Raspberry Pi Imager : Le guide d’utilisation complet

Raspberry Pi Imager est l’outil ultime pour tout utilisateur de Raspberry Pi. Il est encore assez récent, et je ne l’ai pas réellement utilisé à sa sortie, car je préférais Balena Etcher. Mais, dernièrement, je l’ai utilisé de plus en plus et les derniers ajouts le rendent encore plus intéressant. Je vais partager tout ça avec vous dans cet article.

Raspberry Pi Imager est un outil créé par la Fondation Raspberry Pi pour installer de nouveaux systèmes sur Raspberry Pi. Les cartes SD et les disques USB sont pris en charge, ainsi que les systèmes d’exploitation les plus courants.

Même si vous êtes déjà habitué aux bases de Raspberry Pi Imager, vous apprendrez probablement quelque chose en lisant ce guide jusqu’à la fin de l’article. Alors continuez à lire pour découvrir tous ses secrets.

À propos, si vous débutez sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer les choses (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours. Il s’agit d’un défi de 30 jours dans lequel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin profiter de votre Raspberry Pi à son plein potentiel. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui si vous utilisez ce lien !

Comment Installer Raspberry Pi Imager

Raspberry Pi Imager est disponible pour tous les systèmes d’exploitation. L’application peut être téléchargée sur le site officiel et installée sur la plupart des ordinateurs, ou même directement sur un Raspberry Pi.

Windows

Si vous disposez d’un ordinateur équipé de Windows, vous pouvez suivre les étapes suivantes pour installer Raspberry Pi Imager sur celui-ci :

  • Rendez-vous sur cette page du site officiel.
  • Cliquez sur le bouton « Download for Windows » :
  • Cette opération permet de télécharger un fichier exécutable sur votre ordinateur.
    Double-cliquez sur le fichier pour installer l’application.
  • Un assistant apparaîtra pour terminer l’installation :
  • Cliquez sur « Install » et patientez quelques secondes.
    Cliquez ensuite sur « Finish » pour terminer l’installation et lancer Raspberry Pi Imager pour la première fois.

Raspberry Pi OS

Raspberry Pi Imager peut également être installé directement sur Raspberry Pi OS. Il est disponible dans le dépôt par défaut (le nom du paquet est « rpi-imager »), et dans la dernière version, il est même préinstallé.

Ainsi, même si vous n’avez pas d’autre ordinateur, vous pouvez facilement installer Raspberry Pi Imager et flasher de nouveaux systèmes d’exploitation sur des cartes SD et des disques USB.

Attention cependant, il n’y a qu’un seul emplacement pour carte SD sur le Raspberry Pi. Donc, si Raspberry Pi OS est installé sur la carte SD, vous pouvez seulement flasher un nouveau système sur un disque USB ou utiliser un adaptateur USB (comme celui-ci) pour le flasher sur une autre carte SD. Si vous avez utilisé un disque USB pour le système principal (comme recommandé ici), il n’y a pas de problème.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Quoi qu’il en soit, voici comment installer Raspberry Pi Imager sur Raspberry Pi OS :

  • Ouvrez un terminal.
  • Tapez les commandes suivantes :
    sudo apt update
    sudo apt install rpi-imager
  • Après quelques secondes, Raspberry Pi Imager sera installé et ajouté au menu principal.
    Vous le trouverez sous « Accessories ».

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Linux

Si vous utilisez Linux sur votre ordinateur, en particulier Ubuntu ou toute autre distribution basée sur Debian, vous pouvez télécharger un fichier deb depuis le site officiel.
Allez sur cette page et cliquez sur « Download for Ubuntu for x86 ».

Si vous utilisez une autre distribution, non basée sur Debian, comme Fedora ou Manjaro. Vous devrez sans doute chercher une solution spécifique, mais il devrait être possible de l’installer sur la plupart des systèmes. Par exemple, avec Fedora, un snap est disponible, comme expliqué ici.

macOS

Un fichier DMG est disponible pour les utilisateurs de macOS, vous pouvez également le télécharger directement sur le site officiel.
Une fois téléchargé, il suffit de double-cliquer dessus et de l’ajouter à vos Applications comme pour toute autre installation de logiciel.

Démarrage réseau

Dans le cas où vous n’auriez pas d’autre ordinateur, ou juste pour tester cette fonctionnalité, sachez qu’il est désormais possible d’installer un système sur Raspberry Pi en utilisant directement le réseau. Une fois connecté par câble, Raspberry Pi Imager va se lancer et vous demander de choisir un système à installer. Plus d’informations dans ce guide complet : Démarrer Raspberry Pi Via Le Réseau (Network Boot)

Comment utiliser Raspberry Pi Imager ?

Une fois Raspberry Pi Imager installé, il peut être utilisé pour flasher n’importe quel système d’exploitation sur une carte SD ou un disque USB. Certains systèmes d’exploitation sont directement pris en charge et peuvent être installés en un clic. Les autres peuvent être flashés en utilisant une image personnalisée.

Flasher un système d’exploitation pris en charge

L’utilisation de base de Raspberry Pi Imager est de flasher un système disponible dans la liste.
Voici comment faire :

  • La vue par défaut de Raspberry Pi Imager ressemble à ceci :
  • Il y a trois étapes principales :
    « Choose Device », pour filtrer la liste des systèmes lorsque vous cliquez sur le bouton suivant.
    « Choose OS », pour obtenir la liste des OS à laquelle je fais référence.
    « Choose Storage », pour sélectionner le support que vous utiliserez pour votre nouvelle configuration.
    Le bouton « Next » sera disponible après avoir fait tout cela.
  • Cliquez sur « Choose Device », et sélectionnez votre modèle de Raspberry Pi.

    Cette étape est facultative, mais je vous recommande de la faire, afin de ne pas être compliqué avec toutes les versions de systèmes à l’étape suivante.
  • Cliquez sur « Choose OS », et un menu comme celui-ci apparaîtra :

    Sur la première ligne, vous avez Raspberry Pi OS avec Desktop (version 64 ou 32 bits), que vous utiliserez probablement la plupart du temps. Ensuite, vous pouvez aussi parcourir les différents sous-menus pour trouver d’autres systèmes d’exploitation gérés par cet outil.

    Par exemple, dans Raspberry Pi OS (other), vous trouverez toutes les autres versions de Raspberry Pi OS. Dans « Other general-purpose OS », vous trouverez des distributions supportées comme Ubuntu ou Manjaro, avec tous les sous-menus pour leurs différentes versions.
  • Pour l’exemple, nous allons cliquer sur « Raspberry Pi OS ».
    Le menu se ferme et vous pouvez passer à l’étape suivante.
  • Insérez le support que vous utiliserez pour votre nouveau système.
    Il peut s’agir d’une carte SD si vous avez un lecteur de cartes SD (intégré ou via un adaptateur USB comme celui-ci), ou d’un disque USB (comme cette clé USB que j’utilise tout le temps ou encore un SSD).
  • Cliquez sur « Choose SD card » et choisissez le lecteur correspondant dans la liste.

    Veillez à ne pas sélectionner un support de stockage que vous utilisez pour autre chose (celui utilisé pour l’OS actuel est masqué, mais si vous avez un disque de sauvegarde ou autre, il peut y figurer).
  • Une fois cela fait, cliquez sur « Next » pour lancer le processus d’installation.

Note : selon le système que vous installez, le fait de cliquer sur « Next » peut vous donner accès à des options supplémentaires. Je vous expliquerai cela plus tard.

L’installation prendra quelques minutes. Elle peut prendre plus de temps si vous flashez une image spécifique pour la première fois ou si vous avez une connexion Internet lente.

En effet, Raspberry Imager télécharge d’abord l’image depuis les serveurs de l’éditeur du système choisi, puis la flashe sur votre support de stockage. La deuxième fois que vous flasherez la même image, elle sera déjà en cache sur votre disque et sera installée plus rapidement (pas de téléchargement nécessaire).

Il sera mentionné sous le nom de l’image si le fichier est déjà en cache sur votre ordinateur :

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Dans ce cas, rien ne sera téléchargé et la création de la carte SD sera plus rapide.

Installation d’une image personnalisée

Mais Raspberry Pi Imager n’est pas limité à cette liste des OS et peut être utilisé pour flasher toute image compatible avec le Raspberry Pi. Même certaines distributions populaires comme Kali Linux, Fedora, DietPi, ou Chromium OS ne sont pas incluses dans la liste des OS actuellement. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas utiliser Raspberry Pi Imager pour elles.

Par exemple, si vous avez téléchargé une image manuellement depuis le site officiel d’une distribution, vous pouvez également utiliser Raspberry Pi Imager :

  • Cliquez sur « Choose OS ».
  • Ensuite, sélectionnez « Use Custom » en bas de la liste.
  • Une fenêtre s’affiche, vous demandant de choisir l’image que vous souhaitez utiliser.
    Tous les formats de fichiers sont pris en charge, vous n’avez même pas besoin d’extraire le fichier si l’image système est compressée.
  • Suivez ensuite les mêmes étapes que celles mentionnées précédemment, en choisissant le support que vous avez l’intention d’utiliser et en cliquant sur « Write » pour lancer l’installation.

Comme expliqué dans une vidéo sur ma chaîne YouTube, Raspberry Pi Imager a tendance à être légèrement plus lent que Balena Etcher lorsque vous avez déjà le fichier image sur votre disque. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai continué à utiliser Etcher pendant longtemps, mais si vous n’êtes pas à 30 secondes près, ca ira très bien. Voici la vidéo où j’ai testé cela :

Options avancées de Raspberry Pi Imager

Depuis la sortie de cet outil, la Fondation Raspberry Pi a continué son développement et à ajouter régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Raspberry Pi Imager continue ainsi de s’améliorer à chaque nouvelle version, et je n’ai aucun doute sur le fait qu’il deviendra la nouvelle norme, car les autres solutions sont rarement mises à jour.

Jetons un coup d’œil à quelques fonctionnalités intéressantes que vous pouvez déjà essayer avec Raspberry Pi Imager.

Fonctions spéciales disponibles dans la liste des OS

Vous avez peut-être remarqué que la liste des OS ne comprend pas seulement des distributions Linux mais aussi d’autres outils :

  • Misc utility images : Dans cette sous-section, vous trouverez des moyens de mettre à jour et de modifier le bootloader de votre Raspberry Pi, sans avoir à installer Raspberry Pi OS au préalable. Cela peut être utile si vous voulez passer d’un démarrage sur carte SD à un démarrage sur disque USB, ou encore si vous voulez essayer la nouvelle fonctionnalité de démarrage par le réseau.
    Vous y trouverez également PINN OS, qui est un excellent outil pour le multi-boot. (plus de détails ici).
  • Erase : Cette fonction permet de formater rapidement votre carte SD ou votre disque USB. La plupart des systèmes permettent de le faire autrement, mais vous n’aurez ainsi pas besoin de chercher comment le faire sur votre système. Utilisez simplement cette option pour effacer quoi que ce soit. C’est assez utile, notamment lorsque vous avez des tonnes de partitions sur un disque après un test multi-boot.

Personnalisation du système d’exploitation

J’en ai parlé plus haut, mais prenons l’image pour expliquer de quoi il s’agit.

Lorsque vous cliquez sur « Next » pour l’un des systèmes d’exploitation supporté (Raspberry Pi OS et distributions basées sur Debian, généralement), vous accédez à des options de configuration supplémentaires. Cette étape supplémentaire est nommée « OS customisation ».

En cliquant sur « Edit Settings », vous pouvez modifier les paramètres par défaut de votre nouveau système. Par exemple, vous pouvez créer le premier utilisateur et le premier mot de passe (ce qui est désormais une étape obligatoire pour les nouvelles installations), activer SSH ou modifier les options de localisation (disposition du clavier et fuseau horaire).

Vous pouvez voir le premier onglet sur ma capture d’écran, mais n’hésitez pas à explorer les autres, comme « Services » où vous pouvez activer SSH directement après le premier démarrage.

Lorsque vous cliquez sur « Save », les options seront gardées en mémoire pour les installations futures. Chaque fois que vous installez un nouveau système, vous pouvez décider d’appliquer les mêmes paramètres, de les modifier ou d’utiliser les paramètres par défaut.

Je vous encourage à utiliser cette fonction, surtout si vous réinstallez régulièrement Raspberry Pi OS. Personnellement, je le fais presque tous les jours, et je gagne beaucoup de temps en remplissant ce formulaire.

Si vous définissez un nom d’utilisateur et un mot de passe (n’utilisez pas « pi »), l’assistant de premier démarrage, ajouté récemment pour des raisons de sécurité, sera ignoré.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Rappel: J'ai crée une communauté d'utilisateurs de Raspberry Pi qui vous permet de partage vos avancées, poser vos questions et recevoir de nombreux avantages exclusifs (anglophones uniquement). Cliquez sur le lien pour en savoir plus.

Mon avis sur Raspberry Pi Imager

Dans l’ensemble, Raspberry Pi Imager est un excellent outil à avoir sur votre ordinateur si vous travaillez régulièrement avec un Raspberry Pi. Il facilitera le processus d’installation, car vous serez guidé depuis la sélection de votre système d’exploitation jusqu’au choix du support de stockage. Il vous évitera également de nombreux problèmes, comme l’effacement d’un disque important :-).

Cet outil n’est cependant pas (encore) parfait. J’ai mentionné certains des problèmes dans cet article. Par exemple, la liste des OS pourrait être complétée et n’est pas toujours à jour (dans mon article sur LibreElec, j’ai remarqué que la dernière version, disponible depuis un mois déjà, n’a pas été ajoutée à la liste des OS). Il y a aussi le problème de la vitesse, mais ce n’est pas bien méchant si vous ne flashez pas 20 cartes SD par jour.

Avec les nouvelles fonctionnalités ajoutées régulièrement, il deviendra de plus en plus puissant, je vous recommande donc de commencer à l’utiliser dès maintenant. N’hésitez pas à me faire savoir si vous découvrez d’autres astuces ou problèmes avec lui.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets où je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *