Le Guide Ultime Pour Utiliser Ubuntu Sur Raspberry Pi


Ubuntu est une distribution Linux populaire sur PC et prend désormais officiellement en charge le Raspberry Pi, avec une version préparée spécifiquement pour ce dernier. Il est donc naturel que de plus en plus d’utilisateurs veuillent tester ce produit. Pourtant, comme tout ce qui est nouveau sur Raspberry Pi, vous aurez sans doute besoin d’aide pour l’installation et la configuration du système. Vous êtes au bon endroit, je vais tout vous expliquer dans ce tutoriel, étape par étape.

Ubuntu est désormais disponible dans Raspberry Pi Imager, ce qui facilite grandement l’installation sur un Raspberry Pi. Insérez une carte SD dans votre ordinateur, démarrez Raspberry Pi Imager, et choisissez Ubuntu dans la liste des systèmes d’exploitation, sous « Other general-purpose OS ».

Si vous êtes familier avec Raspberry Pi OS, les étapes qui suivent pourront vous paraître un peu compliquées, alors continuez à lire pour apprendre exactement comment terminer l’installation et faire vos premiers pas sur cette nouvelle distribution Linux.

Besoin d’aide pour démarrer sur Raspberry Pi ? J’ai pensé à vous et je vous propose une formation complète pour faire vos premiers pas. Apprenez ce qui est vraiment utile, dans le bon ordre et gagnez du temps pour enfin passer aux projets qui vous intéressent. Je vous aiderai à choisir et installer votre matériel, puis nous réaliserons plusieurs projets ensemble. Je vous offre aussi mon livre pour ceux qui voudront aller plus loin par la suite. Consultez cette page pour en savoir plus (ne trainez pas : 10% de remise en utilisant ce lien aujourd’hui).

Installer Ubuntu sur Raspberry Pi

Voici les étapes nécessaires pour installer Ubuntu sur un Raspberry Pi :

  • Téléchargez et installez Raspberry Pi Imager sur votre ordinateur.
  • Insérez une carte SD.
  • Utilisez Raspberry Pi Imager pour flasher Ubuntu sur la carte SD.
  • Démarrez le Raspberry Pi avec cette nouvelle carte SD.

Nous allons maintenant voir chaque étape en détail.

Télécharger Raspberry Pi Imager

Comme expliqué dans l’introduction, le moyen le plus simple d’utiliser Ubuntu sur votre Raspberry Pi est d’utiliser Raspberry Pi Imager. Vous le trouverez sur le site officiel :

  • Ouvrez la page du logiciel (en anglais) sur le site officiel.
  • Téléchargez la version correspondant à votre système d’exploitation.
    Il est compatible avec Windows, macOS et Linux. Vous pouvez même utiliser directement votre Raspberry Pi si Raspberry Pi OS y est déjà installé :
    sudo apt install rpi-imager

Une fois installé, vous pourrez passer à l’étape suivante et copier les fichiers d’Ubuntu sur votre carte SD.

Flasher Ubuntu sur une carte SD ou un disque USB

Ubuntu est maintenant disponible dans la liste des OS dans Raspberry Pi Imager, ce qui permet de l’installer facilement :

  • Ouvrez Raspberry Pi Imager sur votre ordinateur.
  • Insérez votre carte SD.
    Vous pourrez également utiliser un disque USB si votre modèle Raspberry Pi le supporte (plus de détails à ce sujet dans ma formation d’initiation, si nécessaire).
  • Cliquez sur « Choose OS » et « Other general-purpose OS ».
    Ubuntu y figure, cliquez dessus pour voir toutes les versions actuellement disponibles.
  • Choisissez une version correspondant à votre modèle de Raspberry Pi et à vos objectifs.

Par exemple, la première est parfaite pour une utilisation de bureau sur un Raspberry Pi 4 ou 400.
Pour les modèles plus anciens, vous devrez peut-être commencer par une version Serveur et installer l’environnement de bureau plus tard, si nécessaire. Je vous expliquerai comment le faire dans la prochaine partie.

Vous pouvez également consulter la partie « Versions du système » de cet article pour mieux comprendre les différences entre les deux.

  • Ensuite, cliquez sur « Choose Storage » et sélectionnez votre carte SD ou votre disque USB dans la liste.
  • Cliquez sur « Write » pour lancer la copie du fichier.

Après quelques minutes, votre carte SD est prête à être utilisée, et vous pourrez passer à l’étape suivante.

Note : Si vous souhaitez utiliser un autre outil (comme Balena Etcher) ou une autre version (Desktop / Core / Server), vous pouvez consulter la page du site web Ubuntu pour Raspberry Pi ici.

Premier démarrage sur Ubuntu

Insérez la carte SD que vous venez de flasher dans votre Raspberry Pi, et mettez-le sous tension.

À partir de là, votre expérience sera différente si vous utilisez Ubuntu Server ou Ubuntu Desktop, je vais donc expliquer les étapes suivantes dans les deux cas.

Téléchargez mon glossaire !
Un peu perdu avec toutes ces abbréviations et nouveaux mots ? Téléchargez le glossaire complet au format PDF :-)

Démarrer avec Ubuntu Desktop

Le premier démarrage sur Ubuntu Desktop est simple, car un assistant vous aidera avec la configuration de base. Cette étape est un peu trop longue à mon avis, mais elle n’est pas si compliquée :

  • Commencez par choisir votre langue, votre disposition de clavier et votre fuseau horaire.
  • Ensuite, vous devrez créer votre premier utilisateur.
    Sur Raspberry Pi OS, vous avez l’habitude d’avoir le même utilisateur par défaut à chaque nouvelle installation. Sur Ubuntu, vous devrez le créer vous-même, ce qui est mieux pour des raisons de sécurité (évidemment, n’utilisez pas le même login/mot de passe que sur Raspberry Pi OS).
  • Ensuite, l’installation du système va commencer.
    Ubuntu est l’une des rares distributions qui nécessite une étape d’installation après avoir flashé la carte SD. Soyez patient, cela prendra quelques minutes (environ 10 minutes sur mon Raspberry Pi 4).

À la fin de cette étape, l’environnement de bureau sera créé et un autre assistant apparaîtra. Il vous aidera à connecter vos comptes en ligne, à configurer le partage de données avec les développeurs Ubuntu, et d’autres choses encore. Pour aller plus vite, vous pouvez simplement sauter cette étape et commencer à utiliser Ubuntu comme vous le feriez sur un PC.

Je vous recommande d’aller lire la fin de cet article (les parties qui suivent concernent Ubuntu Server), surtout si vous êtes novice en matière d’Ubuntu. J’explique un peu plus loin les différences avec Raspberry Pi OS, et comment faire certaines choses pour tirer le meilleur parti d’Ubuntu.

Démarrer avec Ubuntu Server

Le premier démarrage sur Ubuntu Server est moins convivial, mais ne vous inquiétez pas, je vais vous aider :

  • S’il y a une tonne de messages bizarres sur votre écran, appuyez simplement sur Entrée pour obtenir l’invite de connexion.
  • Connectez-vous avec les informations d’identification par défaut : ubuntu / ubuntu.
  • Le système vous demandera de définir un nouveau mot de passe.
    Tapez à nouveau le mot de passe actuel (« ubuntu ») et choisissez-en un autre pour votre prochaine session.
    Attention : vous êtes en QWERTY par défaut, si vous utilisez une autre disposition de clavier, veillez à en tenir compte.
  • Vous aurez alors accès au terminal, connecté en tant que ubuntu (l’utilisateur par défaut).

À partir de là, je recommande de commencer par quelques étapes supplémentaires :

  • Corrigez la disposition du clavier si nécessaire :
    • Si vous ne disposez pas d’un clavier US, utilisez cette commande pour définir la disposition correcte avant toute autre chose :
      sudo dpkg-reconfigure keyboard-layout
      N’oubliez pas que vous pouvez utiliser la touche « TAB » pour remplir automatiquement le nom de la commande et le paramètre, ce qui peut être plus facile si vous n’utilisez pas la disposition de clavier par défaut.
    • Choisissez votre type de clavier, sa disposition et ses options dans l’assistant.
    • Cette étape peut prendre un certain temps, je ne sais pas exactement pourquoi, mais elle reconfigure des tonnes de choses sur votre système.
    • Un redémarrage peut être nécessaire pour appliquer les changements.
  • Connectez-vous à un réseau Wi-Fi :
    • Si possible, utilisez un câble Ethernet, car il est généralement beaucoup plus facile de démarrer ainsi. Si c’est impossible, voici comment vous connecter à un réseau Wi-Fi.
    • Il n’y a pas d’outil simple comme raspi-config pour configurer le réseau Wi-Fi si vous n’avez pas d’abord une connexion Ethernet. Ouvrez ce fichier de configuration :
      sudoedit /etc/netplan/50-cloud-init.yaml
    • Ajouter un nouveau paragraphe comme celui nommé « ethernets », pour la configuration du Wi-Fi :
      wifis:
      wlan0:
      optional: true
      access-points:
      "VOTRE-SSID":
      password: "VOTRE-MDP"
      dhcp4: true
    • Veillez à conserver une indentation semblable à celle qui existe déjà pour la configuration Ethernet.
      Mon fichier ressemble à :
    • Une fois que c’est fait, enregistrez et quittez (CTRL+O, CTRL+X) et appliquez les changements avec :
      sudo netplan apply
      Si ça ne marche pas, essayez :
      sudo netplan --debug apply
      Et vérifiez s’il y a des erreurs.
    • Vous pouvez vérifier si ça a marché avec :
      ip a
      Si vous voyez une interface nommée « wlan0 » avec une adresse IP assignée sur votre réseau, c’est bon !
  • Mettez votre système à jour :
    • Maintenant que la disposition du clavier et la connexion réseau sont bien configurées, vous pourrez mettre à jour votre système avant de faire quoi que ce soit d’autre :
      sudo apt update

À partir de là, vous pourrez utiliser Ubuntu Server comme n’importe quel autre système en ligne de commande. Je vous recommande d’utiliser SSH (qui est activé par défaut), car il est généralement plus confortable de suivre des tutoriels depuis votre ordinateur, mais ce n’est pas obligatoire.

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Installer un environnement de bureau sur Ubuntu Server

Même si vous avez commencé avec Ubuntu Server, et que vous êtes maintenant limité à ce que vous pouvez faire avec, il est toujours possible d’installer un environnement de bureau par-dessus. De plus, aucune version d’Ubuntu Desktop n’est officiellement prise en charge pour les anciens modèles de Raspberry Pi, vous pourrez donc essayer cette solution.

Je suppose que si Ubuntu ne propose pas de version de bureau pour les Raspberry Pi 3 et plus anciens, il y a probablement une raison et elle est probablement liée aux performances de ceux-ci. Mais, vous pourrez essayer de construire un OS plus léger avec un environnement de bureau moins lourd que celui par défaut.

L’environnement de bureau par défaut sur le bureau Ubuntu est GNOME. Il s’agit de l’option la plus lourde, donc pas nécessairement la meilleure idée, surtout si vous avez un ancien modèle de Raspberry Pi. Voici les solutions que vous pourrez essayer :

  • GNOME : cela devrait aller avec un Raspberry Pi 4 ou 400.
    Installation : sudo apt install ubuntu-desktop
  • KDE : Devrait fonctionner mieux que GNOME sur la plupart des modèles, mais toujours un peu lourd pour un Raspberry Pi.
    Installation : sudo apt install kubuntu-desktop
  • LXDE : Si vous aimez l’interface de Raspberry Pi OS, c’est presque la même chose. Meilleures performances générales.
    Installation : sudo apt install lubuntu-desktop
  • XFCE : Une autre bonne option pour les performances sur les modèles plus limités.
    Installation : sudo apt install xubuntu-desktop

D’autres paquets peuvent être disponibles dans le dépôt par défaut, n’hésitez pas à faire quelques recherches si vous en voulez vraiment un autre. Par exemple, Cinnamon est également disponible (cinnamon-desktop-environment).

Si vous voulez commencer avec le minimum requis, vous pourrez utiliser l’option « –no-install-recommends » dans votre commande apt, quelque chose comme :
sudo apt install --no-install-recommends <paquet>

Je ai testé pour vous. L’installation a pris un certain temps, mais tout a bien fonctionné après le redémarrage. Vous devrez choisir un gestionnaire d’affichage pendant l’installation (j’ai gardé gdm3, l’option par défaut), mais à part ça, c’est simple. J’ai testé sur un Raspberry Pi 4. Je ne peux pas dire comment chaque environnement fonctionnera sur chaque modèle, mais l’installation n’est pas si compliquée.

Différences entre Ubuntu et Raspberry Pi OS

Même si Ubuntu et Raspberry Pi OS sont basés sur Debian, ils ont pris un chemin différent. L’expérience utilisateur avec ces deux systèmes est clairement différente à présent. Voici quelques différences clés que vous devez connaître, surtout si vous êtes nouveau sur Ubuntu.

Versions du système

Ubuntu et Raspberry Pi OS proposent tous deux trois versions différentes à leurs utilisateurs, mais ils n’en ont que deux en commun : une version lite et une version de bureau. La troisième a un objectif différent dans les deux cas.

Raspberry Pi OS est disponible en trois versions :

  • Desktop : inclue un environnement de bureau (PiXeL) et quelques applications pour commencer (comme Chromium).
  • Lite : un système d’exploitation minimal, pour les serveurs, les robots et les projets où aucune interface graphique n’est requise.
  • Desktop avec les logiciels recommandés (complet) : Prenez la version de bureau préchargée avec 10 à 20 applications recommandées, et vous obtiendrez cette version. Si vous avez besoin d’un grand nombre des applications recommandées par la Fondation Raspberry Pi (LibreOffice, outils de programmation, etc.), ce sera votre meilleur choix.

La première est la même que celle d’Ubuntu. La seconde s’appelle « Ubuntu Server », mais en gros, c’est la même idée. Et, Ubuntu a également une troisième option, appelée « Ubuntu Core ». Cette version vise les projets IOT, avec un OS conteneurisé (utilisant principalement des snaps). Cela pourrait être quelque chose à considérer pour les grands déploiements ou les appareils installés dans un environnement public, mais pour les projets domestiques, ce n’est pas réellement utile.

L’autre différence est qu’Ubuntu propose désormais la version 64 bits par défaut, ce qui n’est pas (encore) le cas pour Raspberry Pi OS. Si vous avez un modèle récent de Raspberry Pi, vous devriez voir un gain de performance avec cette architecture (je parlerai un peu plus des performances plus tard).

Applications par défaut

Avec Raspberry Pi OS, vous avez le choix entre la version Desktop et la version complète. Ainsi, vous pouvez commencer en douceur, avec seulement un navigateur web et les outils de base, ou commencer avec un tas d’autres applications (LibreOffice, VLC, Scratch, etc.), pour éviter le processus d’installation manuelle.

Ubuntu ne dispose pas de cette deuxième option, je ne comparerai donc ici que les deux éditions de bureau. La principale différence est qu’Ubuntu utilise l’environnement de bureau GNOME tandis que Raspberry Pi fonctionne avec une édition personnalisée de LXDE, appelée PiXeL. L’interface est donc assez différente, et je vous donnerai plus de détails sur ce point dans les prochaines parties.

Téléchargez mon glossaire !
Un peu perdu avec toutes ces abbréviations et nouveaux mots ? Téléchargez le glossaire complet au format PDF :-)

L’autre différence principale est qu’Ubuntu inclut Firefox par défaut, tandis que Raspberry Pi OS utilise Chromium. Firefox est un logiciel open-source, tandis que Chromium est généralement considéré comme un logiciel « corporate », puisqu’il s’agit d’une version open source de Google Chrome. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles Ubuntu a fait un autre choix.

Mais d’après mon expérience, Chromium fonctionne mieux sur Raspberry Pi, ce qui est probablement la raison pour laquelle la Fondation Raspberry Pi a fait un choix différent. Nous verrons dans les résultats des tests de performance si c’est toujours vrai sur les dernières versions d’Ubuntu, mais de toute façon, vous pourrez installer les deux facilement sur les deux systèmes, donc ce n’est pas un gros problème.

En dehors de cela, Ubuntu est livré avec plus de petits outils (comme des jeux, un lecteur vidéo, un outil de sauvegarde, etc.) que Raspberry Pi OS. Ainsi, l’expérience pourrait être meilleure au départ, car ces outils ne sont pas nécessairement faciles à trouver dans le dépôt par défaut. Dans les deux cas, vous devrez installer les applications les plus importantes après l’installation, parce qu’il n’y a rien par défaut pour vraiment « travailler » sur ces systèmes (programmation, outils de bureautique, dessin, etc.).

Installation de nouvelles applications

L’installation de nouvelles applications sur Raspberry Pi OS et la plupart des distributions Linux, en général, peut être un cauchemar. Disons que vous voulez une application de dessin, mais que vous ne connaissez pas les noms des applications, bonne chance pour en trouver une avec APT ou le gestionnaire de paquets par défaut.

Et même lorsque vous connaissez le nom du paquet, cela peut être compliqué. Si vous recherchez « firefox » dans l’outil d’Ajout/Suppression de logiciels sur Raspberry Pi, vous obtiendrez des dizaines de résultats.

Les distributions modernes comme Ubuntu offrent une meilleure option, grâce à un magasin d’applications comme celui auquel vous êtes habitué sur votre smartphone. Les applications sont triées par catégories et les dépendances ne sont pas affichées dans cet outil, ce qui diminue le nombre de résultats, le rendant plus facile à utiliser.

Sur Ubuntu, cela ressemble à :

Dans l’ensemble, il est un peu lent sur Raspberry Pi (surtout la première fois), mais trouver et installer des applications est beaucoup plus facile. Par exemple, vous trouverez rapidement Chromium avec le moteur de recherche, vous pourrez en voir un aperçu (captures d’écran) et l’installer en un clic :

Nous aurions vraiment besoin de quelque chose comme ça sur Raspberry Pi. À part Pi-Apps (qui est très limité dans le nombre d’applications supportées), aucune bonne solution n’existe pour le moment.

Paramètres du système

Un autre point qui est un peu chaotique sur Raspberry Pi est la configuration du système. Vous effectuez la configuration de base dans l’assistant de bienvenue au premier démarrage. Puis vous utilisez l’outil de configuration Raspberry Pi, raspi-config, et de nombreuses autres petites applications pour modifier l’apparence, la configuration de l’affichage, etc.

GNOME et KDE offrent une meilleure expérience, avec tout dans la même application, comme un centre de contrôle. Ubuntu utilise GNOME par défaut, vous disposerez donc de ce type d’outil pour tout configurer sur votre système :

Quel que soit le réglage que vous souhaiterez effectuer, vous le trouverez ici. Le menu de gauche est intuitif, et il y a aussi un moteur de recherche si vous ne savez pas trop où chercher. Par exemple, tapez « clavier », et il ouvrira directement la configuration de la disposition du clavier.

Globalement, Ubuntu (Desktop) offre une meilleure expérience utilisateur que Raspberry Pi OS, grâce à des années d’améliorations pour les utilisateurs de PC. Mais qu’en est-il des performances ? Raspberry Pi OS est censé être optimisé pour Raspberry Pi. Ubuntu est-il vraiment plus lent ? C’est ce que nous allons vérifier dans la prochaine partie de ce guide.

Performances d’Ubuntu sur Raspberry Pi

Dans l’ensemble, Ubuntu n’est pas le système d’exploitation le plus rapide sur Raspberry Pi. Il y a un choix à faire entre performances et confort. Ubuntu est idéal si vous recherchez une bonne expérience utilisateur, mais pas nécessairement les performances optimales (en raison de l’utilisation de GNOME et de Firefox, par exemple).

Pour vous donner une meilleure idée de ce à quoi vous pourrez vous attendre, j’ai effectué quelques tests de performance sur mon Raspberry Pi 4 (4 Go de RAM) avec Ubuntu 22.04 (version de développement). Voici mes résultats.

Temps de démarrage

Ubuntu 22.04 démarre en 37 secondes sur un Raspberry Pi 4, ce qui est presque deux fois plus lent que Raspberry Pi OS (qui démarre en 21 secondes sur le même appareil).

Même si quelques éléments sont préinstallés, c’est déjà plus lent. GNOME est plus lourd à charger, et il y a d’autres services d’arrière-plan à démarrer qui peuvent expliquer cette différence. N’oubliez pas que Raspberry Pi OS est optimisé pour le Raspberry Pi, ce n’est donc pas vraiment une surprise.

Prendre 15 secondes de plus pour démarrer n’est pas nécessairement un gros problème si vous l’utilisez pendant de longues périodes, alors regardons mes autres tests avant de passer à la conclusion.

Temps d’ouverture des applications

Une fois Ubuntu complètement chargé, les performances sont plus proches de celles auxquelles nous sommes habitués sur Raspberry Pi OS. Ubuntu est même plus rapide avec certaines applications, comme LibreOffice, probablement grâce à son architecture 64 bits.

Raspberry Pi OSUbuntu
Durée d’ouverture de Writer8s5s
Durée d’ouverture du navigateur web par défaut3s8s

Un problème majeur avec la configuration par défaut : Firefox. Nous verrons les performances du navigateur juste après, mais il faut prendre en compte que Firefox est presque 3 fois plus lent à se lancer que Chromium sur Raspberry Pi OS.

Cela ne signifie pas que la navigation sur le web est toujours plus lente, mais si vous ouvrez fréquemment votre navigateur pour vérifier rapidement quelque chose, Firefox n’est pas le meilleur choix.

Performances du navigateur par défaut

Une fois le navigateur ouvert, Firefox et Chromium obtiennent des résultats similaires avec des outils de référence comme Speedometer.

Ce test vérifie les performances de base, comme le nombre de cases à cocher que le navigateur peut vérifier en une minute. Ceci est utile pour le comparer avec d’autres navigateurs comme je l’ai fait dans cet article. Comme vous pouvez le voir, Chromium et Firefox ont tous deux obtenu un résultat autour de 13 exécutions par minute.

De toute façon, vous pouvez facilement changer votre navigateur par défaut de l’un à l’autre, donc je ne pense pas que vous choisirez d’essayer Ubuntu (ou pas) à cause de l’utilisation de Firefox par défaut. Gardez simplement à l’esprit que Firefox est généralement plus lent à démarrer, mais ensuite, il n’est pas si différent de Chromium.

J’ai également fait quelques tests avec YouTube, sans remarquer de différence majeure avec Raspberry Pi OS. Et, même conclusion dans ce cas, si la configuration par défaut ne vous convient pas avec Ubuntu, vous pourrez toujours la modifier et utiliser d’autres applications ou paramètres.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.

Alternatives à Ubuntu sur Raspberry Pi

Globalement, Ubuntu sur Raspberry Pi est un choix décent pour une utilisation de bureau. Grâce à l’architecture 64 bits et à plusieurs optimisations qui ont été effectuées, il s’améliore à chaque nouvelle version.

Gardez simplement à l’esprit que Raspberry Pi OS sera toujours plus compatible, plus optimisé et généralement avec un meilleur support et une meilleure communauté que les autres distributions pour les utilisateurs de Raspberry Pi.

Si vous n’êtes pas convaincus qu’Ubuntu vaut la peine d’être essayé pour le moment, voici quelques autres suggestions pour trouver le meilleur système pour vous.

Pop!_OS

J’ai récemment essayé Pop!_OS sur Raspberry Pi, et j’ai été impressionné par les résultats obtenus. Il y a de nombreuses similitudes avec la distribution dont nous avons parlé dans cet article, mais ils ont également amélioré d’autres choses, comme le premier démarrage et quelques modifications de la disposition du bureau par défaut. Cliquez sur le lien pour avoir plus de détails.

Raspberry Pi OS avec quelques modifications

Raspberry Pi OS n’est pas le meilleur système d’exploitation par défaut, mais cela ne signifie pas que vous ne pourrez pas l’améliorer. Il a été mis à jour avec la dernière version de Debian, et le support 64 bits est maintenant disponible.

Je recommande tout de même de commencer avec cette distribution, même si vous devez changer l’environnement de bureau ou personnaliser l’apparence de PiXeL. Il n’y a pas d’app store sur Raspberry Pi OS. Cependant, Pi-Apps fait un excellent travail en vous aidant à installer certaines applications, cela pourrait vous suffire.

Autres options

Et si aucune d’entre elles ne vous convient, vous pourrez jeter un coup d’œil à ma liste des 15 meilleures distributions pour Raspberry Pi ou regarder cette vidéo dans laquelle j’ai comparé 4 des meilleures en face à face :

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Posts