Installer Et Utiliser Gparted Sur Raspberry Pi (Guide Complet)


Raspberry Pi OS est installé avec deux partitions par défaut. La première, /boot, utilise environ 256 Mo. La seconde prend le reste de l’emplacement disponible pour l’installation du système (/). Mais, vous pouvez changer cela après l’installation. Cela est particulièrement utile si vous utilisez un gros disque, notamment dans le cas d’un SSD ou d’un stockage SD/USB plus gros. Je répondrai, dans cet article, à toutes vos questions concernant le partitionnement des disques.

Gparted est un gestionnaire de partition graphique et gratuit, souvent utilisé sur les systèmes Linux. Il peut être installé sur Raspberry Pi via le gestionnaire de paquets. Vous pouvez l’utiliser pour reformater la carte SD si nécessaire.

Je commencerai par une brève introduction sur le partitionnement de disque pour ceux qui ont besoin d’un rappel rapide, puis je vous montrerai comment installer et utiliser Gparted. Je répondrai également à quelques questions que vous pourriez vous poser, par exemple, comment faire pareil sans environnement de bureau.

À propos, si vous êtes novice sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer vos premiers pas (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book « Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours« . Il s’agit d’un défi de 30 jours au cours duquel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin apprécier cet appareil passionnant qu’est le Raspberry Pi. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui en utilisant ce lien !

Disque, partitions et système de fichiers : un bref récapitulatif

Si vous êtes un expert, vous pouvez probablement sauter cette partie. Je souhaite juste m’assurer que tout le monde connait les mots que j’utiliserai par la suite, et de la façon dont ils s’appliquent au Raspberry Pi.

Vocabulaire

Toutes les données de votre ordinateur (ou de votre Raspberry Pi) sont stockées sur un disque. Sur un Raspberry Pi, il s’agit généralement d’une carte SD, mais vous pouvez également utiliser des disques USB (clés USB, disques externes, etc.) ou même des disques classiques (SATA) avec une extension (comme celle-ci sur Amazon).

Un disque peut être divisé en plusieurs partitions, qui sont une division logique de l’ensemble du disque. Les partitions sont souvent vues comme des disques différents par l’utilisateur final. Par exemple, sur cette capture d’écran, j’ai une partition (D 🙂 qui utilise une toute petite partie du disque entier. Mais, comme le reste n’est pas utilisé, l’utilisateur final ne verra que D : dans l’explorateur de fichiers.

Chaque partition peut utiliser un système de fichiers différent. Un système de fichiers correspond à un ensemble de règles pour stocker les fichiers sur la partition. Les systèmes de fichiers peuvent différer selon le système d’exploitation que vous utilisez. Ainsi, si vous prévoyez de lire des fichiers sur différents systèmes, vous devez choisir un système de fichiers compatible avec tous ces systèmes. Je clarifierai ce point plus tard.

La configuration par défaut sur Raspberry Pi

Lorsque vous installez Raspberry Pi OS sur une carte SD ou un disque USB, deux partitions sont créées pour vous :

Téléchargez mon glossaire !
Un peu perdu avec toutes ces abbréviations et nouveaux mots ? Téléchargez le glossaire complet au format PDF :-)
  • /boot : contiens les fichiers nécessaires au démarrage du système d’exploitation, comme le firmware du Raspberry Pi et le fichier de configuration (config.txt). Dans mon cas, il s’agissait d’une partition de 256 Mo, utilisant uniquement 50 Mo environ.
  • / : Occupe le reste de l’espace disponible, et permet de stocker tout le reste (fichiers système, applications et fichiers des utilisateurs).

La partition principale (/) utilise ext4 comme système de fichiers, tandis que la partition /boot est formatée en FAT32.
EXT4 est un système de fichiers courant dans les distributions Linux, mais Windows ne peut pas le lire. Cela explique pourquoi vous ne pouvez pas voir les fichiers système lorsque vous insérez une carte SD dans votre ordinateur. La seule partition que vous pouvez lire est /boot, car FAT32 est un système de fichiers inventé par Microsoft, et entièrement pris en charge sur toutes les versions de Windows.

Ce que vous pouvez faire à partir de là

Comme vous pouvez le voir sur ma capture d’écran, une nouvelle installation de Raspberry Pi OS avec Desktop (pas la version complète), n’utilise que 4 Go sur ma clé USB mais occupe tout l’espace disponible (32 Go dans ce cas).

C’est là que l’utilisation de Gparted peut être très utile. Peut-être pas pour un disque de 32 Go, mais si vous utilisez un disque plus grand. Par exemple, si vous avez un disque SSD de 500 Go, vous pourriez vouloir réorganiser et créer une autre partition en FAT32 pour stocker vos fichiers personnels et ainsi pouvoir les lire depuis votre ordinateur également (si vous utilisez Windows).

Nous pouvons imaginer quelque chose comme :

  • /boot: 256 MB, FAT32.
  • /: 50 GB, EXT4 – Cela devrait être largement suffisant.
  • /data : 450 GB, NTFS – Utilisation du reste du disque dans un format qui peut être lu sur n’importe quel système d’exploitation.

Je vais vous montrer comment utiliser Gparted sur Raspberry Pi OS pour obtenir quelque chose comme ça facilement.

Note : La norme FAT32 n’est pas idéale lorsque vous avez des disques plus grands. En théorie, il n’est pas possible de créer des partitions de plus de 32 Go et de les formater en FAT32. Dans ce cas, il est recommandé d’utiliser NTFS ou un autre système de fichiers.

Installer Gparted sur Raspberry Pi

Comme expliqué dans l’introduction, Gparted est disponible dans le dépôt par défaut de Raspberry Pi OS, son installation est donc simple.

Vous pouvez soit utiliser un terminal, et simplement utiliser les commandes suivantes :
sudo apt update
sudo apt install gparted

Soit utiliser l’outil graphique (« Add/Remove Software ») : ouvrez le gestionnaire de paquets et recherchez Gparted :

Cochez la case correspondant à Gparted, et cliquez sur « Apply » pour lancer l’installation.

Une fois installé, Gparted devrait être disponible dans le menu principal, sous System Tools :

Note : Si vous voulez modifier des partitions sur un disque où Raspberry Pi OS est déjà installé, vous devez utiliser un autre support pour lancer Gparted. Vous ne pouvez pas utiliser Gparted pour modifier le système actuel.

Utiliser Gparted sur Raspberry Pi

Une fois que vous avez compris comment fonctionne le partitionnement des disques et quelle est la configuration par défaut sur Raspberry Pi, l’utilisation de Gparted ne devrait pas être très compliquée.

Téléchargez mon glossaire !
Un peu perdu avec toutes ces abbréviations et nouveaux mots ? Téléchargez le glossaire complet au format PDF :-)

Lorsque vous démarrez Gparted, vous devez saisir votre mot de passe (les privilèges d’administrateur sont requis).
Vous obtiendrez alors une interface ressemblant à celle-ci :

Commencez par sélectionner le disque que vous voulez modifier dans le coin supérieur droit.
Rappel : Il n’est pas possible d’effectuer des modifications sur le disque que vous utiliserez à ce moment-là. Vous devrez installer Raspberry Pi OS sur un autre appareil, puis brancher le disque que vous souhaitez modifier.

Une fois que c’est fait, vous pouvez tout changer en faisant un clic droit sur le nom de la partition ou dans la partie graphique. Je vais vous montrer comment redimensionner une partition ou en créer une nouvelle.

Redimensionner une partition

Vous devez démonter la partition avant de la redimensionner. C’est pourquoi vous ne pouvez pas redimensionner la partition système du système utilisé actuellement.
Comme Raspberry Pi OS monte automatiquement toutes les partitions, la première étape est de faire un clic droit dessus, et de choisir « Unmount » :

Ensuite, vous aurez accès à l’option Resize/Move dans le menu :

Vous pouvez, soit déplacer le curseur sur la visualisation graphique pour redimensionner la partition actuelle, soit saisir la nouvelle taille dans le formulaire. Ensuite, cliquez sur « Resize/Move » pour enregistrer vos modifications.
La dernière étape consiste à cliquer sur la coche verte pour appliquer les changements sur votre disque.

Raspberry Pi OS devrait maintenant monter automatiquement la partition chaque fois que vous branchez ce disque.

Vous pouvez également utiliser la commande « mount » pour faire la même chose manuellement :
mount <partition> <destination>
Par exemple :
mkdir /home/pat/usb-drive
sudo mount /dev/mmcblk0p1 /home/pat/usb-drive

Si votre objectif est de redimensionner la partition système, vous pouvez maintenant arrêter le Raspberry Pi, débrancher le disque système temporaire et ne conserver que celui que vous venez de redimensionner.

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Créer une nouvelle partition

Une fois le disque sélectionné, assurez-vous que vous disposez d’un espace non alloué pour créer une nouvelle partition. Sinon, vous devez d’abord redimensionner une partition existante (ou simplement en supprimer une si vous n’en avez plus besoin).

Ensuite, cliquez sur l’espace non alloué, et choisissez « New » dans le menu déroulant.
Un formulaire va s’afficher. Assurez-vous de vérifier les valeurs où j’ai ajouté une flèche rouge :


Vous devrez définir, au minimum, la nouvelle taille (elle utilisera tout l’espace par défaut) et le système de fichier : FAT32 pour une petite partition que vous voulez lire sous Windows, EXT4 si vous ne l’utiliserez que sur le Raspberry Pi.
Vous pouvez également choisir une étiquette. Elle sera utilisée dans l’explorateur de fichiers.

Une fois cela fait, cliquez sur « Add ». Vous verrez directement l’impact de vos changements dans la représentation graphique.
Attention, vous devez cliquer sur la coche verte pour appliquer les changements sur le disque.
Cela peut prendre quelques minutes, en fonction de la taille de la partition et du matériel que vous utilisez.
Une fois que c’est fait, vous obtiendrez un message de réussite comme celui-ci :

Si vous voulez accéder à la nouvelle partition dans l’explorateur de fichiers, le moyen le plus simple est de débrancher le disque et de le rebrancher. Raspberry Pi OS montera automatiquement la nouvelle partition :

C’est tout. Vous pouvez maintenant l’utiliser et créer des fichiers dans ce dossier.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.

FAQ

Comment utiliser Gparted dans un terminal ?

Gparted est une application graphique, il n’y a aucun moyen de l’utiliser directement dans un terminal. Si vous utilisez une version Lite de Raspberry Pi OS, une combinaison de commandes comme fdisk et mkfs permet de faire la même chose.

Cela nécessiterai un article complet pour vous donner tous les détails, mais si vous voulez la version courte, cette vidéo vous sera très utile :

Peut-on partitionner une carte SD sur un Raspberry Pi ?

Il est possible de modifier les partitions d’un Raspberry Pi à l’aide d’un outil comme Gparted. Mais Gparted ne peut pas redimensionner la partition du système actuellement exécuté. Vous devez donc utiliser une seconde carte SD sur laquelle Gparted est installé pour réorganiser la partition de la carte SD principale.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Posts