Installer Pi-Hole sur Raspberry Pi (bloqueur de publicités)

Bloquer les publicités et les pop-ups sur tous vos appareils peut parfois demander beaucoup de temps et d’efforts. Aujourd’hui, je vais vous montrer comment installer un bloqueur de publicités pour l’ensemble de votre réseau en 15 minutes. Nous utiliserons Pi-Hole, qui est un célèbre bloqueur de publicités pour Raspberry Pi.

Pi-Hole est un bloqueur de publicités gratuit et open source qui peut être facilement installé et configuré sur Raspberry Pi. Le code source est disponible sur GitHub, et il peut être installé sur Raspberry Pi OS en une seule commande : curl -sSL https://install.pi-hole.net | sudo bash

Dans cet article, je commencerai par vous présenter Pi-Hole, puis je vous montrerai comment l’installer et le configurer sur votre réseau.

À propos, si vous débutez sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer les choses (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours. Il s’agit d’un défi de 30 jours dans lequel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin profiter de votre Raspberry Pi à son plein potentiel. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui si vous utilisez ce lien !

Présentation de Pi-Hole

logo pihole

Qu’est-ce que Pi-Hole ?

Comme je l’ai mentionné dans l’introduction, Pi-Hole est un bloqueur de publicités gratuit et open source.
Il est différent d’AdBlock ou d’autres extensions de navigateur car il agit directement sur le réseau, c’est un bloqueur de publicités DNS.

Pi-Hole existe depuis 2014, et fonctionne sur la plupart des distributions Linux.
Il est disponible pour les distributions de type Debian (Debian, Raspberry Pi OS, Ubuntu) et également Fedora/CentOS.

Qu’est-ce qu’un bloqueur de publicités DNS ?

Vous connaissez probablement ou utilisez AdBlock pour obtenir les mêmes résultats, mais cette solution fonctionne uniquement sur votre navigateur.
Si vous avez AdBlock sur Google Chrome et passez à Firefox, les publicités sont de retour.
De plus, il n’est pas possible de l’utiliser sur mobile (ou du moins, pas avec n’importe quel système/navigateur).

Un bloqueur de publicités DNS est plus facile à gérer car une fois que vous installez Pi-Hole, vous pouvez l’utiliser directement avec n’importe quel appareil sur le même réseau.
Il suffit de définir votre serveur DNS avec l’IP du Raspberry Pi et c’est tout, vous n’aurez plus de publicités.

J’ai récemment testé AdGuard Home, qui est une alternative à Pi-hole. Vous pouvez lire cet article pour découvrir les différences et choisir celui qui vous convient le mieux.

Exigences pour installer Pi-Hole sur Raspberry Pi

Exigences matérielles

Pi-Hole est un logiciel léger, conçu spécialement pour Raspberry Pi.
Cela signifie qu’il peut fonctionner sur n’importe quel modèle de Raspberry Pi, vous n’avez pas besoin de quelque chose de puissant pour essayer ce projet.

Dans mon cas, j’utilise mon Raspberry Pi Zero pour cela (vous pouvez utiliser ce kit par exemple) et ça fonctionne bien.

Si vous n’avez pas encore de Raspberry Pi, vous pouvez suivre la même procédure avec un ordinateur Linux, ou même une machine virtuelle fonctionnant sur Linux. J’ai un tutoriel pour configurer Pi-Hole sur Ubuntu ici. Si vous n’avez pas de Raspberry Pi, il est probablement préférable de passer à cet article.

Exigences système

Pi-Hole fonctionne parfaitement avec Raspberry Pi OS et tous les systèmes basés sur Debian. Vous n’avez pas à recommencer à zéro avec une nouvelle carte SD. Si vous avez déjà un Pi configuré, encore mieux si il fonctionne toute la journée, vous pouvez suivre les étapes ci-dessous avec celui-ci.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Si vous avez besoin d’installer Raspberry Pi OS, consultez mon guide ici sur comment l’installer sur Raspberry Pi.
Raspberry Pi OS Lite convient si vous n’avez pas besoin de l’interface graphique pour autre chose.

Avant de continuer, assurez-vous d’avoir :

  • Raspberry Pi OS installé.
  • Un réseau fonctionnel.
    Un réseau câblé ou sans fil est acceptable sur un petit réseau, car il s’agit uniquement de requêtes DNS.
    Consultez ce tutoriel sur comment le configurer si nécessaire.
  • Un système à jour avec les derniers paquets :
    sudo apt update && sudo apt upgrade -y
  • L’accès SSH activé :
    sudo service ssh start
    Cela vous permettra de suivre les étapes depuis votre ordinateur et de simplement copier/coller les commandes que je vous donne à votre client SSH.
    Consultez mon guide SSH ici pour plus de détails.

