Découverte et Installation de Twister OS sur Raspberry Pi


Twister OS est une distribution Linux, basée sur le système Raspberry Pi OS, elle est conçue principalement pour le Raspberry Pi 4, mais fonctionne sur le Raspberry Pi 3.
J’ai découvert cette distribution récemment (même si elle n’est pas nouvelle, elle était connue sous le nom de iRaspbian / Raspbian XP auparavant), et j’aime vraiment ce système.
Je vais donc partager avec vous mes premières impressions dans cet article.

Twister OS est une distribution basée sur Raspberry Pi OS incluant de nombreuses améliorations et ajoutant des thèmes et des applications utiles pour tous (bureau, jeux, streaming, etc.). Wine est préinstallé, ce qui permet de lancer certaines applications Windows.

Een gros, c’est le système d’exploitation parfait pour vous si vous avez un modèle Raspberry Pi puissant (Raspberry Pi 4 idéalement) et que vous ne voulez pas passer des heures à installer toutes les applications et à personnaliser le bureau du Raspberry Pi OS.

Continuez à lire si vous êtes intéressés, je vous donnerai plus de détails sur le système, je vous expliquerai comment l’installer (ce n’est pas compliqué) et je vous donnerai également quelques conseils pour démarrer une fois installé.

À propos de Twister OS

Téléchargez mon glossaire !
Format PDF pour vous aider à y voir plus clair :-)

Une version boostée de Raspberry Pi OS

Comme vous le savez probablement, Raspberry Pi OS est le système d’exploitation officiel du Raspberry Pi. C’est un bon système, car il a été conçu spécialement pour le périphérique Raspberry Pi par la Fondation Raspberry Pi.
Cependant, il y a certaines choses qui ne sont pas parfaites, que Twister OS essaie d’améliorer.

Tout d’abord, comme Twister est basé sur Raspberry Pi OS, vous bénéficiez de tous les avantages de ce système (fonctionne bien sur Raspberry Pi, basé sur Debian, outils de configuration spécifiques, compatibilité GPIO, etc.)

Ils ont ensuite travaillé sur tout ce qui pouvait être améliorable. Par exemple l’environnement de bureau, Twister OS fonctionne sous XFCE plutôt que sous Pixel Desktop. Ils ont également ajouté quelques thèmes géniaux pour offrir une expérience utilisateur optimale.
Jetons un coup d’œil à cela.

Interface et thèmes

L’une des choses que je n’aime pas sur le système d’exploitation Raspberry Pi est l’interface de bureau à l’ancienne. On a l’impression d’être sur un système vieux de 10 ans 🙂
Oui, vous pouvez utiliser un autre environnement de bureau ou ajouter des thèmes plus tard (consultez ce tutoriel si vous voulez savoir comment), mais ceux par défaut ne sont pas les meilleurs.

Twister OS a corrigé ce problème en utilisant XFCE comme environnement de bureau par défaut, et en proposant quelques thèmes sympathiques disponibles directement après l’installation.

Comme vous pouvez le voir, nous sommes maintenant sur un système d’exploitation moderne, avec un dock pour accéder à vos applications favorites, des fenêtres et des menus sombres, etc.
Ceci est le style par défaut, vous pouvez tout personnaliser et même changer le thème en un clic à la fin de l’installation.

La plupart d’entre eux sont faits pour ressembler à votre système d’exploitation préféré (Windows XP/7/10, macOS, etc.), donc vous ne serez pas perdu si vous êtes nouveau sur Linux. Images, icônes et couleurs similaires, tout pour avoir une expérience agréable même pour un débutant 🙂

Applications

Une autre bonne chose avec Twister OS est la quantité d’applications que vous obtenez directement après l’installation.
Donc, oui, l’image système est gigantesque, mais vous n’avez pas besoin de vous inquiéter sur la façon d’installer vos applications préférées, elles sont probablement déjà là.

Par exemple, Twister OS comprend :

  • Retropie : une application populaire pour exécuter des jeux rétro sur votre Raspberry Pi (j’ai un guide complet ici)
  • Kodi : une autre application bien connue pour transformer votre Raspberry Pi en centre multimédia (vidéo, musique, streaming, etc.). J’ai également un tutoriel sur Kodi ici.
  • Wine : bon à savoir, Wine est préinstallé sur Twister OS, donc vous pouvez exécuter certaines applications Windows dessus (avec le .exe directement).
  • Steam : J’ai déjà écrit un tutoriel sur la façon d’installer Steam sur Raspbian, mais sur Twister OS il est disponible directement (c’est une plateforme pour jouer à des jeux récents).
  • Discord : également une application souvent utilisée par les joueurs pour discuter ensemble, Discord est prêt à être utilisé sur Twister OS.

