Comment installer CentOS sur Raspberry Pi ? (guide complet)


Vous en avez marre d’utiliser Raspbian et voulez tester autre chose ?
Est-ce que vous utilisez CentOS ou Fedora sur votre ordinateur et voudriez passer à un système plus familier sur votre Raspberry Pi ?
Quelle que soit la raison, vous êtes au bon endroit pour tout savoir sur CentOS sur Raspberry Pi, et ses différences avec Raspbian

Comment installer CentOS sur Raspberry Pi ?
CentOS est une distribution Linux réputée pour sa stabilité et son respect des bonnes pratiques
Il existe une version disponible pour Raspberry Pi et cela marche plutôt bien
Mais si vous avez l’habitude de Raspbian, un temps d’adaptation sera nécessaire pour bien appréhender le fonctionnement de CentOS

Mais pas de panique, comme d’habitude je vais vous donner le guide complet, étape par étape, pour installer CentOS sur votre Raspberry Pi et en profiter rapidement
Nous verrons aussi les différences avec Raspbian afin de tirer parti au mieux de ce système intéressant

Dans ce guide, je vous expliquerais comment démarrer quelle que soit la version (graphique ou minimaliste)
Je vous recommande de lire les deux parties, car je ne répète pas les choses que j’ai déjà expliquées au cours de l’article

Introduction à CentOS

Si vous vous intéressez à cela simplement par curiosité, je vais commencer par un rappel rapide sur CentOS

Qu’est-ce que CentOS ?

CentOS est une distribution Linux gratuite, basée sur la distribution Red Hat
Vous retrouverez donc beaucoup de ressemblances avec Red Hat et Fedora

CentOS cible principalement l’utilisation en entreprise
Grâce à sa stabilité, CentOS arrive juste derrière Debian au niveau de parts de marché concernant les distributions Linux utilisées en entreprise

Les versions de CentOS

CentOS n’est pas attaché à une interface utilisateur en particulier
Il est disponible en 3 versions différentes : Gnome, KDE ou Minimal

La version minimale est similaire à ce que vous pouvez avoir avec Raspbian Lite, donc pas d’interface graphique
Gnome et KDE sont les deux environnements graphiques les plus utilisés sur Linux, donc vous connaissez surement déjà

Gnome est très proche de ce que vous pourrez trouver sur Raspbian Desktop
KDE est un peu différent, avec le menu en bas et des logiciels un peu différents

Pourquoi utiliser CentOS sur Raspberry Pi ?

Comme souvent, vous n’avez pas réellement « besoin » d’une autre distribution Linux

Raspbian a été conçu pour le Raspberry Pi et marche donc très bien
Donc il n’y a pas de raison réelle de passer à CentOS ou à n’importe quelle autre distribution si vous en êtes satisfait

Mais à but éducatif ou si vous avez plus l’habitude de Red Hat, Fedora ou CentOS sur vos ordinateurs et serveurs, alors pourquoi pas ?

Installation de CentOS sur Raspberry Pi

Maintenant que les présentations sont faites, voyons comment installer ça sur notre Raspberry Pi 🙂

Téléchargement de CentOS

La version de CentOS pour Raspberry Pi est disponible directement dans le dépôt CentOS (en choisissant bien l’architecture ARM)
Voici le lien direct, choisissez un serveur proche de chez vous et téléchargez l’image souhaitée

Note : Pour les connaisseurs, la version 8 pour Raspberry Pi n’est pas encore disponible à l’heure ou j’écris ces lignes, je vous laisse remonter dans l’arborescence du serveur si vous voulez vérifier au moment de votre lecture

Il y a trois images différentes disponibles : Gnome, KDE et Minimal
La différence se fait sur le nom du fichier
(il faut peut-être survoler le lien pour le voir en entier)

Je vous conseille de démarrer avec Gnome pour l’instant si vous avez l’habitude de Raspbian Desktop
Et vous pourrez ensuite tester la version Minimal, une fois que vous serez plus à l’aise avec les commandes CentOS
Si vous n’avez pas le dernier modèle de Raspberry Pi compatible, les performances de Gnome risquent de ne pas être optimales, mais ça sera correct tout de même pour découvrir le système

Assurez-vous de bien prendre un fichier avec « RaspberryPi » dans le nom
Il y a d’autres fichiers génériques dans ce dossier qui ne nous intéressent pas

Préparation de la carte SD

La préparation de la carte SD se fait toujours de la même façon :

  • Téléchargez et installez Etcher si vous ne l’avez pas déjà
  • Démarrez Etcher, une fenêtre comme celle-ci devrait apparaitre :
  • Cliquez sur « Select Image » et choisissez le fichier CentOS précédemment téléchargé
    Il n’est pas nécessaire de décompresser l’image
  • Insérez votre carte SD dans l’ordinateur et Etcher devrait la sélectionner automatiquement
  • Pour finir, cliquez sur « Flash! » afin de démarrer la copie

Après quelques minutes, votre carte SD est disponible, et vous pouvez passer à la suite

Premier démarrage

Le premier démarrage n’est pas bien compliqué :

  • Insérez la carte SD dans le Raspberry Pi et démarrez-le
  • Après quelques secondes, un menu de bienvenue va apparaitre ou il faudra configurer certaines options de base
  • Ce menu vous demandera notamment :
    • La langue de l’interface
    • La disposition du clavier
    • La configuration réseau
    • Les paramètres de confidentialité
    • La zone de temps
    • Et vos identifiants de comptes en ligne (si vous le souhaitez)
  • Répondez à toutes les questions, puis passer à la création du premier utilisateur
  • Définissez un mot de passe pour ce compte (avec une complexité correcte)
  • Et vous êtes prêts à démarrer, cliquez sur « Start using CentOS Linux »

Quelques secondes plus tard, vous arriverez sur l’interface Gnome
Vous ne devriez pas être perdus si vous avez l’habitude de Raspbian, l’organisation des menus est très similaire (peut être plus propre, plus pro je dirais)

Configuration de CentOS avec Gnome

Parfait, CentOS est installé et fonctionnel
Mais si vous êtes habitués à Raspbian, vous allez peut-être avoir du mal à retrouver vos marques avec ce nouveau système
Pas d’inquiétude, je vais vous aider dans cette section

Paramètres réseau

Même si vous avez réussi à configurer le réseau pendant l’installation, vous allez peut-être vous rendre compte de quelques problèmes
Par exemple, j’ai configuré mon Wi-Fi, mais je n’ai pas accès à Internet
Mon serveur DNS ne semble pas correctement configuré

Pour vérifier vos paramètres réseau, suivez cette procédure :

  • Ouvrez le menu principal (en haut à gauche)
  • Aller ensuite dans les outils système puis dans les paramètres
  • Cliquez ensuite sur le Wi-Fi ou le réseau suivant ce que vous utilisez et vérifier que tout est ok
    Pour le Wi-Fi vous pouvez cliquer sur la roue dentée pour accéder à la configuration

Dans mon cas, tout était ok, but j’avais quand même des problèmes de connexion
En désactivant IPv6 puis réglant la date et l’heure (nous verrons cela au prochain paragraphe), et finalement en déconnectant et reconnectant le Wi-Fi c’est revenu

Note : Avant la fin de ce tutoriel, j’ai finalement dû arrêter d’utiliser le Wi-Fi et passer en câble. La connexion Wi-Fi n’était absolument pas stable, j’étais déconnecté toutes les 30 secondes et n’arrivait à rien. Une fois passé en câble, tout marchait beaucoup mieux

Date et heure

Après avoir réglé ma configuration réseau, je me suis rendu compte que la date et l’heure n’était pas du tout correctes
Et c’est surement aussi pour cela que rien ne marchait au début (les sites en HTTPS demandent une synchronisation correcte de l’heure)

Pour régler ça, vous pouvez retourner dans le même endroit, en allant cette fois dans Détails > Date et Heure
Même si l’ajustement est censé être automatique, ça ne fonctionnait pas, ou en tout cas ça prenait trop de temps à s’ajuster

Vous pouvez désactiver l’ajustement automatique et régler la date et l’heure et la main
Je recommande tout de même de le réactiver une fois le changement manuel fait, cela doit fonctionner une fois revenu à quelque chose de plus réaliste

Installation de logiciels

Comme sur Raspbian, il y a un outil disponible pour l’installation de nouveaux paquets
Vous le trouverez dans le menu principal > Outil système > Logiciels

Entrez le nom d’un paquet que vous souhaitez installer
Sélectionnez-le et cliquer sur « Appliquer » pour l’installer
Cela vous demandera probablement de confirmer que vous faites confiance aux paquets, et pour finir tapez votre mot de passer pour valider

Vous pouvez également naviguer parmi les catégories sur la gauche si vous voulez

Mise à jour du système

Pour mettre à jour le système complet, un outil du même genre est disponible dans Outils système > Mise à jour logicielle

Lorsque la fenêtre s’ouvre, vous verrez la liste de tous les paquets à mettre à jour
Cliquez sur « Installation des mises à jour » pour toutes les installer d’un coup

Je vous recommande de redémarrer le Raspberry Pi après la mise à jour, pour appliquer les changements

Nano

Par défaut, nano et même vim ne sont pas installés sur CentOS
Si vous souhaitez utiliser un éditeur de texte dans un terminal, il faudra l’installer via le gestionnaire de paquets

Par défaut, vous avez juste un éditeur de texte disponible dans les applications (Accessoires > Éditeur de texte)
Mais vous serez bloqué directement si vous avez besoin d’ouvrir un fichier pour lequel votre utilisateur n’a pas la permission

SSH

Comme sur de plus en plus de systèmes, SSH n’est pas activé par défaut sur CentOS 7
Pour cela, je n’ai pas trouvé si on pouvait régler ça dans l’interface, donc je vous donner la commande

Ouvrez le terminal (Applications > Outils système > Terminal) et tapez cette commande :
sudo systemctl enable sshd
sudo systemctl start sshd

Librairies Python

Si vous avez besoin de certaines librairies Python spécifiques au Raspberry Pi, ce sera un peu plus compliqué que sur Raspbian pour les trouver
Par défaut, elles ne sont pas installées ni disponibles dans les dépôts

J’ai finalement trouvé un moyen de les installer, donc je vous le partage ici :

  • Créer un nouveau fichier afin de définir l’emplacement du dépôt EPEL :
    sudo nano /etc/yum.repos.d/epel.repo
  • Collez ces lignes à l’intérieur :
    [epel]
    name=Epel rebuild for armhfp

    baseurl=https://armv7.dev.centos.org/repodir/epel-pass-1/
    enabled=1
    gpgcheck=0
  • Sauvegardez et quittez (CTRL+O, CTRL+X)
    Le dépôt pour la distribution EPEL est maintenant accessible sur CentOS
  • Utilisez yum pour installer les paquets pythons nécessaires
    yum est en effet le gestionnaire de paquet sur CentOS, nous y reviendrons
    sudo yum install python34 python34-pip
  • Vous pouvez maintenant installer toutes les librairies Python nécessaires comme sur Raspbian
    Par exemple :
    pip3.4 install picamera

Configuration de CentOS en version minimale

Pour les vrais barbus qui osent tenter CentOS en version minimale, voici quelques informations pour bien démarrer 🙂

Premier démarrage

La préparation de la carte SD se fera exactement de la même façon qu’expliqué précédemment

Lors du premier démarrage, vous arriverez directement à formulaire de connexion
Les identifiants par défaut sont :

  • Utilisateur : root
  • Mot de passe : centos

Configuration réseau (Ethernet)

Si vous utilisez une connexion en câble RJ45, la première chose à faire est de regarder si vous avez bien obtenu une adresse IP sur le réseau
Pour cela, utilisez la commande ifconfig pour afficher les paramètres de votre carte réseau :
ifconfig

Sur la deuxième ligne, vous pouvez voir mon adresse IP attribuée : 192.168.1.15

Si vous avez besoin de définir vos paramètres manuels, vous pouvez utiliser le même outil que pour la configuration Wi-Fi (que l’on va voir tout de suite)

Configuration réseau (Wi-Fi)

Je ne conseille par vraiment de passer par une connexion Wi-Fi, comme j’ai déjà eu des problèmes avec Gnome, j’imagine que ca ne sera pas mieux sur cette version

Mais si vous n’avez pas le choix, voici comment effectuer la configuration :

  • Sur le Raspberry Pi, démarrez le gestionnaire de réseau avec la commande suivante :
    nmtui
  • Dans le menu, choisissez « Activate a connection »
  • Votre connexion câble sera affichée directement, mais juste en dessous vous aurez le Wi-Fi
    Vous pouvez sélectionner ici votre réseau (SSID) dans la liste puis entrer votre mot de passe

SSH

Sur la version minimale, le SSH est activé par défaut
Donc dès que le réseau est configuré, je vous conseille de basculer sur une connexion SSH pour la suite

Cela est bien plus confortable depuis l’ordinateur en général, et cela vous évitera les problèmes liés à la configuration du clavier
Vous gagnerez pas mal de temps en faisant cela

Installation de logiciels

Cette fois il n’y a pas d’outil pour gérer vos logiciels de manière intuitive, mais vous devrez tout faire en passant par yum
Ce n’est pas bien compliqué, je vais vous donner les commandes de base ici

Par exemple, pour l’installation de nano :
yum install nano

Le « sudo » n’est pas nécessaire, car nous sommes directement avec le compte root sur la version minimale

Pour trouver le nom exact d’un paquet à installer, la fonction « search » est également disponible
Donc c’est finalement très proche de Raspbian Lite :
yum search python-dev

Cela vous affichera la liste de tous les paquets correspondants à votre recherche, avec le titre et la description
Astuce : La plupart du temps, l’équivalent de <package>dev sur Raspbian est <package>devel sur Red Hat et donc sur CentOS (python-devel dans mon exemple)

Mise à jour du système

De la même manière, la mise à jour du système ne vous changera pas beaucoup de Raspbian
Pas d’outil de mise à jour graphique évidemment, mais yum vous permettra de faire la même chose :
yum update

Cela va télécharger et installer toutes les mises à jour nécessaires pour votre système
Je vous recommande de le faire tout de suite après l’installation et la configuration de base, puis de le refaire régulièrement afin de toujours avoir votre système à jour

Questions liées

Comment installer des paquets hors dépôts avec CentOS ? Sur Debian et Raspbian, il est possible de télécharger des logiciels et de les installer à la main avec la commande dpkg. Sur les systèmes Red Hat, l’équivalent est la commande rpm. Donc par exemple :
rpm -I package.rm
C’est une autre différence à connaitre avec Raspbian

Conclusion

Et voilà, vous savez maintenant comment installer CentOS sur un Raspberry Pi
Il y a quelques différences avec Raspbian, mais c’est une distribution sympa à test, surtout si vous êtes habitués à Fedora / CentOS ou Red Hat

Personnellement, j’ai trouvé la version Gnome très lente. Ça ne semble pas très bien adapté pour le Raspberry Pi
Si l’interface graphique est importante pour vous, alors il faudra probablement rester sur Raspbian pour l’instant, ou attendre une version compatible avec le Raspberry Pi 4
Mais la version « light » est bien

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi and publiant des guides détaillés et des tutorials rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec un expérience dans le développement web.

Recent Content