Et voilà, vous êtes prêt !

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Installation de Pi-Hole sur Raspberry Pi

Maintenant que votre système est prêt, voici les principales étapes pour commencer avec Pi-Hole sur un Raspberry Pi :

  • Téléchargez et exécutez le script d’installation sur le Raspberry Pi.
  • Configurez vos clients pour utiliser Pi-Hole (changez leur configuration DNS).

Allons-y !

Téléchargement et installation de Pi-Hole

Pi-Hole est disponible sur ce dépôt GitHub, et ils proposent une commande unique pour l’installer facilement.

  • Connectez-vous à votre Raspberry Pi avec SSH.
    Si vous ne connaissez pas l’adresse IP, suivez ce tutoriel sur comment trouver l’adresse IP du Raspberry Pi. Le nom d’utilisateur et le mot de passe sont ceux que vous avez définis lorsque vous avez démarré le système pour la première fois (ou dans Raspberry Pi Imager).
  • Copiez et collez cette commande :
    curl -sSL https://install.pi-hole.net | sudo bash
    L’installation commence avec de l’art ASCII :
  • Ensuite, un assistant Debian standard démarrera.
  • Confirmez Ok aux premières questions (pas d’autre choix).
  • Le message suivant vous indique que vous avez besoin d’une IP statique.
    Ce n’est pas obligatoire, mais si l’IP change, vous perdrez Internet, donc je vous recommande de le faire.
    Vous pouvez également définir une adresse IP fixe dans votre serveur DHCP.
  • Choisissez l’interface à utiliser.
    eth0 pour une connexion filaire, wlan0 pour le Wi-Fi.
  • Ensuite, vous devez choisir un fournisseur DNS.
    Pi-Hole transmettra toutes les requêtes aux serveurs DNS après les avoir filtrées.

    Vous pouvez prendre celui par défaut (Google) et le modifier plus tard si nécessaire.
  • L’assistant explique maintenant qu’il dépend de listes tierces, et activera la “liste d’hôtes de StevenBlack”. Appuyez sur Entrée pour accepter cela.
  • Vous devez ensuite confirmer que vous souhaitez activer l’interface web (appuyez de nouveau sur Entrée).
  • Après cela, vous devrez confirmer l’installation de lighttpd et des modules PHP requis.
    C’est le serveur web qui est utilisé pour afficher l’interface web.
  • Activer l’enregistrement des requêtes (recommandé au début, vous pouvez toujours le désactiver plus tard), et sélectionnez le mode de confidentialité pour cela (conservez le paramètre par défaut ici, vous pouvez le changer plus tard).

Attention : Si vous installez Pi-Hole pour une entreprise, assurez-vous d’avoir l’autorisation d’enregistrer et d’afficher tous les détails des requêtes, c’est probablement quelque chose à voir avec votre service juridique.

Ok, c’était un long assistant, mais en gros, vous pouvez simplement conserver la valeur par défaut pour chaque écran.
Vous pouvez tout changer plus tard depuis l’interface web.

Au fait, il semble que les développeurs aiment mélanger l’ordre des questions, donc je suis désolé si votre assistant de configuration n’était pas exactement dans le même ordre que le mien :-).

Après cela, le processus d’installation continue en téléchargeant et en installant de nouveaux paquets en fonction de vos choix.

Ne manquez pas le dernier écran car il vous donnera l’adresse de l’interface web et le mot de passe de connexion :

Je vais détailler l’interface web dans la section suivante.
Mais avant cela, nous devons dire aux clients d’utiliser le nouveau serveur DNS.

Configuration du client

Configuration DHCP

La façon la plus simple de configurer tous les appareils en même temps est de changer la configuration de votre serveur DHCP.
À la maison, c’est probablement votre routeur Internet qui joue ce rôle.

Je n’expliquerai pas cela en détail, car c’est différent sur chaque routeur.
L’option peut se trouver dans les réglages DHCP ou les réglages DNS.

Pour moi, elle se trouve dans les paramètres DNS.

La seule chose à faire est de supprimer toutes les valeurs et de définir 192.168.1.17 comme serveur DNS principal.
C’est l’adresse IP de mon Raspberry Pi, donc n’oubliez pas de définir la vôtre.
Ne définissez pas de serveur DNS IPv4 secondaire, sauf si vous avez deux Raspberry Pi avec Pi-Hole sur votre réseau.

