comment debuter sur raspberry pi

27 Conseils Essentiels pour Débutants sur Raspberry Pi

Se lancer dans l’univers du Raspberry Pi peut être un sacré défi, je suis passé par là. Dans cet article, j’ai rassemblé 27 conseils pour vous aider à bien démarrer. C’est des choses que j’aurais aimé savoir lorsque j’ai commencé (matériel, logiciel et conseils d’utilisation en général).

Votre aventure Raspberry Pi débutera par le choix du matériel dont vous avez besoin et son installation. Vous utiliserez peut-être Linux pour la première fois (avec ou sans lignes de commande), et ce n’est qu’après que vous pourrez commencer des projets amusants avec cet appareil.

Suivre les conseils dans le désordre pourrait nuire à vos progrès, je les ai donc classés dans un ordre logique. Mais n’hésitez pas à utiliser la table des matières ci-dessous si vous n’êtes pas un total débutant :-).

Au fait, si vous êtes nouveau avec Raspberry Pi et que vous voulez un guide étape par étape sur comment faire n’importe quoi avec, n’hésitez pas à consulter mon e-book “Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours”. C’est un défi de 30 jours dans lequel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour en pratiquant en cours de route. Vous économiserez du temps et de l’argent et commencerez à profiter de n’importe quel nouveau projet que vous voulez essayer.

Commencer

Dans cette première partie, nous allons lister tout ce dont vous avez besoin pour bien commencer, y compris le Raspberry Pi, les accessoires supplémentaires et les logiciels.

Si vous avez besoin de plus d’aide sur toutes ces étapes, je les aborde dans mon cours vidéo pour débutants. Cliquez sur le lien pour en savoir plus. Ce sont les étapes les plus importantes pour commencer, et me regarder les effectuer en vidéo peut faciliter les choses.

Choisissez le bon modèle de Raspberry Pi

La Fondation Raspberry Pi a créé et amélioré des modèles pour tout le monde au fil des ans. Si vous vous lancez aujourd’hui, vous pouvez être submergé par la quantité d’options disponibles.

Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas si compliqué une fois que vous comprenez la logique derrière chaque nom de modèle.

Votre objectif sera d’en choisir un assez récent, dans la catégorie que vous pouvez vous permettre, et qui fonctionnera pour vos projets principaux. Il faut aussi prendre en compte le volet disponibilité, car les meilleurs modèles sont souvent difficiles à trouver.

Je vous explique tout dans cet article : Quel modèle de Raspberry Pi acheter. Si vous n’en avez pas encore, je pense qu’il est préférable de lire l’article d’abord, pour avoir les meilleures recommandations en tête avant d’acheter le vôtre.

Mise en place

Une fois le bon modèle de Raspberry Pi en main, vous aurez besoin de quelques accessoires pour le faire fonctionner, surtout si vous n’avez pas acheté de kit complet.

Avant le premier démarrage, vous devez brancher le câble d’alimentation dans le port mini USB (ou USB-C sur les modèles récents). Si possible, branchez également un câble HDMI (ou micro-HDMI) sur votre écran ou TV, avec une souris et un clavier (voici une sélection de ceux que je recommande).

Si votre kit dispose de radiateurs, ils ne sont pas obligatoires, mais vous pouvez les installer en suivant ce tutoriel (en anglais).

Installez votre premier système d’exploitation

Le Raspberry Pi utilise par défaut des cartes micro SD comme principal moyen de stockage (comme dans les téléphones ou les appareils photo). Ainsi, l’une des premières étapes sera de copier les fichiers du système sur une nouvelle carte SD. Parfois, vous en obtenez une avec l’appareil (lorsqu’il est acheté dans un kit), mais souvent, vous devrez le faire vous-même.

Tout d’abord, si vous n’avez pas quelques cartes SD pour vos différents projets, assurez-vous de lire ce comparatif où j’ai testé les marques les plus populaires. Commandez-en quelques-unes, pour pouvoir passer facilement d’un projet à un autre (sans tout perdre lorsque vous voulez commencer quelque chose de nouveau).

Si vous n’avez jamais fait cela et que vous êtes un peu perdu, voici un tutoriel qui pourrait vous être utile : Guide pour débutants : Comment installer un nouveau système d’exploitation sur Raspberry Pi.

