Comment Monter une Clé USB sur Raspberry Pi ? (commandes)


Lorsque vous débutez sur Linux, et particulièrement sur Raspberry Pi, monter une clé USB peut rapidement vous donner mal au crâne et vous faire perdre du temps
Aujourd’hui, je vais vous donner toutes les informations nécessaires pour monter une clé USB facilement et rapidement

Comment monter une clé USB sur Raspberry Pi ?
Pour monter un disque sur le Raspberry Pi, vous avez deux options :
– Le monter manuellement en utilisant la commande mount à chaque fois que vous souhaitez y accéder
– Le monter automatiquement, en l’ajoutant dans le fichier /etc/fstab avec tous les paramètres nécessaires
Il existe pas mal d’options, et ce n’est pas intuitif quand on débute

Dans cet article je vais donc vous expliquer étape par étape comment connecter votre clé ou disque USB sans avoir besoin de retenir 50 paramètres 🙂
Nous verrons la méthode manuelle (pour les utilisateurs temporaires) et automatique pour le matériel que vous utiliserez de manière plus régulière (par exemple : vos ROMs Retropie, vos films ou sauvegardes)

Informations à connaître avant de commencer

Avant d’aller plus loin, nous avons besoin de récupérer quelques informations à propos du disque dur, tel que son identifiant et le système de fichier utilisé.
Nous allons aussi créer un nouveau dossier pour monter le disque dedans.

Préparation du Raspberry Pi

Il y a très peu de pré-requis pour commencer
Vous pouvez suivre ce tutoriel depuis n’importe qu’elle version de Raspbian, et globalement n’importe quelle distribution Linux

Je vais supposer que vous avez Raspbian Lite. Sur Raspbian Desktop cela fonctionne parfois directement, mais sinon cela ne change pas grand-chose pour les étapes que je vais vous donner (ça marche sur les deux)

Comme souvent, commencez par mettre à jour le système :
sudo apt update
sudo apt upgrade

Si vous souhaitez utiliser un disque NTFS (c’est un système de fichiers utilisé par Windows, mais n’est pas utile en général sur Linux/mac OS), vous devez aussi installer ce paquet avant toute chose :
sudo apt install ntfs-3g

Brancher votre matériel

Cette étape ne devrait pas poser trop de problème 🙂
Branchez votre disque ou clé sur un port USB libre du Raspberry Pi
(à noter que si vous avez un modèle récent, les ports bleus sont les plus rapides, USB3)

Pour les gros disques durs, vous aurez peut-être besoin d’une alimentation supplémentaire pour utiliser le disque correctement (si le message « Under-voltage detected! » apparait notamment)
Dans ce cas, essayez d’utiliser un hub USB alimenté plutôt qu’uniquement les ports du Raspberry Pi
Il faudra prévoir un petit budget supplémentaire, mais c’est indispensable pour un fonctionnement optimal du disque (voici un exemple sur Amazon)

Récupérer les informations nécessaires

Une fois que le système est prêt et le disque branché, on passe aux choses sérieuses 🙂

Fdisk

Fdisk est un outil permettant de gérer les disques durs sous Linux
Nous allons l’utiliser pour afficher tous les disques connectés et trouver celui qui nous intéresse

Démarrez en tapant cette commande :
sudo fdisk -l

À la fin des lignes affichées, vous devriez voir apparaitre quelque chose comme ça :

  • La première chose est de s’assurer qu’il s’agit bien du disque que vous souhaitez utiliser
    Vérifiez que la taille correspond à votre disque (c’est généralement un peu moins que ce qu’on pense, j’ai branché une clé USB 8 Go dans cet exemple)
    Si vous n’êtes pas certains, débranchez le disque, refaites la commande, et vérifiez qu’il a bien disparu 🙂
  • Vous avez ensuite besoin de noter deux choses :
    • Le système de fichiers indiqué : ici c’est du FAT32, cela peut être NTFS ou EXT4 dans votre cas (entre autres)
    • Le nom du disque pour le système : ici c’est /dev/sda1, nous aurons besoin de cela par la suite

UUID

Une autre information bien utile sera le UUID
Lorsque l’on formate un disque, le système lui assigne un identifiant
Cela s’appelle un UUID. Cela nous permet de savoir si un disque dur connu est branché au système, et donc de lancer une action particulière lorsqu’il est connecté au système

Nous y reviendrons, pour l’instant récupérez l’UUID de votre disque avec la commande suivante :
sudo ls -l /dev/disk/by-uuid/

Le résultat ressemblera à cela :

Trouvez la ligne correspondant à votre disque (sda1 par exemple)
Notez l’UUID indiqué juste avant le nom du disque (la longueur de l’UUID peut varier comme vous le voyer en dessous)

Création du point de montage

Nous sommes presque prêts
Sur les systèmes Linux, il est nécessaire de créer un nouveau dossier dans lequel sera fait le montage du disque par la suite
En général, cela est fait dans /media ou /mnt

Créez donc un dossier avec cette commande :
sudo mkdir /mnt/usb

Nous avons terminé les préparatifs
Nous allons maintenant pouvoir passer au montage du disque, avec l’une de ces deux méthodes :
– soit manuellement, pour faire au plus rapide pour des disques temporaires
– soit automatiquement, avec un peu plus de configuration, mais qui sera appliqué à chaque démarrage par la suite

Monter votre disque USB manuellement

Dans cette partie, nous allons voir comment monter un disque USB rapidement sur Raspberry Pi

La commande mount

La commande mount vous permet de monter un disque dans un dossier spécifique
Dans mon cas, je veux monter /dev/sda1 dans /mnt/usb

La syntaxe de la commande est celle-ci :
sudo mount <DISQUE> <DOSSIER> -o <OPTIONS>

Donc dans mon cas :
sudo mount /dev/sda1 /mnt/usb -o uid=pi,gid=pi

Adaptez bien sur les valeurs suivant votre système et disque
Les options « uid » et « gid » permettent t’autoriser l’utilisateur « pi » à lire et écrire les fichiers du disque
Vous pouvez maintenant vérifier que vous avez accès aux fichiers et pouvez en créer de nouveaux :
ls -latr /mnt/usb
touch /mnt/usb/test

Vous voilà déjà prêt à l’utiliser 🙂
Si vous souhaitez déconnecter votre clé USB proprement, voici comment faire :
sudo umount /mnt/usb

Créer un script pour enregistrer vos préférences

Même si nous sommes toujours dans la partie manuelle, je vous recommande d’enregistrer tout ça dans un petit script si c’est nouveau pour vous
Cela vous évitera de rechercher à nouveau la prochaine fois 🙂

Création du script

  • Créez un nouveau fichier :
    sudo nano /usr/local/bin/usb-connect.sh
    Vous pouvez l’appeler comme vous voulez bien sûr
  • Collez ces quelques lignes :
    #!/bin/bash
    sudo mount /dev/sda1 /mnt/usb -o uid=pid,gid=pi
    echo "Disque USB connecté avec succès"

    Il s’agit d’un script très basique, adaptez le à vos valeurs, et n’hésitez pas à rajouter des choses si besoin
  • Sauvegardez et quittez nano (CTRL+O, CTRL+X)
  • Ajoutez les droits d’exécution :
    sudo chmod +x /usr/local/bin/usb-connect.sh

Création d’un alias

C’est bien beau, mais si vous oubliez l’emplacement du script, cela ne vous aidera pas beaucoup
Voyons donc comment créer un alias et l’utiliser :

  • Éditez le fichier suivant :
    nano ~/.bashrc
  • Ajoutez cette ligne tout à la fin du fichier :
    alias usbmount='/usr/local/bin/usb-connect.sh'
  • Sauvegardez et quittez
  • Fermez le terminal ou quittez votre session SSH

Montage facile

La prochaine fois que vous serez dans votre terminal et que vous brancherez votre clé USB, tapez simplement :
usbmount

Et le tour est joué 🙂
Plus besoin de se souvenir des commandes ou chemin du script

Monter votre disque USB automatiquement

Vous avez déjà appris à faire le montage manuellement à chaque usage, ou démarrage du Raspberry Pi
Mais si cela arrive souvent, ou même que vous laissez le disque connecté en permanence, ce n’est pas l’idéal
Le mieux dans ce cas est de configurer le Raspberry Pi pour un montage automatique

Le fichier /etc/fstab

Le fichier de configuration /etc/fstab permet de gérer les points de montage de votre Raspberry Pi
Nous allons indiquer à l’intérieur toutes les informations nécessaires au montage de votre disque

Voici la procédure à suivre pour ajouter votre disque USB à l’intérieur du fichier :

  • Ouvrez /etc/fstab
    sudo nano /etc/fstab
  • Ajoutez cette ligne à la fin
    UUID=2014-3D52 /mnt/usb vfat uid=pi,gid=pi 0 0
    C’est normalement des tabulations entre les différents éléments
    Remplacez l’UUID par la valeur obtenue au début de ce tutoriel
    Même chose pour le système de fichier (FAT32=vfat ici, le reste est tel qu’indiqué dans fdisk)
    On indique également les options « uid » et « gid » pour obtenir le même résultat que lors du montage manuel
  • Sauvegardez et quittez
  • Redémarrez ou testez directement avec la commande suivante :
    sudo mount -a
    Votre disque USB devrait maintenant être disponible dans le dossier /mnt/usb
    Et Raspbian devrait le monter automatiquement à chaque démarrage
    Si vous le brancher après le démarrage, utilisez à nouveau sudo mount -a ou sudo mount /mnt/usb tout simplement

Utiliser l’UUID plutôt que le nom du disque (/dev/sda1) permet d’être sûr qu’il s’agit bien du bon disque
Si vous branchez plusieurs disques, mais pas toujours dans le même ordre, les noms peuvent changer, être intervertis, mais pas les UUID

À vous maintenant de créer un point de montage pour chaque matériel utilisé 🙂

Question liée

Il n’y a aucune partition sur ma clé USB, je ne suis donc pas capable de la monter, que dois-je faire ? La manière la plus simple de créer une partition est de passer par un système avec un environnement de bureau (Windows ou Raspbian Desktop par exemple). Si vous devez le faire sur Raspbian Lite, utilisez la commande mkfs, quelque chose comme : sudo mkfs -t fat32 /dev/sda1 (plus d’infos ici)

Conclusion

Vous êtes maintenant capable d’utiliser vos disques USB sur votre Raspberry Pi, soit manuellement (avec mount), soit automatiquement au démarrage (avec fstab)

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi and publiant des guides détaillés et des tutorials rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec un expérience dans le développement web.

Recent Content