De cette façon, tout appareil utilisant le DHCP utilisera désormais le bloqueur de publicités Pi-Hole de votre réseau en tant que serveur DNS.
La mise à jour des paramètres sur tous les appareils peut prendre quelques heures, soyez patient, ou déconnectez/reconnectez-les manuellement.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Configuration statique

Si vous n’avez pas accès à ces paramètres ou souhaitez d’abord faire un essai, vous pouvez uniquement modifier les paramètres de votre ordinateur :

Sur Windows 10 :

  • Faites un clic droit sur le “Start Menu” et choisissez “Network Connections”.
  • Puis cliquez sur “Change adapter settings”.
  • Faites un clic droit sur votre connexion actuelle et choisissez “Properties”.
  • Double-cliquez sur “Internet Protocol Version 4 (TCP/IPv4)”.
  • Configurez le serveur DNS en statique et entrez l’adresse IP de votre Raspberry Pi.
    Laissez le champ du serveur DNS secondaire vide.

Sur Windows 11 :

  • Ouvrez les paramètres système à partir du menu principal.
  • Cliquez sur “Network & Internet”.
  • Trouvez votre connexion actuelle (Wi-Fi ou Ethernet) et cliquez dessus pour afficher les paramètres :
  • Cliquez sur “Edit” pour changer le serveur DNS, et configurez-le avec l’adresse IP de votre Raspberry Pi.
  • Sauvegardez et quittez, le bloqueur de publicités devrait maintenant être actif.

Sur Linux et Mac OS :

  • Si vous avez une interface graphique, vous trouverez les paramètres réseau dans les Préférences Système.
  • Si ce n’est pas le cas, vous pouvez modifier le fichier /etc/resolv.conf et remplacer le serveur DNS actuel par l’adresse IP du Raspberry Pi.

Sur mobile, cela se trouve dans vos paramètres Wi-Fi.
Cliquez sur « Détails » ou « Modifier le réseau » sur un réseau pour voir sa configuration DNS.

Interface Web de Pi-Hole

Pi-Hole propose une excellente interface web, voyons cela maintenant.

Première connexion

Pour accéder à l’interface web, ouvrez votre navigateur et allez sur http://<IP_RASPBERRYPI>/admin.
Dans mon cas, c’est http://192.168.1.17/admin.

Si vous n’avez pas noté l’adresse IP lors de l’assistant d’installation, vous pouvez la trouver avec “ifconfig”.

Avertissement : Pi-Hole utilisera le port HTTP (80) par défaut. Si vous avez déjà un serveur web sur votre Raspberry Pi, vous devez changer le port pour l’un d’eux.

Une fois sur la page web, cliquez sur Connexion et entrez le mot de passe que vous avez obtenu précédemment.
Si tout est correct, vous obtiendrez quelque chose comme ceci :

L’interface web de Pi-Hole

Sur cette page, vous pouvez voir toutes les statistiques concernant votre utilisation d’Internet :

  • Total queries : le nombre de requêtes que vous avez effectuées.
  • Queries blocked : le nombre de requêtes bloquées.
  • Percent Blocked : requêtes bloquées / requêtes totales.
  • Domains on Blacklist : le nombre de noms de domaine que vous avez sur la liste noire.

Il y a aussi des graphiques sur l’évolution des requêtes et des clients dans les dernières heures.
Deux diagrammes en camembert affichent des données sur les types de requêtes.
Et en dessous (nous ne le voyons pas sur la photo), il répertorie les principaux domaines et les principaux domaines bloqués, ainsi que la même chose pour les clients.

C’est plutôt cool, et ce n’est que la première page.

Dans le menu principal, vous trouverez des liens vers les autres pages et sections :

  • Dashboard : la page que nous venons de voir.
  • Query Log : si activé, toutes les requêtes que vous avez effectuées et si Pi-Hole les a bloquées ou non.
  • Long-term data : le tableau de bord montre les données des dernières 24 heures, mais dans cette section, vous pouvez spécifier la plage de dates.
  • Whitelist : ici, vous pouvez ajouter des domaines à la liste blanche (s’ils sont sur une liste noire et que vous ne voulez pas les bloquer). Par exemple, j’utilise Google Analytics pour ce site Web, et il est sur la liste noire, alors j’ai ajouté l’URL ici.
  • Disable : Parfois, vous pourriez avoir besoin de désactiver Pi-Hole pendant quelques minutes ou définitivement pour effectuer une tâche spécifique sur votre ordinateur. C’est ici que vous pouvez le faire.
  • Tools : un tas d’outils pour déboguer Pi-Hole. Je vous laisse découvrir cette partie.
  • Settings : tous les menus de configuration, que nous verrons dans le prochain paragraphe.
  • Log out / Donate / Help : ceux-ci devraient être clairs.

Si vous avez des questions sur un élément de menu, laissez un commentaire dans la communauté et j’essaierai de vous aider.

Paramètres

Regardons surtout maintenant la partie des paramètres.
Quand vous cliquez sur l’élément du menu “Settings”, vous obtiendrez 6 onglets avec des formulaires de paramètres :

Vous pouvez modifier ici toutes les choses que vous avez précédemment choisies dans l’assistant d’installation.

  • System : Dans ce premier onglet, vous pouvez vérifier les informations sur le réseau et la version et l’utilisation de Pi-Hole. Vous avez également une “Zone de danger” pour redémarrer les services, redémarrer Raspberry Pi, ou effacer les journaux.
  • DNS : L’onglet DNS est l’endroit où vous pouvez changer vos fournisseurs DNS et configurer des paramètres DNS plus avancés.
  • DHCP : Cet onglet vous permet d’activer un serveur DHCP sur Pi-Hole. C’est une autre manière de configurer les clients si votre routeur actuel ne le fait pas. N’oubliez pas de désactiver l’ancien serveur DNS si vous voulez essayer ceci.
  • API / Web interface : L’onglet suivant concerne divers paramètres de l’interface. Vous pouvez masquer des domaines pour le tableau de bord et personnaliser l’affichage de l’interface.
  • Privacy : Dans cet onglet, vous pouvez modifier le niveau de confidentialité que nous avons vu dans l’assistant d’installation pour augmenter ou diminuer le niveau de confidentialité sur l’interface.
  • Teleporter : Enfin, ce qu’ils appellent “Teleporter” est simplement un outil d’Import/Export, pour déplacer la configuration d’un Raspberry Pi à un autre.

Conseils Pi-Hole

Avant de terminer ce tutoriel, vous devez connaître quelques autres choses sur Pi-Hole.

Mise à jour de la liste noire

Comme vous pouvez le deviner, les listes noires de domaines changent tous les jours.
Comme un logiciel antivirus, vous devez les mettre à jour régulièrement pour maintenir une bonne protection.

Pour ce faire, allez dans Tools > Update Gravity et cliquez sur Update.

Pi-Hole téléchargera chaque fichier de liste noire à partir des sources spécifiées et rechargera la configuration.

Mise à jour du logiciel

L’autre chose que vous devez mettre à jour est le logiciel.
Pi-Hole publie régulièrement des mises à jour et des correctifs, vous devez donc le mettre à jour.

Pour ce faire, la procédure est simple :

  • Connectez-vous à votre Raspberry Pi via SSH.
  • Tapez cette commande :
    sudo pihole -up 
  • Vous obtiendrez quelque chose comme ceci :
    pi-hole update
  • Dans mon cas, je suis déjà à jour, mais s’il y a une mise à jour, vous la verrez ici.

Existe-t-il un moyen d’utiliser Pi-Hole pour bloquer plus que des domaines publicitaires ?

Depuis l’interface de Pi-Hole, vous pouvez ajouter des noms de domaine personnalisés et des listes. Ainsi, vous pouvez l’utiliser pour bloquer n’importe quel domaine : non approprié pour les enfants, domaines spécifiques, ou sites web connus pour installer des malwares.

Que puis-je faire si cela bloque un site web utile ?

Si vous avez des sites web que vous utilisez souvent et qui ne fonctionnent pas après la configuration de Pi-Hole, vous pouvez ajouter le nom de domaine dans le menu de la liste blanche pour le débloquer.

Vidéo

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Rappel: J'ai crée une communauté d'utilisateurs de Raspberry Pi qui vous permet de partage vos avancées, poser vos questions et recevoir de nombreux avantages exclusifs (anglophones uniquement). Cliquez sur le lien pour en savoir plus.

Conclusion

Voilà, vous savez tout ce dont vous avez besoin pour installer Pi-Hole sur Raspberry Pi.
J’espère que cela vous aidera à supprimer les publicités et bloquer les domaines indésirables.

Si vous avez d’autres questions, laissez un commentaire dans la communauté, et j’essaierai de vous répondre.
Merci de partager cet article en utilisant les boutons ci-dessous !

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets où je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *