Comment installer Debian 12 sur Raspberry Pi (version 2024)

Debian est l’une des quatre principales versions de Linux et existe depuis 1993. Elle constitue la base de Raspberry Pi OS, d’Ubuntu et de bien d’autres. Lorsque j’ai commencé à utiliser Linux, je l’ai essayée parce que c’était une distribution clé. Cependant, elle n’était pas aussi accessible pour les débutants que d’autres distributions, et je ne l’ai donc pas utilisée très longtemps. Maintenant que j’ai plus d’expérience et que Debian dispose d’une version pour Raspberry Pi, il est temps de réessayer et de partager mon expérience avec vous.

Une image non officielle de Debian « Bookworm » est disponible pour la plupart des modèles de Raspberry Pi. Il n’y a pas d’interface graphique par défaut, mais il est possible d’en ajouter une avec quelques commandes.

Lisez la suite pour découvrir comment configurer et installer Debian avec un environnement de bureau !

À propos, si vous débutez sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer les choses (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours. Il s’agit d’un défi de 30 jours dans lequel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin profiter de votre Raspberry Pi à son plein potentiel. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui si vous utilisez ce lien !

Bref historique de Debian

Debian a une longue histoire, avant même l’invention du Raspberry Pi. Fondée en 1993 par Ian Murdock, c’est l’une des premières distributions Linux et l’une des bases de nombreuses autres distributions Linux.

Le nom Debian est dérivé de la petite amie de Ian à l’époque, Debra, et de son prénom, Ian. La caractéristique principale de Debian à l’époque était l’outil de paquetage avancé (Advanced Package Tool), qui est toujours utilisé avec la commande APT dans Raspberry Pi OS.

Les versions de Debian sont nommées d’après les personnages des films Toy Story. La version actuelle de Raspberry Pi OS s’appelle Bullseye, d’après le cheval de Woody apparu dans Toy Story 2. (liste ici).

Debian sera familière pour la plupart des utilisateurs de Pi, car c’est sur cette distribution que sont basés Raspbian et maintenant Raspberry Pi OS. Cependant, sa prise en main est plus délicate pour les utilisateurs novices.

Debian elle-même est utilisée sur de nombreux serveurs et des installations de haute sécurité, donc peu de choses sont préconfigurées.

Peut-on installer Debian sur un Raspberry Pi ?

Grâce au travail de Gunnar Wolf, un développeur Debian, il est possible d’installer Debian sur Raspberry Pi, même s’il n’existe pas de version officielle pour ce dernier.

Bien que ce système ne soit pas officiellement pris en charge par le projet Debian, il est bien fait et Gunnar explique qu’il s’agit d’un système Debian très basique amorçable sur le Raspberry Pi, et pas grand-chose d’autre, comme nous le verrons.

Si vous téléchargez une image Debian pour un ordinateur Windows ou Mac, vous aurez le choix d’installer des logiciels de bureau et différents types d’installateurs avec plusieurs options. Sur le Raspberry Pi, il n’y a qu’une installation minimale, et vous pouvez en faire ce que vous voulez après cela… mais vous devez savoir comment.

Comment installer Debian sur votre Raspberry Pi

Voici les étapes nécessaires pour installer Debian sur un Raspberry Pi :

  • Téléchargez l’image Debian créée pour le Raspberry Pi.
  • Flashez-la sur une nouvelle carte SD avec Raspberry Pi Imager.
  • Insérez-la dans le Raspberry Pi et démarrez-le.

Télécharger l’image Debian

La première chose à faire est de télécharger une image depuis ce site pour notre Raspberry Pi. Vous pouvez la télécharger à partir du site officiel ici.

Vous trouverez ici une liste des images disponibles et des configurations avec lesquelles elles ont été testées. J’ai choisi la plus récente, qui est Bookworm au moment où j’écris ces lignes. Je clique sur le premier lien, qui concerne le Pi 4 (4 Go), je récupère l’image compressée xz pour mon modèle et je passe à la suite.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Des images pour chaque famille de Pi sont proposées, du Pi 0 au Pi 400, et des versions de Bookworm et Bullseye pour chacune d’entre elles. Bullseye est la version précédente, mais il n’y a pas assez de différences pour que ces installateurs aient de l’importance. Choisissez celui qui correspond à votre matériel et à votre choix de version, puis téléchargez le fichier.

