la rebrancher pour qu’il démarre à nouveau.

Pour simplement redémarrer le Raspberry Pi :
sudo reboot

Exécuter et planifier un script

Si vous commencez à créer des scripts ou à utiliser des logiciels avancés, vous souhaiterez peut-être planifier une exécution à une heure spécifique.
Pour faire cela, il existe un outil appelé « cron » sous Linux.

Vous pouvez planifier des commandes dans votre environnement utilisateur en utilisant crontab.

Pour afficher tous les crons planifiés :
crontab -l

Pour modifier la liste crontab :
crontab -e

Cette commande va ouvrir le crontab avec nano (vous pouvez choisir un autre éditeur la première fois).

Pour chaque nouveau script que vous planifiez, vous devez ajouter une ligne suivant cette syntaxe :
A B C D E /home/pi/myscript.sh

Les cinq premiers paramètres définissent la date et l’heure à laquelle vous souhaitez exécuter le script, en suivant ces règles :

  • A : minutes (0-60)
  • B : heure (0-23)
  • C : jour du mois (1-31)
  • D : mois (1-12)
  • E : jour de la semaine (0-7), 0 et 7 sont les dimanche, 3 est le mercredi, 6 est le samedi

Le dernier paramètre est la commande à exécuter à ce moment précis.
Si vous devez exécuter votre script en tant que root, vous pouvez utiliser sudo pour ouvrir le crontab :
sudo crontab -e

Désinstaller des programmes

Eh bien, si vous voulez supprimer certains paquets de votre système, vous devez utiliser apt-get pour les désinstaller.
En ce qui concerne l’installation, vous devez connaître le nom exact du paquet à supprimer.

Pour rechercher un package, utilisez cette commande :
sudo apt-cache search <recherche>

Vous pouvez également afficher tous vos paquets installés avec cette commande :
sudo dpkg -l

N’hésitez pas à utiliser grep pour filtrer la sortie :
sudo dpkg -l | grep

Ensuite, pour désinstaller le paquet, entrez cette commande :
sudo apt-get remove <paquet>

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter cet article sur comment désinstaller des programmes. Il y a quelques autres conseils pour libérer de l’espace disque à la fin.

Créer des sauvegardes

Il est très important de se pencher sur le sujet des sauvegardes lorsque vous commencer à travailler sérieusement sur votre Raspberry Pi.
Il y a plusieurs façons de faire.

  • Sauvegardez uniquement les fichiers critiques (configuration, base de données MySQL, etc. …).
  • Clonez toute la carte SD.
  • Sauvegardez l’ensemble du système pendant l’exécution.

Vous trouverez toutes les informations dans mon guide de sauvegarde pour Raspberry Pi.

Jouer à des jeux

Le Raspberry Pi est souvent associée aux jeux rétro, mais il est rarement expliqué comment faire.

Si vous avez acheté votre premier Raspberry Pi, vous pourriez être à la recherche des méthodes pour jouer à des jeux sur Raspberry Pi OS. Eh bien, il y a quelques petits jeux préinstallés sur Raspberry Pi OS, mais je ne pense pas que ce soit ce que vous cherchez. Pour jouer aux jeux d’anciennes consoles, vous devez installer la distribution Retropie.

C’est une distribution dédiée au jeu rétro.
Vous pouvez la télécharger à partir du site officiel.
Vous trouverez des informations sur le téléchargement des jeux dans cet article. J’ai aussi beaucoup d’autres articles sur le sujet, utilisez le moteur de recherche pour les trouver :).

Espace libre

Si votre carte SD est pleine, vous devrez peut-être libérer de l’espace avant d’aller plus loin.
Pour voir votre utilisation actuelle de l’espace de stockage, utilisez df :
df -h

Cela va afficher quelque chose comme ceci :

Sur la première ligne, vous pouvez voir que j’ai une partition principale de 29 Go.
J’en utilise 6,2 Go donc 23%.
Si vous êtes au- dessus de 80%, ce paragraphe vous aidera à trouver et supprimer les fichiers inutiles.

Pour trouver les fichiers les plus gros sur la SD carte, j’utilise souvent ce type de commande :
cd /
du -ak | sort -nr | head -50

Celle-ci va afficher les 50 plus grands fichiers ou répertoires de la partition /.
Si vous souhaitez vous concentrer sur un dossier spécifique, modifiez la première ligne.
Ensuite, vérifiez si chaque fichier dans la liste vous est indispensable et supprimez-les si nécessaire.

Un autre moyen simple de gagner de l’espace est de supprimer Wolfram et LibreOffice si vous ne les utilisez pas :
sudo apt-get remove --purge wolfram-engine libreoffice*

Cette commande va libérer environ 1 Go sur une nouvelle installation de Raspberry Pi OS version Desktop.
Vous trouverez plus de détails pour gagner de l’espace disque dans ce tutoriel (également la méthode pour la version Desktop).

Vérifier la température

Si vous êtes inquiet au sujet de la température de votre Raspberry Pi, il y a un moyen simple de la surveiller.

Avec cette commande vous pourrez lire la température de votre CPU en temps réel :
/opt/vc/bin/vcgencmd measure_temp

Essayez de la maintenir en dessous 85 °C si possible. Si vous dépassez ce seuil, vous commencerez à ressentir les effets sur Raspberry Pi OS (ralentissement).

Si vous rencontrez des problèmes avec la température de votre Raspberry Pi, pensez à ajouter des dissipateurs thermiques ou même un ventilateur pour garder celui-ci au frais (+ une astuce supplémentaire pour afficher la température sous forme d’icône sur le bureau dans ce même article).

Créer un nouvel utilisateur

Lorsque vous installez Raspberry Pi OS, un utilisateur est créé pour vous : pi.

Mais si vous souhaitez un compte plus personnel, vous pouvez créer un nouvel utilisateur.
Pour ce faire, entrez cette commande :
sudo adduser <login>

Remplacez <login> avec le nom que vous voulez donner au nouvel utilisateur.
On vous demandera alors le mot de passe et d’autres informations optionnelles.

Si vous souhaitez permettre au nouvel utilisateur d’utiliser sudo, vous devez le faire avec cette commande :
sudo visudo

Cela va ouvrir le fichier de configuration sudo.
Faites défiler jusqu’à la ligne de l’utilisateur pi et dupliquez -la.
Quelque chose comme ça :
ALL=(ALL) NOPASSWD: ALL

C’est bon ! Le nouvel utilisateur possède maintenant les mêmes droits que pi.
Si vous voulez plus de détails sur ce fichier, consultez cet article.

Désactiver le Wi-Fi

Vous souhaitez peut-être désactiver le Wi-Fi si votre Raspberry est connecté par un câble.
J’ai déjà remarqué des problèmes de réseau lorsque les connexions Ethernet et Wi-Fi sont activées simultanément.

Donc, si vous souhaitez désactiver le Wi-Fi temporairement vous pouvez désactiver l’interface de cette manière :
ifdown wlan0
L’interface se réactivera au prochain démarrage, mais vous pouvez aussi la réactiver manuellement avec cette commande :
ifup wlan0

Cela ne désactivera pas l’interface de façon permanente.
Pour complètement désactiver le Wi-Fi suivez ces étapes :

  • Modifiez le fichier de configuration du démarrage :
    sudo nano /boot/config.txt
  • Ajoutez cette ligne à la fin du fichier :
    dtoverlay=pi3-disable-wifi
  • Enregistrez et quittez (CTRL+O, Entrée, CTRL+X).

Jusqu’à ce que vous supprimiez cette ligne du fichier de configuration et redémarriez le Raspberry Pi, votre Wi-Fi restera désactivé.
Vous trouverez 7 façons de désactiver le Wi-Fi dans cet article.

Utiliser la caméra

Le Raspberry Pi n’est pas livré avec une caméra intégrée, mais vous pouvez en acheter et en installer une très facilement (voir ma page de produits recommandés à ce sujet).

Cependant, il y a une astuce à connaitre : le port de la caméra n’est pas activé par défaut.
Vous devez l’activer en utilisant l’outil raspi-config :
sudo raspi-config

Allez ensuite dans :

  • Interfacing options (Options d’interfaces).
  • Camera.
  • Confirmez que vous souhaitez activer l’interface de la caméra.

Vous êtes prêt à commencer.
Vous pouvez tester la caméra avec raspistill :
raspistill -o image.jpg
Cette commande va enregistrer la vue caméra dans un fichier image dans le répertoire courant.

Vous trouverez beaucoup plus d’informations pour débuter avec la caméra sur cette page.

Monter une clé USB

Sur Raspberry Pi OS Lite vous aurez besoin de monter manuellement la clé USB que vous connecterez, ce n’est pas automatique.
Suivez ces étapes pour monter votre clé USB :

  • Connectez la clé USB sur le Raspberry Pi.
  • Créez un dossier dans /media à utiliser pour accéder à la clé USB :
    sudo mkdir /media/usbkey
  • Modifiez les droits pour permettre à pi d’y accéder par la suite :
    sudo chmod 777 /media/usbkey
  • Répertoriez les lecteurs connectés pour obtenir l’UUID de votre clé USB :
    sudo blkid

    Notez l’UUID et le format de fichier. Vous en aurez besoin un peu plus loin.
  • Modifiez le fichier fstab pour préparer le montage :
    sudo nano /etc/fstab
  • Collez cette ligne à la fin du fichier :
    UUID=B17B-299B /media/usbkey vfat defaults,nofail 0 0
    N’oubliez pas de remplacer l’UUID et le format de fichier par les valeurs de votre clé USB.
  • Enregistrez et quittez (CTRL+O, Entrée, CTRL+X).
  • Montez le lecteur :
    sudo mount /media/usbkey/
  • Vérifiez que vous pouvez lister les fichiers présents :
    ls /media/usbkey

Après ces étapes, cela devrait être bon.

Raspberry Pi OS montera automatiquement cette clé à chaque démarrage si elle est connectée.
Si vous la connectez après le démarrage, vous aurez besoin d’utiliser la commande mount.

Plus de détails sur les méthodes pour formater et monter les clés USB en cliquant sur le lien.

Utiliser les broches GPIO

Une importante caractéristique du Raspberry Pi est la présence des broches GPIO que vous trouverez directement sur la carte :

Ces broches ont de nombreuses utilisations, comme l’ajout de « hats »à votre Raspberry Pi. C’est similaire aux slots PCI sur un ordinateur.

Mais chaque broche possède un rôle propre et sa configuration, et vous devez l’utiliser correctement. La meilleure chose à faire est de lire mon tutoriel expliquant les bases sur l’utilisation de ces broches.

Lire RaspberryTips !

Le dernier conseil que je vais vous donner est de suivre mes articles sur RaspberryTips.
Comme son nom l’indique, le but de ce site est de vous aider dans tous les domaines d’utilisation de votre Raspberry Pi.

Vous trouverez des guides sur la configuration, les commandes, les logiciels et le matériel. J’essaie d’expliquer tous ces points étape par étape, pour que ce soit le plus compréhensible possible – surtout pour les débutants. J’espère que cela vous aidera.

N’hésitez pas à utiliser le moteur de recherche dans la barre latérale pour trouver la réponse aux questions que vous vous posez.

Conclusion

Voici la fin de ces 27 astuces pour vous aider à avancer avec votre Raspberry Pi. J’espère qu’elles vous ont été utile et que vous avez trouvé les réponses à vos questions les plus fréquentes sur cette page.


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Posts

"Maitrisez Python sur Raspberry Pi" est enfin disponible en français (10% de réduction cette semaine)

X