Les 17 meilleurs logiciels à installer sur Raspberry Pi 4


Le Raspberry Pi 4 est souvent vendu comme étant capable de remplacer votre ordinateur de bureau, est ce vraiment possible ?
Je ne moque pas de vous les gars, j’ai vraiment utilisé mon Raspberry Pi en tant que PC principal pendant 2 jours pour vous
Et je suis même en train d’écrire cet article depuis Raspbian 🙂
Ce post va vous expliquer les applications que j’ai trouvées utile dans cet objectif de remplacer un pc de bureau par un Raspberry Pi

Quelles sont les meilleures applications pour Raspberry Pi ?
Cela dépendra bien sur de vos besoins, mais voici les immanquables par catégorie :

  • Multimédia : QMMP
  • Internet : Empathy
  • Système : Guake Terminal
  • Office : LibreOffice
  • Développement : Microsoft Visual Studio Code

Cette liste a été créée en fonction de mes propres besoins et après 2 jours d’utilisation du Raspberry Pi en tant que pc principal

Vous connaissez peut-être déjà certaines d’entre elle, mais je vous présenterai chaque logiciel avec une image et une courte description, expliquant pourquoi elle est indispensable sur Raspberry Pi

Introduction

Avant de démarrer à parcourir cette liste, je vous rappelle que vous avez deux manières d’installer des logiciels sur Raspbian :

  • Soit en ligne de commande avec :
    sudo apt install <logiciel>
    Il faudra bien remplacer <logiciel< par le nom exact du paquet, la plupart du temps c’est simplement le nom du paragraphe
    Si vous ne trouvez pas, il est possible de faire une recherche de cette manière :
    sudo apt-cache search <nom>
    Cela vous affichera tous les paquets correspondants
  • Ou avec le gestionnaire de paquets
    • Aller dans le menu principal
    • Ouvrir le sous-menu Système
    • Cliquer sur Add / Remove Software
    • Dans la fenêtre qui s’ouvre vous aurez deux possibilités :
      • Soit utiliser le moteur de recherche en haut à gauche pour trouver le paquet qui vous intéresse
      • Soit parcourir les catégories pour voir toutes les applications de ce type
    • Une fois le paquet trouvé, cocher la case correspondant et cliquer sur « Apply » en bas de l’écran

Certaines applications de cette liste ne sont pas disponibles dans le gestionnaire de paquets, je vous donnerai donc les informations vous permettant de l’installer autrement lorsque c’est le cas
Et la première application est d’ailleurs un gestionnaire de paquet alternatif 🙂

Système

Synaptic

Synaptic est le gestionnaire de paquet sur Debian. Il vous permet de trouver et installer de nouveaux logiciels sur votre Raspberry Pi
C’est un équivalent de l’outil par défaut que nous venons de voir, avec davantage de fonctionnalités

Vous pouvez voir tous les paquets Raspbian sur une page, naviguer par catégorie et rechercher un mot-clé spécifique
Et la principale chose supplémentaire est que tous les menus du haut sont bien présents en entier, ce qui n’est pas possible avec le gestionnaire par défaut
Cela vous permet notamment d’ajouter des nouveaux dépôts, de personnaliser l’outil ou d’utiliser un script pour télécharger tous les paquets de votre précédente installation

Si vous avez l’habitude de passer par le terminal et apt pour installer vos paquets, cela ne vous sera pas très utile, mais dans l’objectif d’utiliser le Raspberry Pi en PC de bureau, je vous parlerais ici surtout de la partie graphique

XFCE4

Le bureau à l’ancienne proposé par défaut sur Raspberry Pi n’est pas trop pour moi
Si je devais utiliser mon Raspberry Pi en tant que PC principal, j’installerai immédiatement une meilleure interface

J’ai choisi XFCE pour l’exemple, mais cela dépendra de vos besoins et de vos envies, il y a d’uatres choses possibles

Je pense que XFCE offre un bon équilibre entre les performances et le design, donc j’ai testé celle-ci
Le menu des applications sera en haut à gauche (j’aime bien ça) et il y a aussi un dock en bas avec les raccourcis principaux (il peut être personnalisé suivant vos envies)

L’installation n’est pas évidente, je vous détaille donc les étapes ici :

  • Tout d’abord, il faut installer les paquets xfce4 et xfce4-all
    Vous pouvez passer soit par le gestionnaire de paquet (soit synaptic soit celui par défaut), et sinon voici la commande apt équivalente :
    sudo apt install xfce4 xfce4-all
  • Ensuite il faut indiquer au système d’utiliser XFCE en tant qu’environnement par défaut
    Ouvrez un terminal et tapez cette commande :
    sudo update-alternatives --config x-session-manager
    Vous obtiendrez quelque chose comme ça :