Commencez avec Raspberry Pi OS

Comme mentionné dans l’introduction de l’article, le système d’exploitation d’un Raspberry Pi est généralement une distribution Linux. C’est un peu différent de ce à quoi vous pourriez être habitué (pas de Windows ou de macOS), donc cela pourrait être un défi pour certaines personnes.

Heureusement, la Fondation Raspberry Pi a créé un système gratuit, suffisamment facile à utiliser, et 100 % compatible avec tous les modèles de Raspberry Pi. Si vous débutez, je vous recommande vivement de l’utiliser au début.

Vous pouvez suivre ce guide pour installer Raspberry Pi OS (ex Raspbian) pour la première fois.

Il existe deux versions de Raspberry Pi OS :

  • Lite : sans interface graphique, pour les systèmes embarqués ou pour économiser de l’énergie ou de l’espace disque.
  • Desktop : avec interface graphique, pour l’utiliser comme un ordinateur classique.

Si vous êtes nouveau sur Linux ou Raspberry Pi, je vous recommande d’installer Raspberry Pi OS Desktop.

Une fois que vous avez le matériel et la carte SD prêts, insérez la carte SD avec votre nouveau système et branchez simplement le câble d’alimentation pour démarrer le Raspberry Pi (certains câbles ou modèles ont un bouton d’alimentation, mais la plupart n’en ont pas).

Premiers pas sur le Raspberry Pi

Lorsque vous démarrez le Raspberry Pi pour la première fois, il y a quelques étapes de configuration à suivre. Avec la version Desktop, un assistant de bienvenue vous guidera, mais vous pourriez avoir besoin de quelques commandes avec la version Lite.

Suivez l’assistant de bienvenue

Avec l’interface Desktop

Lors du premier démarrage, Raspberry Pi OS démarrera probablement avec cet assistant :

La première étape consistera à définir la locale pour votre système (pays, langue et disposition du clavier).

On vous demandera ensuite de créer un nom d’utilisateur et un mot de passe, de vous connecter à un réseau Wi-Fi (si nécessaire) et de compléter d’autres étapes de configuration de base.

Version Lite

Si vous décidez d’utiliser la version “Lite” de Raspberry Pi, le premier démarrage est légèrement différent, mais vous obtiendrez toujours un assistant de bienvenue qui vous permet de modifier la configuration de base.

Il est particulièrement important de définir la bonne disposition de clavier, de manière à suivre les conseils suivants et à taper les lignes de commande facilement.

Obtenir une ligne de commande

Pour les conseils suivants, je vais seulement expliquer la façon de faire en ligne de commande afin que tout le monde puisse suivre. Si vous utilisez la version Desktop, vous pouvez ouvrir l’application Terminal pour entrer les commandes suivantes. Vous pouvez la trouver dans la barre des tâches ou le menu principal, sous “Accessoires”.

Voici à quoi elle ressemble, c’est simplement un moyen d’envoyer des instructions au Raspberry Pi :

Remarque : La plupart du temps, il existe un équivalent sur la version Desktop pour effectuer l’opération depuis un outil graphique. Si vous ne voulez pas utiliser de commandes, regardez dans le menu principal pour voir si vous pouvez trouver quelque chose pour faire la même chose. Souvent, vous pouvez le faire dans le Main menu > Preferences> Raspberry Pi configuration tool.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Utiliser l’outil de configuration en ligne de commande

Quand vous utilisez un terminal, une connexion distante ou la version Lite, vous ne pouvez pas nécessairement utiliser l’interface graphique pour modifier la configuration du système. Mais sur Raspberry Pi OS, ce n’est pas un problème, car un outil est disponible pour tout le monde, ce qui facilite un peu les choses.

Cet outil s’appelle “raspi-config”, et peut être démarré avec cette commande :
sudo raspi-config

Cet outil peut être utilisé pour modifier de nombreux paramètres système, tels que la localisation, les paramètres réseau et bien plus encore.

Par exemple, si vous avez manqué une étape pendant l’assistant de bienvenue, et que vous avez besoin de modifier à nouveau la disposition de votre clavier, vous pouvez utiliser cet outil pour en définir une autre.

Plus d’informations à ce sujet ici : Comment changer la disposition de votre clavier sur Raspberry Pi ? (RPI OS).

Changer votre mot de passe

C’est également quelque chose qui est proposé lors de la première séquence de démarrage, mais qui peut être réalisé plus tard via raspi-config ou avec cette commande directement :
passwd

Cette commande vous demandera le mot de passe actuel et le nouveau mot de passe.
Si tout est correct, le mot de passe sera changé immédiatement (votre session actuelle restera active).

N’activez pas d’outils de connexion à distance (comme SSH ou VNC) si vous n’avez pas changé le mot de passe par défaut. C’est un problème de sécurité majeur.

Plus de détails : Comment changer le mot de passe sur Raspberry Pi OS (Guide complet).

Connectez-vous au réseau

Si vous avez un serveur DHCP sur votre réseau (généralement votre box Internet) et que vous pouvez brancher un câble dessus, ce sera facile. Dès que vous connectez le câble Ethernet, vous obtiendrez une adresse IP et serez connecté.

La plupart des modèles de Raspberry Pi disposent également d’un adaptateur sans fil qui vous permet de vous connecter à un réseau Wi-Fi. Vous pouvez le faire pendant la séquence de bienvenue, ou plus tard en cliquant sur l’icône réseau dans la barre supérieure.

Là où cela devient plus complexe, c’est si vous avez besoin de définir une adresse IP statique, surtout si vous n’avez pas d’interface graphique sur votre système. Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez consulter cet article pour comprendre comment faire : 3 manières faciles de définir une adresse IP statique sur Raspberry Pi.

Trouvez votre adresse IP

Un Raspberry Pi est souvent utilisé à distance, ce qui signifie que vous ne travaillez pas directement sur le Raspberry Pi, mais que vous y êtes connecté depuis un autre ordinateur. Par exemple, j’utilise généralement mon ordinateur portable pour accéder au Raspberry Pi, via différents protocoles comme SSH ou VNC (plus d’informations à ce sujet plus tard).

Quoi qu’il en soit, avant d’utiliser un Raspberry Pi à distance, vous devez trouver son adresse IP actuelle sur le réseau.

Si vous disposez d’un écran sur celui-ci, vous pouvez utiliser la commande “ip” pour l’afficher :
ip a

Cette commande vous affichera l’adresse IP actuelle.

La première IP (eth0) est pour le câble ethernet et la seconde (wlan0) correspond à la connexion Wi-Fi.

Si vous n’avez pas de moniteur ou de clavier, vous pouvez lire cet article sur comment trouver l’adresse IP du Raspberry Pi. J’explique comment scanner le réseau pour trouver votre adresse IP actuelle à partir d’un autre ordinateur.

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Changer la date/heure

En règle générale, le fuseau horaire est défini lors du premier démarrage, en fonction du pays que vous avez choisi dans l’assistant de bienvenue. Donc, dans la plupart des cas, la date et l’heure devraient être automatiquement ajustées dès que vous êtes connecté à Internet.

Pour vérifier votre date et heure actuelles, vous pouvez utiliser cette commande :
date

Cette commande affichera la date, l’heure et le fuseau horaire.
Si vous devez les modifier, vous pouvez utiliser raspi-config pour ce faire :
sudo raspi-config

Allez à “Localisation Options” ⇒ “Change Timezone”.
Sélectionnez ensuite votre région géographique et votre ville la plus proche pour définir le bon fuseau horaire.

C’est l’option la plus simple, mais il y a de nombreuses choses que vous pouvez faire en rapport avec la date et l’heure sur un Raspberry Pi, voici quelques articles connexes qui pourraient vous intéresser :

Obtenir des privilèges d’administrateur

Debian, et donc Raspberry Pi OS, essaie de dissuader les utilisateurs d’utiliser le compte root.
Si vous avez suffisamment de privilèges (c’est le cas avec le premier utilisateur), vous pouvez utiliser sudo pour obtenir plus de permissions.

Chaque commande que vous ajoutez après le préfixe sudo sera exécutée avec des privilèges root.

pat@raspberrypi:~ $ whoami
pat
pat@raspberrypi:~ $ sudo whoami
root

Cette commande sera utile pour gérer les fichiers système ou les services (c’est pour cela que nous l’avons utilisée pour raspi-config, vous vous souvenez ?). Chaque fois que vous n’avez pas accès à quelque chose, vous devez utiliser sudo pour le déverrouiller.

Voici quelques exemples :
sudo service ssh start
sudo nano /etc/dhcpd.conf

Si vous avez de nombreuses commandes à exécuter en tant que root, il est toujours possible de passer à une session root avec cette commande :
sudo su

Une autre astuce pour sudo est d’utiliser sudo !! pour exécuter la dernière commande avec sudo (si vous l’avez oublié) :
sudo !!

Vous pouvez trouver plus de détails dans ce tutoriel si cela vous intéresse.

Activer SSH

SSH signifie Secure SHell et est un moyen d’accéder au terminal du Raspberry Pi à distance, généralement depuis un autre ordinateur sur le même réseau.

SSH est désactivé par défaut sur Raspberry Pi OS, pour des raisons de sécurité.
Si vous en avez besoin, vous devez le démarrer avec cette commande :
sudo service ssh start

Mais comme vous le verrez rapidement, vous devez faire cela après chaque redémarrage.
Le service ne démarre pas automatiquement.

Pour le démarrer à chaque démarrage, il est préférable de l’activer via Raspi-config ou l’outil de configuration :

Si vous n’avez jamais entendu parler de ce protocole, vous aurez probablement besoin de plus de conseils pour commencer à l’utiliser. Voici le tutoriel que vous devriez lire pour des instructions pas à pas : Utilisez SSH pour contrôler à distance votre Raspberry Pi : un guide complet.

Gestion et maintenance du système

À ce stade, vous avez un Raspberry Pi, un système installé dessus, il est connecté au réseau et à Internet, et vous pouvez même y accéder à distance. Alors, que faire ensuite ? Allons un peu plus loin et commençons réellement à l’utiliser.

Gardez le Raspberry Pi à jour

Comme les autres systèmes d’exploitation, Linux doit être régulièrement mis à jour pour obtenir les dernières fonctionnalités et corrections de sécurité. C’est un peu différent de Windows car chaque paquet de base et chaque application sont mis à jour séparément, mais ne vous inquiétez pas, tout se fait en une seule commande.

Il y a un gestionnaire de paquets (nommé APT) qui se connecte à un serveur (appelé un dépôt) qui héberge la liste des dernières versions pour chaque paquet installé sur votre système.

Premièrement, vous devez obtenir la dernière version de la liste des paquets avec :
sudo apt update

Mettez ensuite à niveau tous les paquets vers la dernière version :
sudo apt upgrade

Appuyez sur “Y” pour lancer l’installation, et attendez quelques minutes pour que le téléchargement et l’installation soient terminés. Il n’y a rien d’autre à faire, et toutes vos applications et composants système seront à jour.

Installer une nouvelle application

Pour installer un nouveau logiciel, vous devez connaître le nom exact du paquet.
La meilleure façon de faire cela est d’utiliser la fonction de recherche d’apt :
apt search <chaîne-de-caractères>

Voici un exemple :
apt search phpmyadmin

Vous obtiendrez une liste de tous les paquets liés à votre chaîne de requête.

Vous pouvez alors installer le paquet exact dont vous avez besoin avec :
sudo apt install phpmyadmin

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Si vous disposez de la version Desktop, il existe également un outil graphique que vous pouvez utiliser, et il y a même une application “Recommended Software” pour les applications les plus courantes. J’explique tout ici : Comment installer facilement des applications sur Raspberry Pi OS ? (5 méthodes).

J’ai également une suggestion des meilleures applications pour votre Raspberry Pi ici, surtout si vous l’utilisez comme ordinateur de bureau.

Désinstaller des applications

Pour supprimer des paquets de votre système, vous utiliserez une commande similaire du même gestionnaire de paquets, APT.

Comme pour l’installation, vous devez connaître le nom exact du paquet pour le supprimer.
Pour rechercher un paquet, vous pouvez utiliser cette même commande :
apt search <chaîne-de-caractères>
Mais vous pouvez également afficher tous les paquets installés avec cette commande :
sudo dpkg -l

N’hésitez pas à utiliser grep pour filtrer la sortie :
sudo dpkg -l | grep

Ensuite, pour désinstaller un paquet spécifique, entrez cette commande :
sudo apt remove <paquet>

Si cela n’est pas assez clair, vous pouvez consulter cet article sur comment désinstaller des programmes.
Il y a d’autres conseils pour libérer de l’espace à la fin. Je vous montre également les étapes depuis l’interface de bureau.

Modifier les fichiers texte avec nano

Nano est un outil formidable pour modifier des fichiers dans le terminal.
Vim est un autre bon éditeur (en anglais), mais seul nano est installé par défaut sur Raspberry Pi OS.

Pour modifier un fichier, vous devez utiliser nano avec le nom du fichier dans le paramètre.
Voici quelques exemples :
nano
nano test.txt
nano /home/pi/Documents/file.txt
sudo nano /etc/dhcpd.conf

Contrairement à vim, une fois dans l’éditeur vous pouvez directement écrire et modifier le texte.

Il y a une liste d’actions que vous pouvez faire pour aider à l’édition. Toutes sont répertoriées en bas de l’écran. Par exemple :

  • CTRL+O : Enregistrer le fichier.
  • CTRL+X : Quitter nano.

Si vous souhaitez connaître tous les raccourcis et les commandes pour Nano, j’ai un article de blog complet à ce sujet ici.

Arrêter ou redémarrer correctement

Il est probable que vous ayez déjà découvert qu’il est possible d’éteindre le Raspberry Pi en appuyant sur le bouton d’alimentation ou en débranchant le câble. Mais il est préférable de le faire correctement avec ces deux commandes.

Pour arrêter le Raspberry Pi immédiatement, utilisez :
sudo shutdown -h now

Si vous utilisez ceci pour arrêter le Raspberry Pi, vous devrez appuyer deux fois sur le bouton d’alimentation pour le prochain démarrage.

Et pour redémarrer le Raspberry Pi, utilisez simplement :
sudo reboot

Plus de détails sur ces commandes (et d’autres options) ici : Comment éteindre un Raspberry Pi via des commandes SSH ? (À distance).

Planifiez des tâches sur le Raspberry Pi

Si vous commencez à créer des scripts ou à utiliser des logiciels avancés, vous voudrez peut-être planifier quelque chose pour le lancer à un moment précis. Pour cela, il y a un outil appelé “cron” sur Linux.
Vous pouvez programmer des commandes dans votre environnement utilisateur en utilisant la commande “crontab”.

Pour lister toutes les tâches programmées, utilisez :
crontab -l

Pour modifier la liste crontab :
crontab -e

Cette commande ouvre crontab avec nano (vous pouvez choisir un autre éditeur la première fois).

Pour chaque nouveau script que vous programmez, vous devez ajouter une ligne en suivant cette syntaxe :
A B C D E /home/pi/myscript.sh

Les cinq premières colonnes définissent l’heure à laquelle vous souhaitez démarrer le script, selon ces règles :

  • A : Minutes (0-60)
  • B : Heure (0-23)
  • C : Jour du mois (1-31)
  • D : Mois (1-12)
  • E : Jour de la semaine (0-7), 0 et 7 sont le dimanche, 3 est le mercredi, 6 est le samedi

Et la dernière colonne est la commande à exécuter à ce moment précis.

Si vous devez exécuter votre script en tant que root, vous pouvez utiliser sudo pour ouvrir crontab :
sudo crontab -e

Bon, ne vous inquiétez pas si cela semble un peu complexe à première vue, je vous ai donné la version courte ici, mais vous pouvez lire cet article qui explique tout en détail, dans une approche plus pas à pas : Comment programmer une tâche sur un Raspberry Pi ?.

Créer des sauvegardes

Les sauvegardes sont un aspect important à prendre en compte lorsque vous commencez à travailler beaucoup sur votre Raspberry Pi. Il existe plusieurs façons de créer une sauvegarde :

  • Sauvegardez seulement les fichiers critiques (configuration, base de données MySQL, …).
  • Clonez toute la carte SD (en anglais).
  • Sauvegardez l’ensemble du système pendant son fonctionnement.

Vous trouverez toutes les informations dans mon guide de sauvegarde pour Raspberry Pi.

Libérer de l’espace disque

Si votre carte SD est pleine, vous devrez peut-être libérer de l’espace.

Pour voir votre utilisation actuelle du disque, utilisez df :
df -h

Cette commande affichera quelque chose de similaire :
df espace disque

Sur la première ligne, vous pouvez voir que j’ai 15 Go sur la partition principale.
J’utilise 1,2 Go soit 9 %.
Si vous êtes au-dessus de 80 %, ce paragraphe vous aidera à trouver et à supprimer les fichiers inutiles.

Pour trouver les plus gros fichiers sur la carte SD, j’utilise souvent ce type de commande :
cd /
du -ak | sort -nr | head -50

Cette commande affichera les 50 plus gros fichiers ou répertoires dans la partition /.
Si vous voulez vous concentrer sur un dossier spécifique, changez la première ligne.
Vérifiez ensuite si chaque fichier de la liste vous est nécessaire, si ce n’est pas le cas, vous pouvez le supprimer.

Une autre façon facile de gagner de l’espace est de supprimer les grandes applications (comme Wolfram et LibreOffice, si vous ne les utilisez pas), par exemple :
sudo apt remove --purge wolfram-engine libreoffice*

Vous pouvez trouver plus de détails dans cet article (y compris comment faire la même chose sur un ordinateur de bureau).

Surveillez la température

Si vous vous souciez de la température du Raspberry Pi, il existe un moyen de la vérifier.

Cette commande vous donnera la température actuelle de votre CPU en temps réel :
vcgencmd measure_temp

Vous devez la maintenir si possible en dessous de 85 °C.
Si vous dépassez ce seuil, le système d’exploitation Raspberry Pi commencera à fonctionner plus lentement.

Si vous avez des problèmes avec la température de votre Raspberry Pi, envisagez d’ajouter des dissipateurs thermiques (en anglais) ou même un ventilateur pour la maintenir basse (+un conseil supplémentaire pour afficher la température sous forme d’icône sur un ordinateur de bureau sur le même lien).

J’ai testé de nombreux boîtiers et solutions de refroidissement pour Raspberry Pi, alors assurez-vous de les vérifier avant d’acheter quoi que ce soit :

Désactiver le Wi-Fi (si non utilisé)

C’est un conseil avancé, mais vous pourriez vouloir désactiver le Wi-Fi si vous êtes branché à un câble Ethernet. J’ai généralement des problèmes de réseau lorsque les connexions Ethernet et sans fil sont toutes les deux activées.

Alors, si vous allez désactiver temporairement le Wi-Fi, vous pouvez désactiver l’interface comme ceci :
ifdown wlan0

L’interface s’affichera lors du prochain démarrage, ou vous pourriez la forcer avec cette commande :
ifup wlan0

Mais cela ne fonctionnera pas si vous voulez le désactivez de manière permanente.
Pour désactiver complètement le Wi-Fi, suivez ces étapes :

  • Modifier le fichier de configuration de démarrage :
    sudo nano /boot/config.txt
  • Ajoutez cette ligne à la fin du fichier :
    dtoverlay=pi3-disable-wifi
  • Sauvegardez et quittez (CTRL+O, Entrée, CTRL+X).

Tant que vous ne supprimez pas cette ligne dans le fichier de configuration et redémarrez le Raspberry Pi, votre Wi-Fi ne se rallumera jamais. Vous trouverez 7 façons de désactiver le Wi-Fi dans cet article (en anglais).

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Rappel: J'ai crée une communauté d'utilisateurs de Raspberry Pi qui vous permet de partage vos avancées, poser vos questions et recevoir de nombreux avantages exclusifs (anglophones uniquement). Cliquez sur le lien pour en savoir plus.

Usage avancé et projets

Jouer à des jeux

Le Raspberry Pi est souvent associé au rétro-gaming mais on explique rarement comment faire.

Donc si vous avez acheté votre premier Raspberry Pi, vous pourriez rechercher comment jouer à des jeux avec Raspberry Pi OS.

Bien, il y a quelques petits jeux dans Raspberry Pi OS, mais je ne pense pas que c’est ce que vous recherchez.
Pour jouer à des jeux classiques des anciennes consoles, vous devez installer une distribution spécifique comme Retropie, Recalbox ou d’autres alternatives.

Ils représentent un système d’exploitation différent, que vous installerez sur une nouvelle carte SD, et utiliserez pour le jeu. J’ai de nombreux tutoriels sur ce site que vous devriez consulter pour mieux comprendre de quoi je parle :

Et ensuite, vous trouverez des informations sur le téléchargement de jeux dans ce post (en anglais).
J’ai aussi beaucoup d’autres posts sur le sujet. Je recommande d’utiliser le moteur de recherche pour les trouver.

Il est possible de jouer à des petits jeux directement sur Raspberry Pi OS (en anglais), mais ce n’est généralement pas de ça dont on parle quand on associe Raspberry Pi et jeux vidéo.

Utiliser une caméra

Le Raspberry Pi n’est pas livré avec une caméra intégrée, mais vous pouvez facilement en acheter et l’installer (voir ma page de produits recommandés, en anglais, à ce sujet).

La Fondation Raspberry Pi possède un module de caméra spécifique qui peut être branché sur la plupart des modèles en suivant ces instructions.

Une fois correctement installé, vous pouvez tester la caméra avec cette commande :
libcamera-still -o image.jpg

Cette commande créera un fichier image dans le répertoire courant avec la vue de la caméra. Et vous pouvez faire beaucoup plus avec une caméra, ce n’est que le début :

Connecter des lecteurs USB

Sur la version Desktop, les lecteurs USB devraient être détectés automatiquement, mais sur Raspberry Pi OS Lite, vous devez monter les lecteurs USB manuellement.

Suivez ces étapes pour monter votre clé USB :

  • Branchez la clé USB sur le Raspberry Pi.
  • Créez un dossier dans /media pour l’utiliser plus tard pour accéder au lecteur :
    sudo mkdir /media/usbkey
  • Changez les droits pour permettre à pi d’y accéder plus tard :
    sudo chmod 777 /media/usbkey
  • Listez les lecteurs connectés pour obtenir l’UUID :
    sudo blkid
    blkid usb drive
    Notez l’UUID et le format du fichier. Vous en aurez besoin plus tard.
  • Éditez le fichier fstab pour préparer le montage :
    sudo nano /etc/fstab
  • Collez cette ligne à la fin du fichier :
    UUID=B17B-299B /media/usbkey vfat defaults,nofail 0 0
    N’oubliez pas de remplacer l’UUID et le format du fichier pour qu’ils correspondent à votre clé USB.
  • Enregistrez et quittez (CTRL+O, Entrée, CTRL+X).
  • Montez le lecteur :
    sudo mount /media/usbkey/
  • Vérifiez que vous pouvez voir les fichiers dessus :
    ls /media/usbkey

Ça devrait être bon maintenant.

Cette procédure montera automatiquement cette clé à chaque démarrage si vous l’avez branchée avant.
Si vous l’avez branchée après le démarrage, vous devrez utiliser la commande mount.

Plus de détails sur comment formater et monter des clés USB en cliquant sur le lien.

Utiliser les broches GPIO

Une grande caractéristique du Raspberry Pi est les broches GPIO que vous trouverez sur la carte principale :
gpio pins raspberry pi

Ces broches ont de nombreuses finalités, comme l’ajout de HAT à votre Raspberry Pi.
C’est quelque chose de similaire aux slots PCI sur un ordinateur.

Mais chaque broche a son rôle propre et sa configuration, et vous devez vous y conformer.
La meilleure chose que vous puissiez faire est de lire mon tutoriel de base pour bien commencer.

Une fois que vous comprenez les bases, de nombreux projets vous seront accessibles, ces articles peuvent vous être utiles pour cela :

Découvrez les secrets de votre Raspberry Pi

Comme vous pouvez le voir, même les choses qui semblent simples au début peuvent prendre beaucoup de temps à comprendre et à maîtriser si vous débutez avec Raspberry Pi et Linux. Donc, tenter des projets plus ambitieux peut s’avérer frustrant.

Mon objectif sur ce site est de vous aider autant que possible, et si vous avez besoin d’un coup de pouce dans votre apprentissage, assurez-vous de découvrir mon BootCamp Raspberry Pi. C’est un cours pour toute personne qui débute ou veut commencer. Il vous aidera à rapidement surmonter les premières questions et à vous amuser plus rapidement.

Selon votre niveau actuel, vous pourriez également être intéressé par mes autres ressources, qui ont été créées pour vous aider avec vos défis actuels avec Raspberry Pi et Linux :

Lisez RaspberryTips.com !

Le dernier conseil que je vais vous donner est de suivre mes articles sur RaspberryTips.com.
Comme le nom le suggère, le but de ce site est de vous aider dans tous les domaines lors de l’utilisation de votre Raspberry Pi, de la programmation en Python ou Linux en général.

Vous trouverez des guides dédiés à la configuration, aux commandes, au logiciel et au matériel.
J’essaie d’expliquer toutes ces choses pas à pas pour les rendre compréhensibles même pour les débutants.
J’espère que cela vous aide.

Vous pouvez utiliser la barre de recherche ou vous abonner à ma newsletter pour rester à jour avec les derniers tutoriels.

Et voici quelques articles que je vous recommande si vous rencontrez l’un de ces problèmes fréquents :

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets où je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *