Comment Installer Ubuntu sur Raspberry Pi ?


Ubuntu est ma distribution Linux préférée sur PC, je l’ai utilisé pendant des années (même si j’ai eu un peu de mal avec la nouvelle interface).
Mais sur Raspberry Pi, cela a toujours été compliqué. Je ne sais pas pourquoi, mais je n’avais jamais réussi à l’installer correctement.
J’ai essayé à nouveau dernièrement, et bonne nouvelle, pratiquement tout fonctionne bien.
Je vous partage donc mon test de ce système d’exploitation si populaire !

Comment installer Ubuntu sur un Raspberry Pi ?
Une version d’Ubuntu pour Raspberry Pi est disponible sur le site officiel Ubuntu.
2 versions sont proposées : Desktop (avec l’interface graphique) ou Server (sans interface).
Dans chaque cas une image est disponible au téléchargement, permettant de créer une carte SD sur Ubuntu.

Dans cet article, je vais commencer par un rappel général à propos d’Ubuntu (pour ceux qui en ont besoin), puis vous montrer comment installer la version Desktop, mais aussi la version Server.

Qu’est ce que Ubuntu ?

Présentation

Je ne sais pas s’il est vraiment nécessaire de présenter Ubuntu, mais pour les rares qui ne connaissent pas cette distribution, je vais faire un rappel rapide.

Ubuntu est une distribution très populaire, basée sur Debian.
Elle est principalement plébiscitée par les utilisateurs disposant d’un PC sous Linux, mais également sur de plus en plus de serveurs dans le monde (tout de même 39.1% des serveurs d’après W3Techs).

Ubuntu est un mot africain signifie « humanité » ou « humanité envers les autres » d’après la traduction officielle de Canonical.

Cette distribution utilise des cycles développement courts, permettant d’obtenir les dernières nouveautés bien plus rapidement que sur Debian (avec moins de stabilité forcément).
C’est donc le système parfait pour une utilisation de bureau.

Histoire

Mark Shuttleworth, un milliardaire Sud Africain, a lancé le projet Ubuntu en 2004.
L’objectif était de créer une alternative à Debian, plus facile à utiliser.
Il créa la société Canonical la même année, pour gérer ce projet.

Ubuntu 4.10 Warty Warthog – The first Ubuntu release
Source: Altonbr at English Wikipedia

La première version publique d’Ubuntu a été annoncée le 20 octobre 2004.
Depuis cette date, Canonical a suivi un planning régulier, avec 2 nouvelles version chaque année : l’une en avril et la seconde en octobre.
Nous y reviendrons dans les prochaines lignes.

Maîtrisez Raspberry Pi en 30 jours
Téléchargez le livre numérique.
Découvrez les secrets du Raspberry Pi à travers un challenge de 30 jours.

Versions

Avec Ubuntu, les numéros de versions, dates et noms de codes sont définis d’une manière très logique :

  • Le numéro de version est toujours au même format : AA.MM
    Par exemple, la version 11.04 a été publiée en avril 2011, et la version 14.10 en octobre 2014.
  • Donc la date de sortie est toujours en avril et en octobre.
    Il n’a jamais été nécessaire de décaler visiblement !
  • Et enfin le nom de code suit aussi une certaine logique : adjectif + nom d’un animal.
    Les deux démarrent la même lettre, dans un ordre chronologique.
    Exemples : Utopic Unicorn, Vivid Vervet, Wily Werefolf, etc.

Vous pouvez retrouver tout l’historique des versions Ubuntu sur la page Wikipédia si cela vous intéresse 🙂

Je vais maintenant vous expliquer l’installation des deux version disponibles: Server ou Desktop.
Je vous conseille de lire tout de même la partie Server, même si vous n’avez pas l’intention de l’utiliser pour l’instant.
Une grande partie est similaire, et je ne vais pas expliquer la même chose dans les deux cas.

Installation d’Ubuntu Server

Télécharger Ubuntu

Ubuntu existe en deux versions pour Raspberry Pi:

  • La version Desktop (avec l’environnement de bureau habituel, et une interface grahphique)
  • La version Server (une édition minimal, similaire à Raspbian Lite)

Depuis la version 20.10, Ubuntu propose directement le téléchargement d’une image pour ceux deux versions. Jusqu’à présent il fallait forcément installer la version serveur, et éventuellement l’upgrader en version Desktop en installant les paquets nécessaires.
Dorénavant vous pouvez choisir directement la version qui vous intéresse :

Voici ce que vous trouverez au moment de l’écriture de cet article sur la page de téléchargement.
Ubuntu est donc disponible à partir du Raspberry Pi 2, et jusqu’au dernier modèle disponible (le Raspberry Pi 400 actuellement), avec un choix entre la version 32 ou 64 bits lorsque le modèle est compatible.

Accédez à cette page et téléchargez la version qui vous intéresse.
De mon côté je vais tester Ubuntu 20.10 sur Raspberry Pi 4.

Préparation de la carte SD

Une fois l’image téléchargée, il faut créer la carte SD comme d’habitude.
Je conseille d’utiliser Etcher pour faire cela, car c’est très simple à utiliser:

  • Télécharger Balena Etcher ici si vous ne l’avez pas encore.
    C’est disponible quel que soit votre système d’exploitation.
  • Installer Etcher (double cliquez sur le fichier téléchargé si vous êtes sur Windows)
  • Lancez-le, une fenêtre comme celle-ci s’ouvre :
  • Sur la gauche, cliquez sur « Select image » et parcourez vos fichiers pour aller chercher l’image d’Ubuntu
  • Insérez ensuite votre carte SD dans l’ordinateur.
    Si vous n’avez pas de lecteur de carte SD, il existe des adaptateurs USB très abordables, comme celui-ci sur Amazon.
  • Finalement, cliquez sur « Flash! » pour lancer la copie des fichiers sur la carte SD.

Après quelques instants, la carte SD est prête à être utilisée !

Premier démarrage

Note : si vous êtes en train d’installer la version Desktop, vous pouvez passer la suite et lire la partie concernant le démarrage de la version de bureau un peu plus loin dans cet article.

  • Insérez la carte SD dans votre Raspberry Pi
  • Démarrez-le et patienter quelques secondes
  • Une fois le prompt de login affiché, entrez les identifiants par défaut, à savoir : ubuntu / ubuntu
  • Suivez les instructions à l’écran pour changer le mot de passe
    Attention toutefois, le clavier par défaut est configuré pour les US, il s’agit donc d’un clavier qwerty. Évitez donc les touches qui sont différentes (Z, W, A et chiffres notamment), ou choisissez en connaissance de cause (tapez « rqspberry » au lieu de « raspberry » par exemple).

Une fois identifié, vous arrivez sur un système pratiquement vide, avec la plupart des paquets manquants.
Oui je sais, c’est le principe d’un système minimal, mais j’aime bien avoir au moins les commandes de base 🙂

Je vous conseille de brancher un câble Ethernet pour commencer, cela vous évitera une fastidieuse, voire impossible, configuration du Wi-Fi (que vous pourrez faire une fois les paquets installés).

La première chose à faire sera de mettre à jour le système :
sudo apt update
sudo apt upgrade

Note : si vous n’avez pas un clavier QWERTY, vous pouvez modifier le fichier /etc/default/keyboard et changer l’option XKBLAYOUT pour correspondre à votre matériel (« fr » par exemple).

Configuration du Wi-Fi

Si vous n’avez pas d’autre choix que d’utiliser le Wi-Fi, voici les étapes à suivre.
Je vous conseille de vous connecter en SSH, cela vous permettra de copier-coller les lignes de commande ci-dessous au lieu de tout retaper.

Voici la marche à suivre :

  • Installez les paquets nécessaires :
    sudo apt install wireless-tools net-tools ifupdown
  • Ouvrez le fichier /etc/network/interfaces :
    sudo nano /etc/network/interfaces
  • Collez ces lignes à la fin du fichier :
    auto wlan0
    iface wlan0 inet dhcp
    wpa-ssid YOUR_SSID
    wpa-psk YOUR_PASSWORD
  • Sauvegardez et quittez (CTRL+X)
  • Activer l’interface Wi-Fi :
    sudo ifup wlan0
  • Si cela ne fonctionne pas directement, redémarrez le Raspberry Pi
    sudo reboot

Une fois que vous avez du réseau, il n’y a plus beaucoup de différence avec un système Raspberry Pi OS Lite.
Vous pouvez utiliser toutes les commandes Linux de base pour gérer votre appareil (à l’exception de celles spécifiques au Raspberry Pi, comme raspi-config par exemple).

Avant de passer à l’installation de la version Desktop, sachez qu’il est tout à fait possible d’ajouter une interface graphique sur Ubuntu Server par la suite si cela vous intéresse (sans perdre tout ce que vous avez déjà).

Installation d’un environnement de bureau sur Ubuntu Server

Si vous êtes intéressés par l’installation d’une interface graphique sur votre système Ubuntu Server, vous aurez le choix, avec notamment ces 4 solutions :

  • Gnome : l’interface par défaut sur Ubuntu Desktop (paquet ubuntu-desktop à installer)
  • KDE : utilisé par Kubuntu (kubuntu-desktop)
  • LXDE : utilisé par Lubuntu (lubuntu-desktop)
  • XFCE : utilisé par Xubuntu (xubuntu-desktop)

Libre à vous de choisir celui qui vous intéresse, et d’installer le méta paquet correspondant.
Au niveau des performances, LXDE et XFCE sont généralement plus rapides que les deux autres.
Cela ne devrait pas être trop important avec un Raspberry Pi récent et disposant de suffisamment de RAM, mais prenez cela en compte dans le cas contraire.

Voici la syntaxe de la commande à utiliser, 2 options :
sudo apt install <paquet>
sudo apt install -no-install-recommends <paquet>

La première va installer tout ce qui est en lien avec l’environnement choisi, tandis que la deuxième installera uniquement le minimum pour l’interface graphique.

Sachez que la connexion SSH sera coupée durant l’installation, il est donc recommandé de lancer cette commande directement depuis le Raspberry Pi.

Installation d’Ubuntu Desktop

Si votre but est d’utiliser Ubuntu avec son interface graphique par défaut, la version Desktop sera bien plus simple à installer.
En effet, l’interface graphique s’ouvrira directement au premier démarrage, et un assistant vous permettra de tout configurer.

Si vous ne l’avez pas fait, commencez par suivre les premières étapes d’installation de la version serveur, afin de créer la carte SD et de démarrer dessus, puis revenez ici pour la fin de l’installation.

Assistant de configuration

Au premier démarrage, un assistant s’affiche afin de vous permettre de configurer les options de bases.

Vous pourrez notamment configurer la disposition du clavier et la langue du système, et donc éviter les différents problèmes rencontrés lors de l’installation de la version serveur.
Choisissez ensuite votre région (pour l’heure) et créez le premier utilisateur :

Après cela, l’installation du système démarre.
Elle peut prendre un peu de temps suivant votre matériel. Une bonne carte SD est conseillée pour gagner un peu de temps à chaque installation (voici la meilleure carte d’après mes tests).

Une fois l’installation terminée, le système complet se lance.
Un nouvel assistant vous demande de configurer quelques petites choses supplémentaire, rien n’étant indispensable, vous pouvez simplement passer (« Skip ») toutes ces questions, et vous y reviendrez plus tard si nécessaire.

Fin de la configuration

Une fois le système principal lancé, tout est beaucoup plus simple avec la version du bureau.

Le Wi-Fi est disponible en cliquant sur l’icône réseau en haut à droite de l’écran, l’assistant graphique vous permettra de vous connecter facilement.

Le reste des options est accessible via le menu de gauche.
Cliquez sur les petits points en bas de la barre latérale, puis lancez l’application « Settings ».

Elle vous permettra de régler tout ce que vous voulez (y compris le Wi-Fi, mais aussi l’apparence, les notifications, les imprimantes, etc.)

Un popup va vous proposer de mettre à jour le système dès que vous serez connecté au réseau, je vous conseille de le faire.
Pour la suite de la configuration et de l’utilisation, vous trouverez des milliers de tutoriels sur Internet, il n’y a pratiquement aucune différence avec un système PC, donc je ne vais pas m’étendre sur le sujet 🙂

Conclusion

Et voilà, nous en avons déjà terminé avec cette rapide revue du système Ubuntu sur Raspberry Pi.
J’aime beaucoup ce système, et c’est une bonne alternative à Raspberry Pi OS si vous utilisez votre Pi en tant qu’ordinateur de bureau.

Je n’ai pas pris le temps de tester les ports GPIO, je pense que la base doit fonctionner, mais je ne sais pas si toutes les librairies sont disponibles (je n’ai pas trouvé de paquet pour mon Sense HAT par exemple).


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Restez connectés!

Tenez vous informés des dernières nouveautés en vous inscrivant ici. Pas de panique, il s'agit seulement d'un mail par mois histoire de rester à jour :)

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Posts

Maîtrisez Raspberry PiTéléchargez le livre numérique

Découvrez les secrets du Raspberry Pi dans un défi de 30 jours