Enregistrer Debian sur la carte SD

Une fois téléchargée, nous devons écrire l’image sur une carte SD pour démarrer le Raspberry Pi. Le processus est le même que pour tout autre fichier image que vous avez pu flasher, et Etcher (en anglais) et Imager sont de bons choix.

Pour notre exemple, nous utiliserons Raspberry Pi Imager, qui est disponible ici.

  • Téléchargez la version correspondant à l’ordinateur que vous utilisez pour créer la carte SD (d’ailleurs, vous pouvez le faire sur un Raspberry Pi si vous le souhaitez).
  • Installez le fichier téléchargé et lancez le logiciel.
  • Une fois lancé, la fenêtre d’accueil d’Imager s’affiche.
    Nous devons sélectionner ce que nous voulons installer et où nous voulons l’installer avant de pouvoir écrire l’image.
  • Cliquez sur Choose OS, et sélectionnez « Use Custom » en bas de la liste.
    Vous serez invité à localiser l’image que vous souhaitez écrire sur la carte SD.
    Naviguez jusqu’à votre dossier Téléchargements (ou l’endroit où vous avez enregistré l’image Debian) et sélectionnez-la.
  • Ensuite, choisissez l’endroit où vous voulez écrire l’image.
  • Une fois cette étape effectuée, nous sommes prêts à écrire l’image.

Cela ne prendra pas longtemps, car il n’y a pas beaucoup de données à écrire puisque l’image ne contient pas d’interface graphique ou de logiciel. Nous les installerons ensuite !

C’est la version courte, mais si vous avez besoin d’un tutoriel complet sur Raspberry Pi Imager, il suffit de cliquer sur le lien pour plus de détails.

Remarque : J’ai essayé d’utiliser une clé USB au lieu de la carte SD, et j’ai eu beaucoup d’erreurs d’I/O. Je pense que la puissance requise par la clé USB n’est pas bien gérée par Debian, il est donc recommandé d’utiliser une carte SD. Vous aurez peut-être plus de chance, mais je recommande l’utilisation d’une carte SD pour ce tutoriel.

Premier démarrage

Une fois que la carte SD a été vérifiée, elle est prête à démarrer. Placez la carte SD dans l’emplacement SD de votre Pi et mettez-le sous tension. Le premier démarrage prend un peu de temps car il y a un peu de ménage à faire, mais vous finirez par arriver à un message d’accueil très peu convaincant :

Debian GNU/Linux bookworm/sid rpi4-20230101 tty1
Rpi4-20230101 login:

Les chiffres peuvent être différents, mais le nom rpi4-20230101 est le nom actuel de l’ordinateur. Nous pourrons modifier cela plus tard si nous le souhaitons. La partie login attend que nous tapions un nom d’utilisateur, et le seul configuré est root.

  • Login par défaut : root
  • Mot de passe par défaut : <aucun>

Une fois que vous aurez saisi root et appuyé sur Entrée, vous obtiendrez plus d’informations sur la distribution et sur le fait qu’elle est livrée sans aucune garantie, puis un message d’invite :

root@rpi4-20230101:~#

Root est l’utilisateur qui contrôle entièrement le système Linux et qui a accès à tout, vous devez donc être prudent. Sur Raspberry Pi OS, la commande sudo est généralement utilisée lorsque quelque chose nécessite un accès root, pour éviter de donner accès à tout le système.

Debian explique sur la page de téléchargement du Raspberry Pi qu’ils ont fait ce choix à dessein parce qu’ils s’attendent à ce que vous ayez besoin d’accéder au système et qu’ils ne voulaient pas avoir à suivre ou à publier des noms d’utilisateur et des mots de passe. Il faudra donc faire attention lors des prochaines étapes.

Configuration avancée de Debian sur Raspberry Pi

Maintenant que nous l’avons démarré, nous avons encore du travail à faire pour le rendre utilisable au quotidien.

Activer le Wi-Fi

Si vous disposez d’une connexion Ethernet, vous pouvez sauter cette étape. Sinon, la première chose à faire est d’établir une connexion réseau avec le Wi-Fi.

Tous les fichiers dont nous avons besoin sont là, mais nous devons ajouter des informations concernant votre réseau Wi-Fi, car il est évident que Debian ne dispose pas de ces informations dans l’installation.

  • Pour y parvenir, nous utilisons la commande :
    nano /etc/network/interfaces.d/wlan0
  • Vous devrez supprimer les symboles # au début des lignes commençant par allow-hotplug wlan0 (j’ai laissé celui pour inet6).
  • Remplacez l’exemple après wpa-ssid par votre nom de réseau Wi-Fi (SSID).
  • Remplacez l’exemple après wpa-psk par votre mot de passe Wi-Fi.
  • Une fois cela fait, vous pouvez redémarrer votre système :
    reboot
    Pas besoin de sudo puisque nous sommes root. En fait, sudo n’est pas disponible par défaut.
  • Une fois cette opération terminée, et après vous être reconnecté, vous devriez être en mesure de lancer cette commande :
    apt update

Si votre connexion à Internet fonctionne via votre Wi-Fi, le système vérifiera les mises à jour auprès des dépôts distants. Si elle ne fonctionne pas, vous aurez des messages d’erreur indiquant qu’il est impossible de les joindre. Dans ce cas, revenez en arrière et vérifiez vos paramètres.

Une fois la mise à jour effectuée, il est conseillé d’exécuter la commande apt upgrade afin de disposer d’un système à jour avant de poursuivre :
apt upgrade

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Configurer le clavier

Si vous avez besoin de changer la disposition du clavier, vous pouvez le faire avec :
dpkg-reconfigure keyboard-configuration

Sur la dernière version de Debian, ce n’est pas disponible par défaut, vous devez l’installer manuellement, avec :
apt update
apt install keyboard-configuration console-setup

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Il vous demandera d’abord le type de clavier que vous possédez, puis un deuxième écran vous demandera la langue.

Si vous effectuez des changements et que cela ne fonctionne pas immédiatement, vous devez les appliquer à l’aide de la commande :
setupcon

Ajouter un utilisateur

Pour ne pas avoir à continuer à se connecter en tant qu’utilisateur root, et pour pouvoir se connecter une fois que nous aurons installé l’interface graphique, nous devons créer un utilisateur. Vous pouvez le faire avec cette commande :
adduser <nom_utilisateur>
Pour des raisons de sécurité, évitez les noms tels que « admin », « pi » ou d’autres noms évidents.

Vous obtiendrez une réponse indiquant qu’un nouvel utilisateur est ajouté, qu’un groupe est créé pour cet utilisateur et qu’un répertoire personnel est créé. C’est tout à fait normal, comme pour le répertoire personnel sur le Raspberry Pi, l’utilisateur a son propre répertoire personnel avec tous vos fichiers.

Il vous demandera alors un mot de passe et de confirmer le mot de passe choisi.

Ensuite, il vous demande un nom complet. Je vous recommande de saisir un nom, car ce sera le compte d’utilisateur que l’interface graphique utilisera pour vous aider à vous connecter.

Il demande ensuite plusieurs autres informations, comme le numéro de la chambre et les numéros de téléphone. Vous pouvez simplement appuyer sur « entrée » pour ces informations, ou les compléter si vous le souhaitez. La dernière question est : « Les informations sont-elles correctes ? » Appuyez sur y et vous reviendrez à l’invite.

Pendant que nous sommes là, c’est le bon moment pour changer (ou plus précisément, ajouter) le mot de passe root. Entrez la commande passwd dans l’invite :
passwd

Comme nous sommes toujours connectés en tant qu’utilisateur root, c’est le mot de passe que nous changeons. Le système demandera le nouveau mot de passe, puis répétera l’opération.

Une fois cette opération terminée, ce mot de passe sera défini pour la connexion ainsi que pour toutes les autres fois où vous aurez besoin d’un mot de passe root.

Plus de détails ici : Comment créer un nouvel utilisateur sur Raspberry Pi ?

Autoriser sudo pour votre utilisateur

Le système doit savoir que cet utilisateur est autorisé à utiliser sudo pour exécuter des commandes. Voici comment autoriser les commandes administratives pour votre nouvel utilisateur.

Assurez-vous d’être root ou de le devenir avec cette commande :
su - root

L’utilisateur devient alors root, car l’utilisateur Pi n’a pas encore la permission de le faire. Le mot de passe root vous sera demandé si vous en avez défini un dans l’étape précédente.

Installez ensuite le paquet « sudo », qui n’est pas disponible par défaut sur Debian :
apt install sudo

Ensuite, donnez les privilèges d’utilisation « sudo » à votre nom d’utilisateur :
usermod -aG sudo <nom_utilisateur>
Remplacez par l’utilisateur que vous avez créé (pi par exemple).