    Si vous avez la même chose, tapez le numéro correspondant à xfce4-session (6 dans mon cas)
    Cette commande établira XFCE en tant qu’environnement de bureau par défaut au prochain démarrage.
    Vous pourrez utiliser cet outil à nouveau pour revenir à LXDE par défaut si besoin
  • Redémarrez ensuite le Raspberry Pi et faites un essai
    Cela devrait démarrer directement sur XFCE4
    Vérifiez que tout fonctionne
    Sur ma capture d’écran j’ai changé les couleurs par défaut en allant dans Applications > Préférences > Apparence
  • Si vous avez l’intention de rester sur cet environnement, il est possible de désinstaller celui par défaut afin de libérer la place sur votre carte SD :
    sudo apt-get remove lxappearance lxde lxde-* lxinput lxmenu-data lxpanel lxpolkit lxrandr lxsession* lxsession lxshortcut lxtask lxterminal
    sudo apt-get install pistore
    sudo apt-get autoremove
    sudo apt-get autoclean
    sudo reboot

Si vous préférez un autre environnement de bureau, gardez en tête que le Raspberry Pi n’est tout de même pas un PC dernier cri en termes de puissance
Comme nous le verrons en conclusion, vous pourriez avoir des soucis de performances, donc choisissez ce que vous voulez, lais préférez un environnement léger si possible

Guake Terminal

Guake est un terminal comme tous les autres
Mais vous pouvez le faire apparaître en appuyant sur une touche, et le faire disparaitre de la même façon
Donc en appuyant sur F12 le terminal déroulera depuis le haut pour venir au premier plan, et si vous appuyez sur F12 à nouveau il retournera se cacher (tout en restant actif en arrière-plan)

C’est parfait pour laisser quelque chose tourner d’ailleurs, comme l’affichage d’un fichier de log en temps réel
Je m’en suis servi souvent pour afficher htop dans Guake (htop permet d’avoir la liste des processus en cours et la charge du système)
À chaque fois que j’avais l’impression de ramer, j’appuyais sur F12 et hop, htop s’affichait

Cet outil est particulièrement utile sur un Raspberry Pi lorsque vous n’avez pas forcément une super souris
Habituellement j’utilise un clavier Bluetooth avec une souris tactile dessus (voir mes pages ressources pour plus d’infos), mais ce n’est pas l’idéal pour naviguer dans les menus et trouver le terminal
Donc Guake est assez pratique pour cela

Je ne l’ai pas précisé, mais il faudra d’abord le lancer via Applications > Accessoires > Guake terminal
Guake tournera ensuite en arrière-plan jusqu’à ce que vous appuyiez sur F12
Vous pouvez aussi appuyer sur l’icône dans la zone de notification pour le faire apparaitre

Terminator

Terminator est un gestionnaire de terminaux, qui vous permet d’en avoir plusieurs dans la même fenêtre, sous forme de grille
Guake est sympa pour lancer une commande en arrière-plan, mais Terminator est bien plus pratique lorsqu’il s’agit de votre tache principale

Par exemple, si vous installez WordPress sur votre Raspberry Pi (ou autre), vous pouvez avoir une fenêtre affichant les logs, une dans le dossier de configuration Apache et une autre dans le dossier www pour la configuration de WordPress

Plutôt que de changer de dossier ou de fenêtre en permanence, Terminator vous permettra de tout voir d’un coup d’œil
Vous pouvez diviser les fenêtres, les fermer ou ajouter de nouvelles cases. Vous pouvez redimensionner chaque case suivant vos besoins.
Il est également possible de taper en même temps sur plusieurs écrans, ainsi que d’exporter la grille actuelle pour la réutiliser plus tard

C’est un super outil sur Linux, je l’utilise régulièrement pour les sujets complexes

Internet

Vivaldi

Vivaldi est un bon navigateur web, entièrement compatible avec le Raspberry Pi
Je vais vous présenter celui-ci, car vous connaissez surement déjà par cœur les autres alternatives : Chromium et Firefox

Ce navigateur est développé par Vivaldi Technologies, une société créée par l’ancien CEO et cofondateur d’Opera
Si vous avez l’habitude d’Opera, vous ne devriez pas être perdus sur Vivaldi, ils ont gardé les fonctions principales

Ok, mais pourquoi devrais-je installer Vivaldi plutôt que Chromium ou Firefox ?
C’est une bonne question. Je n’ai pas été capable de faire ce choix
Cela dépendra de vos habitudes et de vos besoins

Sur mon premier test, Vivaldi semblait plus rapide que Chromium et Firefox, donc je l’ai utilisé pendant quelques heures
Puis à un moment, j’ai réessayé les autres, et ce n’était pas si évident qu’il était plus rapide

Dans tous les cas, prenez le navigateur qui vous convient, ils font tous à peu près la même chose
Et la plupart du temps, je suis sûr que vous resterez sur celui que vous avez l’habitude d’utiliser

Si j’avais dû utiliser le Raspberry Pi comme ordinateur principal pendant plus longtemps, j’aurais sans doute opté pour le navigateur sur lequel j’ai tout d’enregistrer (favoris, extensions, mots de passe, etc.)

Thunderbird

Je ne suis pas très fan des clients mail
J’utilise plutôt les webmails comme Gmail ou Outlook.com d’habitude
Mais si votre objectif est d’utiliser le Raspberry Pi en tant qu’ordinateur de bureau, il vous en faudra peut-être un

Thunderbird est l’un des meilleurs clients mails sur Linux, et il est disponible dans Raspbian
Vous pouvez l’utiliser avec n’importe quel fournisseur mail (que ce soit POP ou IMAP) et gérer vos flux RSS et newsgroups dessus
Par défaut, il intègre un calendrier, et il est possible d’ajouter des extensions, toutes disponibles sur ce site web

N’oubliez pas que vous travaillez sur une carte SD, donc si votre compte contient 30 Go d’emails, vous serez sans doute rapidement en manque d’espace disque
Essayez d’utiliser IMAP si possible, en synchronisant uniquement les dossiers principaux sur votre Raspberry Pi

Empathy

Empathy est un client de discussion instantanée pour les services principaux du web (Messenger, Google Chat, Jabber, etc.)
C’est un outil similaire à Pidgin, Trillian ou encore Franz Messenger
Vous ajoutez tous vos comptes et pouvez discuter avec tout le monde depuis un seul logiciel

J’aime bien Empathy car c’est assez léger comme logiciel et bien intégré dans Raspbian
Le style et les notifications sont bien, quel que soit l’environnement de bureau utilisé

Si vous utilisez des services qui ne sont pas disponibles sur Empathy, jetez un œil aux plugins additionnels
Ou alors essayez un autre logiciel, comme Pidgin

Filezilla

FileZilla est un client FTP bien connu, mais ce n’est pas tout

Comme sur n’importe quel logiciel de transfert de fichiers, vous aurez sur la gauche vos fichiers, et sur la droite les fichiers présents sur le destinataire (un autre ordinateur du réseau ou sur Internet)
Vous pouvez gérer vos différentes connexions via le gestionnaire de sites
Puis transférer vos fichiers avec un glisser & déposer de l’autre côté

Dans le gestionnaire de sites, vous pouvez choisir entre FTP, SFTP et Storj
SFTP est particulièrement utile avec des environnements Linux, notamment Raspberry Pi
Vous pouvez vous connecter à un autre Raspberry Pi, ou depuis votre ordinateur vers le Raspberry Pi, via FileZilla
C’est comme ça que j’ai récupéré tous les screenshots de cet article 🙂

Dans les options avancées, il est possible de faire quelques réglages sympa comme les actions par défaut lors d’un transfert, le nombre de transferts simultanés ou les limites de débit

Deluge

Deluge est un outil pour télécharger des torrents sur Raspberry Pi
Torrent est un protocole de téléchargement de fichiers
Il n’y a rien d’illégal à cela, tant que vous vous contentez des fichiers disponibles légalement
Par exemple, les images Raspbian sont disponibles en téléchargement via Torrent, et c’est souvent plus rapide que par HTTP

J’aime bien Deluge car cela semble basique, mais avec plein d’options cachées
Donc pour les débutants, prenez juste le fichier .torrent et ouvrez-le avec Deluge. Le téléchargement démarre, et c’est tout
Pour les autres, vous trouverez plein d’options dans les menus de l’application, comme une interface web ou un gestionnaire de console

Deluge et Raspberry Pi font un très beau couple 🙂
Si vous avez des tas de fichiers à télécharger (ou des gros fichiers), vous pouvez lancer cela sur votre Raspberry Pi, arrêter votre ordinateur, aller au lit et tout récupérer le lendemain matin sur le Raspberry Pi
Vous gagnerez du temps et de l’énergie. Et l’interface web pourrait vous être bien utile pour piloter cela d’ailleurs

Multimedia

VLC

Je pense que tout le monde connait déjà VLC, mais je devais le mettre sur cette liste
VLC est un lecteur open-source de fichiers audio et vidéos, disponible sur toutes les plateformes, et aussi sur le Raspberry Pi

Prenez un fichier media (.mkv, .avi, .mp3/4, etc.) et ouvrez-le avec VLC
La plupart du temps cela va marcher directement, aucun problème de codec étant donné qu’il sait déjà lire à peu près tout de base

Ensuite c’est un lecteur classique, avec toutes les options nécessaires, je n’ai pas grand-chose à ajouter ici

QMMP

Je n’ai pas vraiment les lecteurs de musique par défaut sur les distributions Linux
Je trouve que les applis du genre Audacious, Amarok ou Rythmbox ont un look très vieillot et prennent beaucoup de place à l’écran

QMMP fait juste ce qu’on lui demande : jouer de la musique, avec une gestion de playlist et des réglages des options de base
Cela ressemble un peu à Winamp pour ceux qui connaissent
Vous pouvez fermer les sous-fenêtres que vous n’utilisez pas si vous voulez

C’est une appli légère, parfait pour le Raspberry Pi, qui marche bien et est disponible dans les dépôts Raspbian d’origine
Que demander de plus ?

MyPaint

Je n’aime pas du tout GIMP
En général, j’utilise plutôt Photoshop (avec Windows ou via Wine) ou Krita (sur mon Ubuntu)
J’utilise ces outils pour faire des modifications rapides sur des images comme ajouter du texte, redimensionner ou découper
Et avec GIMP, à chaque fois que j’essaye, je perds un temps fou avec cette interface horrible 🙂

Donc sur Linux, j’installe généralement Krita pour cela, et c’est un excellent petit outil pour ce genre de tâches
Mais Krita n’est pas disponible sur Raspbian, donc j’ai cherché autre chose

J’ai trouvé MyPaint, qui semble faire ce dont j’ai besoin
Dans une interface épurée, vous trouverez toutes les fonctions utiles dans la barre d’outils

Dans tous les cas, sur un matériel comme le Raspberry Pi, il n’y a pas moyen d’installer Photoshop ou Wine, donc il faudra faire avec

Bureautique

LibreOffice

LibreOffice est globalement la seule alternative décente à Microsoft Office sur Linux
Je n’utilise pas Office 365. Si vous avez un compte, peut être que ce sera plus simple de l’utiliser sur le Raspberry Pi
Mais si vous cherchez un logiciel à installer, LibreOffice fera l’affaire

LibreOffice est une suite complète d’outil bureautique, comme l’équivalent de Microsoft :

  • Microsoft Word => LibreOffice Writer
  • Microsoft Excel => LibreOffice Calc
  • Microsoft PowerPoint => LibreOffice Impress

L’interface varie légèrement, mais globalement vous retrouverez rapidement les mêmes options dans LibreOffice

Par défaut, les nouveaux fichiers sont enregistrés au format OpenDocument, avec un .odt ou .ods
Mais vous pouvez changer pour enregistrer en .doc ou .xls, afin de garder la compatibilité avec un autre ordinateur si besoin (il est aussi possible d’installer LibreOffice sur vos autres ordinateurs de toute façon)

CherryTree

Avec un nom pareil, on se devait de la retrouver sur Raspberry Pi 🙂
CherryTree est une alternative à Microsoft One Note pour Linux
Et cela marche très bien sur Raspberry Pi

Cette application vous permet de prendre des notes de tout, créer des dossiers et sous-dossiers pour organiser cela. L’ajout d’image et de code dans vos notes est également possible, avec un éditeur visuel comme dans la plupart des applications
Vous pouvez exporter vos fichiers pour les sauvegarder ou les importer ailleurs

Si vous n’êtes pas convaincus, sachez que vous pouvez également importer ces archives dans d’autres outils comme Zim ou KeepNote, donc ce ne sera pas perdu
Essayez-le et vous verrez bien si cela vous convient 🙂

HomeBank

Et la dernière alternative à Microsoft Office que j’ai essayé de trouver est Money
Homebank est un outil léger permettant de gérer vos comptes bancaires
Je n’ai pas eu le temps de vraiment approfondir cette appli en seulement 2 jours, mais cela semblait plutôt efficace.

Cet outil vous permet d’analyser vos finances personnelles et votre budget, dans une interface sympa incluant des graphiques
La plupart du temps, il est possible d’exporter les données depuis votre compte en banque puis de les importer dans Homebank
Vous pourrez ensuite gérer vos catégories pour chaque transaction, ajouter des notes, faire de la réconciliation bancaire, etc.

Vos données sont simples à exporter, donc ce ne sera pas perdu
Vous pourrez ensuite les réimporter dans n’importe quel autre outil (GnuCash par exemple)
Homebank est aussi disponible sur Windows, donc même si vous repassez sur un système plus classique, vous pourrez continuer à l’utiliser

CUPS

Imprimer sur Linux n’a jamais vraiment été très simple, mais cet outil pourra vous aider

CUPS est une interface permettant de gérer vos imprimantes
Vous pouvez ajouter une imprimante du réseau ou connectée en USB
Une liste impressionnante de pilotes est déjà inclue, et il est possible d’en ajouter si besoin

Cette application vous permet d’ajouter une imprimante en quelques étapes sur l’interface web plutôt que de galérer avec l’interface Linux par très intuitive ou des commandes obscures
Vous pourrez même partager vos imprimantes sur votre réseau, permettant ainsi de transformer une veille imprimante USB en une imprimante réseau

Une fois CUPS installé, rendez-vous à l’adresse http://localhost:631 pour utiliser l’interface
Les identifiants par défaut sont ceux de l’utilisateur pi
Et toute la configuration est visible et modifiable dans /etc/cups/cupsd.conf

Développement

Microsoft Visual Studio Code

Oui oui je sais, c’est du Microsoft, mais c’est quand même un bon outil 🙂
Je suis développeur de formation, et donc il m’arrive souvent de coder que ce soit pour le travail ou des projets persos. J’ai récemment migré de Sublime Text à VS Code pour les deux
C’est gratuit, avec à peu près les mêmes fonctions que sur Sublime et la possibilité d’ajouter des plugins pour tout ce qui vous passe par la tête (Git ou SVN inclus dans l’interface, un autocomplete pour PHP, des tooltips vous indiquant les paramètres des fonctions, etc.)

Si vous n’avez pas besoin de tout cela, Geany est déjà installé par défaut sur Raspbian Desktop, et fera le travail
Je l’ai utilisé à mon travail pendant des années sans aucun problème, donc cela devrait suffire pour de petits projets perso 🙂

Donc j’avais besoin d’installer Visual Studio Code sur mon Raspberry Pi pour mes 2 jours de test d’utilisation en tant que PC principal
C’est possible, mais vous aurez besoin de l’installer depuis les sources, je vais donc vous donner les différentes étapes ici

En fait, après avoir perdu une heure à essayer de compiler les sources, passant de problème en problème, réglant les différents chemins et versions, j’ai trouvé une autre méthode de faire

La procédure est plus simple que prévu :

  • Téléchargez ce script :
    wget https://code.headmelted.com/installers/apt.sh
  • Changez les permissions
    chmod +x apt.sh
  • Lancez-le :
    sudo ./apt.sh
    Dans mon cas tout a marché correctement, mais à la fin j’ai eu une erreur apt à cause de paquets non autorisés
    Je vous montre juste après comme régler cela si cela vous arrive
  • Terminez l’installation si nécessaire :
    sudo apt-get install code-oss -y --allow-unauthenticated

Et cela devrait être bon
Vous trouverez l’application « Code – OSS » dans le menu principal, catégorie Développement

Comme j’avais testé plein de trucs avant via les sources, j’espère que ça marchera aussi pour vous
Si vous avez des problèmes, je vous mets le lien ci-dessous pour plus d’infos

Source : HeadMelted

Conclusion

Je termine mon test de deux jours à utiliser pour Raspberry Pi en tant que PC principal avec un avis mitigé
D’un côté, j’ai pu confirmer qu’il était bien possible d’utiliser un Raspberry Pi en tant que PC
D’un autre, il ne faut pas s’attendre à des performances incroyables, et souvent je devais me contenter d’une tâche à la fois (même avoir plusieurs onglets dans le navigateur pouvait être lent)

Donc oui, vous pouvez donner un Raspberry Pi à votre enfant ou à quelqu’un qui n’en fait pas une utilisation intensive
Je pense par exemple aux parents et grand-parents. S’ils regardent leurs mails une fois ou deux par semaine, un ordinateur à plus de 500€ ne va pas leur changer la vie, et un Raspberry Pi fera très bien l’affaire
Aussi ils ne sont généralement pas habitués à des ordinateurs plus puissants, donc la lenteur relative que je note ne devrait pas tant les gêner

Mais pour ma part, je suis quand même très content de retourner à on PC dernier cri 🙂
J’espère en tout cas que cet article vous aura aidé à avoir un avis honnête sur la possibilité d’utiliser un Raspberry Pi en tant qu’ordinateur de bureau, et vous aura donné des idées d’applications à tester

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi and publiant des guides détaillés et des tutorials rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec un expérience dans le développement web.

Recent Content