Et bien sûr, il y en a beaucoup d’autres, comme les applications pour les développeurs, LibreOffice, les éditeurs d’images (dont PhotoGIMP qui est plutôt cool), etc.

Performances

Mais, avec autant d’applications et de fonctionnalités, le système n’est-il pas trop lourd pour le Raspberry Pi ?
Twister OS fonctionne plutôt bien sur le Raspberry Pi 4. Même si de nombreuses applications sont installées, elles ne tournent pas simultanément, ce qui évite tout problème de performances.

Source : TwisterOS.com

Cependant, comme mentionné sur le site officiel par le développeur, un Raspberry Pi 4 est fortement recommandé et le système n’est pas 64 bits (comme Raspberry Pi OS pour le moment).
Il est donc fort probable qu’un Raspberry Pi 3B+ ou plus ancien sera un peu lent pour ce système.

Maîtrisez Raspberry Pi en 30 jours
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Découvrez les secrets du Raspberry Pi à travers un challenge de 30 jours.

Comment installer Twister OS sur Raspberry Pi ?

Téléchargez l’image de Twister OS sur le site officiel, flashez-la sur une carte SD avec un outil comme Balena Etcher et démarrez votre Raspberry Pi. Comme Twister OS est basé sur Raspberry Pi OS, le processus d’installation est le même.

Télécharger Twister OS

La première étape consiste donc à télécharger la dernière image depuis le site web de Twister OS :

  • Cliquez sur ce lien pour accéder directement à la page de téléchargement.
  • Vous pouvez utiliser le téléchargement direct ou utiliser le fichier torrent.
    Comme l’image est assez grande et la vitesse de téléchargement pas très bonne, je recommande la méthode Torrent, qui est plus rapide.
    Vous aurez besoin d’un client Torrent, j’utilise µTorrent, mais Deluge est un bon outil qui fonctionne sur toutes les plateformes.

Une fois téléchargé, il n’y a plus rien à faire, pas besoin d’extraire les fichiers, nous allons le flasher directement.

Flashez la carte SD

Ensuite, vous devez copier les fichiers du système sur votre carte SD.
Le système utilisera plus de 10 Go une fois installé, je recommande donc un minimum de 32 Go, sinon vous serez rapidement limité pour les nouveaux fichiers (surtout si vous ajoutez des films ou des jeux).

Si vous avez besoin d’une carte SD pour faire cela, voici le modèle que je recommande (Amazon). C’était le meilleur dans l’ensemble dans mon dernier benchmark.

  • Pour créer mes cartes SD, j’utilise toujours Balena Etcher.
    Si vous ne l’avez pas encore, vous pouvez le télécharger ici, il est disponible sur Windows, Linux et macOS.
  • Démarrer l’application
  • Sélectionnez l’image Twister OS sur la gauche, puis insérez votre carte SD et cliquez sur Flash !
  • Comme il s’agit d’une grande image, le processus sera plus long que d’habitude, mais c’est normal.

C’est tout, votre carte SD est prête, vous pouvez l’insérer dans votre Raspberry Pi et le démarrer.

Assistant de bienvenue

À la fin du premier démarrage, vous obtiendrez un assistant de bienvenue, similaire à celui que nous avons sur Raspberry Pi OS, pour configurer les paramètres de base de votre nouveau système.

  • Vous obtiendrez donc un popup comme celui-ci au premier démarrage :

    Rien à faire ici, juste quelques liens, mais vous n’en avez pas besoin puisque vous m’avez pour vous guider 🙂
  • La deuxième étape vous permet d’ouvrir l’outil de configuration de Raspberry Pi :

    C’est le même que sur Raspberry Pi OS, où vous pouvez configurer le mot de passe, la langue, la disposition du clavier, etc.
  • Ensuite, vous pouvez effectuer les mises à jour du système :

    Même si j’ai téléchargé mon image quelques minutes auparavant, il y avait déjà un patch disponible pour mettre à jour la version du système.
    Un redémarrage est nécessaire pour terminer l’installation si une mise à jour est disponible.
  • Enfin, vous pouvez sélectionner votre thème parmi les 8 disponibles directement. Je vous ai déjà montré la liste précédemment :

    Si vous choisissez un autre thème, le système va redémarrer pour appliquer les changements.

Une fois les paramètres de base définis, vous pouvez commencer à utiliser Twister OS. Je vais vous donner quelques conseils pour vous aider à démarrer.

Initiation au Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Visionnez ma formation vidéo pour démarrer du bon pied.
Découvrez le Raspberry Pi, le matériel, ses logiciels particuliers et créez vos 5 premiers projets avec moi.

Démarrer avec Twister OS

Avec autant d’applications disponibles dans le menu principal, on peut être un peu perdu quand on commence à l’utiliser.
Ne vous inquiétez pas, je vais vous aider pour les premiers pas dont vous pourriez avoir besoin.

Outils de configuration

Une fois installé, la première chose à faire est de jeter un coup d’œil aux outils de configuration générale. Il existe de nombreuses applications disponibles pour la configuration, mais voici les quatre que vous devez vraiment connaître.

Raspberry Pi Configuration

Si vous êtes familier avec le système d’exploitation du Raspberry Pi, vous connaissez probablement déjà celui-ci. C’est la même chose.
Vous pouvez le lancer à partir de l’assistant de bienvenue (vous vous souvenez ?), mais vous pouvez également le trouver dans le menu principal > Paramètres.

Si vous le connaissez déjà, c’est probablement le moyen le plus rapide de modifier une option que vous savez être disponible à cet endroit. Par exemple, pour activer SSH, VNC ou modifier les préférences de localisation.

Raspi-Config

Même chose pour Raspi-Config. Il y a un peu plus d’options que dans l’outil de configuration de Raspberry Pi, donc c’est un moyen rapide de les trouver si vous savez déjà ce qu’il y a dedans.

Pour le démarrer, ouvrez un terminal et tapez :
sudo raspi-config

Gestionnaire des paramètres

Ok, voyons maintenant les nouvelles méthodes ajoutées par Twister OS.
Le gestionnaire de paramètres est probablement le plus intéressant. Vous pouvez le trouver dans le menu principal > Settings.
Je vous donne le chemin à travers le menu principal à chaque fois, mais vous pouvez aussi utiliser LightPad pour trouver une application (premier raccourci dans le dock en bas de votre écran):

L’application ressemble à ce que vous pouvez avoir dans le panneau de configuration de Windows, mais surtout aux paramètres d’Ubuntu.
En gros, tous les raccourcis vers les apps de configuration sont disponibles dans cette fenêtre :

Par exemple, si vous souhaitez modifier votre fuseau horaire, vous pouvez aller dans Paramètres > Heure et date, ou ouvrir le gestionnaire de paramètres et cliquer sur Heure et date.
La même fenêtre s’ouvrira.

C’est vraiment cool d’avoir cette interface, plus proche de celle que l’on a sur un ordinateur standard (quel que soit le système d’exploitation).

PiKISS

PiKiss est un outil que je ne connaissais pas avant de tester Twister OS, mais il devrait fonctionner sur Raspberry Pi OS aussi, et peut-être d’autres systèmes.
Sur GitHub, le développeur présente cette application comme un « ensemble de scripts avec un menu pour vous faciliter la vie » ^^.

Vous pouvez le trouver dans le menu principal, Système > PiKISS, et le menu principal ressemble à ceci :

Il est donc très proche de raspi-config pour l’interface, comme le dit le développeur, il se contente d’exécuter les commandes pour vous dans un terminal lorsque vous choisissez une entrée dans le menu.
Nous y reviendrons dans la prochaine partie car il est principalement utile pour gérer les logiciels, mais vous pouvez également y trouver quelques options de configuration (dans « Configure » et « Server » par exemple).

Installation de nouvelles applications

Twister OS est livré avec la plupart des applications que vous utiliseriez sur Raspberry Pi, vous n’avez donc probablement pas grand-chose à faire dans cette partie. Vous pouvez également supprimer les applications dont vous n’avez pas besoin ou installer celles qui manquent.

Ajouter / Supprimer un logiciel ou un apt

Je ne m’attarderai pas sur ces outils, car ce sont les mêmes que sur Raspberry Pi OS.
Mais vous pouvez utiliser l’outil « Add / Remove Software » dans le menu principal > Settings pour installer ou désinstaller des programmes sur votre Raspberry Pi.
Si vous ne l’avez jamais utilisé auparavant, vous pouvez consulter ce tutoriel pour Raspberry Pi OS.

De plus, comme nous sommes sur un OS basé sur Debian, des commandes comme apt et apt-get sont disponibles dans un terminal si vous êtes à l’aise avec elles.
Vous pouvez donc gérer vos paquets avec. Pour rappel, voici les options que vous pouvez utiliser :

  • Mettez à jour la liste des sources
    sudo apt update
  • Mettez à jour tous les paquets
    sudo apt upgrade
  • Recherchez un nouveau paquet à installer
    sudo apt search <nom>
    sudo apt search myadmin
  • Installez-le
    sudo apt search phpmyadmin
  • Supprimez-le
    sudo apt remove phpmyadmin

Vous pouvez activer SSH dans l’outil de configuration de Raspberry Pi si vous souhaitez les utiliser depuis votre ordinateur.

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Logiciels recommandés

Vous trouverez également l’outil « Logiciels recommandés » de Raspberry Pi OS dans le sous-menu Paramètres.
C’est surprenant, avec tant d’applications déjà présentes, mais tout n’est pas coché 🙂

Vous pouvez donc utiliser ce raccourci pour installer les applications les plus courantes qui pourraient vous faire défaut :

Comme vous pouvez le constater, Scratch et Sonic Pi ne sont pas préinstallés par exemple, mais vous pouvez les ajouter facilement en cochant la case ici.

PiKISS

J’en ai déjà parlé précédemment, je serai donc rapide ici.
Mais comme vous l’avez vu dans la dernière partie, PiKISS inclut de nombreux scripts pour installer de nouvelles applications.
Et certains d’entre eux sont vraiment utiles pour les débutants, car vous n’avez pas besoin de connaître les commandes pour les installer, ou même pour faire la configuration de base.

Par exemple, vous pouvez installer Nagios, la dernière version de VSCode ou un serveur web en un clic plutôt que de suivre mes longs tutoriels si vous êtes sur Raspberry Pi OS 🙂
(je parle de celui-ci)

Pi-Apps

Et le dernier outil que j’ai également découvert sur Twister OS est Pi-Apps.
Vous pouvez le trouver dans le menu principal > Accessoires, et il vous donnera une fenêtre comme celle-ci :

Les cases à cocher me dérangent un peu, mais en gros, vous choisissez une application en sélectionnant la ligne, et cliquez sur « Installer » ou « Désinstaller ».
Par exemple, j’ai essayé d’installer « Minecraft Java », et 30s plus tard, je pouvais lancer le jeu complet sur mon Raspberry Pi :

Wine

Je souhaite également écrire quelques lignes sur Wine dans cet article.
Wine est un outil permettant d’exécuter des applications Windows sur Linux. Toutes les applications ne fonctionneront pas, mais certaines d’entre elles devraient.
Vous pouvez trouver une liste d’applications sur leur site web, avec un classement de Platine à Garbage en fonction de la façon dont une application fonctionnera.

J’étais très intéressé, car mes dernières tentatives sur Raspberry Pi OS et Wine n’ont pas vraiment été un succès 🙂
Donc oui, cela semble fonctionner, mais je ne trouve pas vraiment d’application fonctionnant assez bien pour vous montrer une démonstration ici.
J’ai réussi à installer la plupart des applications Platinum que j’ai essayées, mais sans jamais les faire fonctionner correctement :/

Wine Desktop plantait aussi trop souvent pour que je puisse l’utiliser correctement.
Je ne sais donc pas si c’est juste ma configuration ou si ça ne fonctionne pas, mais la présence de Wine ne sera pas une motivation suffisante pour me faire passer à Twister OS.

Téléchargez mon glossaire !
Format PDF pour vous aider à y voir plus clair :-)

Autres applications

Il serait trop long de détailler chaque application ici, mais sachez que quelle que soit votre utilisation principale du Raspberry Pi, vous devriez trouver tout ce dont vous avez besoin sur Twister OS.
Par exemple :

  • Pour les joueurs : RetroPie et Steam sont déjà installés. Il y a aussi l’application Discord et Qjoypad pour configurer votre contrôleur comme sous Windows.
  • Pour un centre multimédia : Kodi et VLC sont disponibles directement, et il y a aussi la Chromium Media Edition installée, pour accéder aux services de streaming comme Netflix, Spotify, etc.
  • Pour le travail de bureau : LibreOffice pour éditer vos documents, un calendrier, des post-it et plus encore. Tout est prêt à l’emploi. La connexion à une imprimante devrait également être plus facile que sur la plupart des systèmes grâce à l’outil Paramètres d’impression déjà présent.

Ce sont peut-être les développeurs qui ont le moins d’outils disponibles sur cette distribution. Même sur Raspberry Pi OS, vous aurez plus de choix. Mais comme chaque développeur utilisera des applications différentes, ce n’est peut-être pas une mauvaise chose 🙂

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Envie d'aller un peu plus loin que faire clignoter une LED ? Vous avez besoin de ce livre pour passer à des projets plus avancés.

Conclusion

Wow, il y a tellement de choses à dire sur Twister OS !

J’espère que vous comprenez la puissance de cette distribution, et pourquoi je suis si excité.
Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à l’essayer, ca vaut le coup.
Vous pouvez aussi simplement prendre note des applications qu’ils ont ajoutées et essayer de les installer sur votre distribution actuelle.

Par ailleurs, faites-moi savoir si vous avez besoin de tutoriels ou d’informations plus spécifiques à ce sujet. Je ne peux pas entrer dans trop de détails sur chaque aspect de ce système dans un seul article, mais je peux certainement en ajouter d’autres.

Personnellement, je pense que je vais probablement ajouter cette distribution dans ma liste des meilleurs systèmes Raspberry Pi, à une excellente position 🙂

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Posts

"Maitrisez Python sur Raspberry Pi" est enfin disponible en français (10% de réduction cette semaine)

X