Cela ajoutera l’utilisateur au groupe sudo, et il aura désormais la permission de lancer des commandes sudo. Vous devriez maintenant être en mesure de revenir à l’utilisateur normal en tapant :
exit

Avec un peu de chance, tout fonctionnera alors normalement. Si vous voulez essayer, vous pouvez lancer n’importe quelle commande sudo, y compris :
sudo apt update

Ajouter l’environnement de bureau

À ce stade, nous disposons de suffisamment d’informations pour ajouter l’environnement de bureau, mais vous devrez également faire des choix. Entrez la commande :
sudo tasksel

Une fenêtre s’ouvre alors, proposant des environnements de bureau que vous pouvez installer. Il y en a plusieurs, allant de choix légers comme MATE et LXDE à des distros assez lourdes comme Plasma et Gnome.

Gnome est le paquet par défaut si vous téléchargez un installateur Debian complet pour d’autres ordinateurs (vous pouvez trouver mon tutoriel dédié ici, en anglais), mais comme nous n’avons que les basiques, nous devons en installer un, et nous pouvons choisir. J’ai installé Gnome, et il fonctionne plutôt bien sur le Pi 4, même s’il est considéré comme une distribution assez lourde.

LXDE est celui sur lequel est basé Raspberry Pi OS, il vous sera donc le plus familier, même s’il restera assez différent de l’OS classique du Pi auquel vous êtes habitué. L’avantage est que vous pouvez en installer plusieurs, si vous avez de la place, et sélectionner celui que vous voulez utiliser au démarrage.

Vous ne savez pas lequel choisir ? Retrouvez mes environnements de bureau préférés ici (en anglais).

Gardez un œil sur l’installation pendant quelques minutes, car elle vous demandera quelle langue doit être installée. Une fois que vous aurez répondu à cette question, vous pourrez laisser l’installation se dérouler.

Une fois l’installation terminée, un redémarrage devrait vous amener à l’écran de connexion du bureau graphique, et vous devriez voir le nom complet de l’utilisateur que nous avons saisi plus tôt. Connectez-vous, et vous devriez voir l’écran du bureau.

À ce stade, n’hésitez pas à explorer l’environnement de bureau. Vous voudrez peut-être examiner toutes les applications, les paramètres et, sous la rubrique alimentation, ajuster le temps avant que l’écran ne s’éteigne – 5 minutes, c’est loin d’être suffisant à mon goût.

En regardant autour de vous, vous verrez de nombreux programmes et commandes familiers, mais aussi beaucoup de nouveaux, en particulier dans les paramètres. Gnome est hautement personnalisable, et pratiquement chaque élément de l’interface utilisateur peut être ajusté à votre convenance.

Installer un autre bureau

Si vous souhaitez jouer avec un autre environnement de bureau, il est facile d’en ajouter d’autres.

  • Ouvrez une fenêtre de terminal et tapez :
    sudo tasksel
  • Vous obtiendrez la même fenêtre avec des choix que vous pourrez sélectionner.
  • Choisissez-en un ou plusieurs et attendez que l’installation soit terminée.

Une fois l’installation terminée, vous devrez redémarrer. Sur l’écran de connexion, choisissez votre nom d’utilisateur, puis dans le coin inférieur droit, il y a un menu de paramètres (qui ressemble à un engrenage).

Vous y trouverez une liste de tous les environnements de bureau disponibles. Il existe un Gnome classique et la version de Gnome actuelle.

À partir de là, c’est la distribution Debian classique, vous ne devriez pas être perdu si vous l’avez déjà utilisée.

Et vous pouvez trouver de nombreux tutoriels sur Debian sur ce site. Que vous l’utilisiez sur un Raspberry Pi, un PC ou un serveur, elle fonctionne de la même manière. Voici quelques suggestions :

Vidéo

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Rappel: J'ai crée une communauté d'utilisateurs de Raspberry Pi qui vous permet de partage vos avancées, poser vos questions et recevoir de nombreux avantages exclusifs (anglophones uniquement). Cliquez sur le lien pour en savoir plus.

Conclusion

Debian est l’une des anciennes distributions Linux qui a résisté à l’épreuve du temps. C’est une distribution très pertinente car elle est à la base de nombreuses autres distributions. Cependant, il est difficile de la recommander autrement que comme une expérience amusante, et elle n’est pas faite pour les débutants. Si vous êtes curieux et souhaitez jouer avec Debian, amusez-vous.

Si vous débutez et que vous souhaitez une nouvelle distribution ou un environnement de bureau différent, je vous suggère d’utiliser l’une des nombreuses distributions préconfigurées pour le Pi, telles qu’Ubuntu ou Twister. Amusez-vous bien !

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *