Comment Installer et Utiliser Batocera sur Raspberry Pi ?


La scène du rétro-gaming sur Raspberry Pi est en train de prendre de plus en plus d’ampleur : Recalbox, Retropie, Lakka, et d’autres vous offrent des solutions similaires. Il y a quelques mois, j’ai entendu parler d’un nouveau concurrent : Batocera. Je l’ai testé récemment et je vais partager ici avec vous ce que j’ai appris.

L’installation de Batocera sur Raspberry Pi se fait en téléchargeant l’image sur le site officiel et en la flashant sur une carte SD avec un outil comme Etcher. Une fois installé, la configuration peut être faite directement via le menu en appuyant sur « Start ».

La partie installation est semblable à toute autre distribution. Je vais vous expliquer rapidement ses origines et vous donner quelques conseils pour démarrer rapidement avec Batocera.

Si vous utilisez régulièrement votre Raspberry Pi comme une plate-forme de rétro-gaming, je vous recommande fortement de trouver un bon contrôleur de jeu, cela changera votre vie. Je recommande actuellement celui-ci sur Amazon, car il fonctionne parfaitement sur tous les émulateurs. Bonne chance si vous jouez à des jeux PlayStation avec une manette de NES 🙂

Présentation de Batocera

Introduction

Comme je vous l’ai déjà dit, Batocera est une solution de rétro-gaming basée sur Recalbox. C’est une potentielle alternative à Retropie et Lakka par exemple.

Le projet a débuté en 2016, en tant que fork de Recalbox. Ou en fait on peut expliquer cela plutôt une continuité du projet sous un autre nom, après le départ des développeurs principaux de Recalbox.
Si vous lisez l’anglais et que vous voulez en savoir plus, je vous recommande d’aller jeter un œil au commentaire du responsable du projet Batocera sur la version anglaise de RaspberryTips.

Il explique également l’histoire derrière le nom Batocera :

J’ai vu une fois une batocera rufomaculata.
C’est un gros insecte de 10 centimètres de long […] qui devient magnifique lorsqu’il est éveillé. C’est exactement l’image de Batocera : un gros fichier unique qui montre toutes ses fonctions lorsqu’il prend vie sur votre Raspberry Pi.

En attendant, voici la vidéo de présentation de Batocera pour avoir un avant-goût de ce que vous allez installer dans quelques secondes :

https://youtu.be/GK4OtN_gYNI

Les différences avec Recalbox

Le projet étant encore jeune, il reste pas mal de similitudes avec Recalbox (qui est d’ailleurs une très bonne base).
Vous pouvez lire le journal des modifications de Batocera. Ils ont récemment nettement amélioré les performances de la solution, en prenant en charge les capacités 64 bits du Raspberry Pi.
Les auteurs ont également publié de nombreux correctifs et mises à jour qui ajoutent plus de compatibilité matérielle et logicielle.

Les performances sont généralement meilleures sur Batocera, et un plus grand nombre de périphériques sont reconnus directement par le système.
Vous avez toutes les raisons de l’essayer et de comparer. Il paraitra certainement mieux pour certains d’entre vous, mais la plupart des gens ne verront pas trop de différence.

Si vous ne savez pas ce qu’est Recalbox, vous pouvez lire mon guide complet sur Recalbox ici.

Maîtrisez Raspberry Pi en 30 jours
Téléchargez le livre numérique.
Découvrez les secrets du Raspberry Pi à travers un challenge de 30 jours.

Raspberry Pi 4

À noter que tous les modèles de Raspberry Pi disponibles à l’heure ou j’écris ces lignes sont supportés par Batocera, y compris les Raspberry Pi 4 et 400.

Quoi qu’il en soit, passons à l’installation (d’ailleurs sur un Raspberry Pi 4 pour ma part).

Installer Batocera sur Raspberry Pi

Télécharger l’image

Une image de Batocera est disponible directement sur cette page. Faites défiler vers le bas et trouvez votre modèle de Raspberry Pi. Il est également compatible avec les cartes ODROID, Tinkerboard et Rockchip si vous êtes intéressé.

Cliquez sur le lien correspondant et attendez le téléchargement du fichier.

Flasher la carte SD

Vous obtiendrez un fichier avec une extension .img.gz, il n’est pas nécessaire d’extraire ce fichier. Suivez simplement ces étapes pour créer votre carte SD :

  • Téléchargez et installez Etcher si vous ne l’avez pas encore
  • Démarrez Etcher.
    Une fenêtre comme celle-ci apparaît :
  • Cliquez sur « Select Image » (Sélectionner une image) et naviguez jusqu’au fichier que vous venez de télécharger
  • Insérez votre carte SD, elle devrait apparaitre automatiquement dans le centre de la fenêtre
  • Cliquez sur « Flash! » pour démarrer la copie

Quelques secondes plus tard, votre carte SD est prête à être utilisée.

Lancer Batocera pour le premier démarrage

Insérez la carte SD dans le Raspberry Pi et démarrez-le.
Après quelques étapes automatisées, vous devriez arriver directement dans EmulationStation.

Configuration de Batocera

Si vous avez déjà utilisé Retropie ou Recalbox, vous ne devriez pas être perdu ici.
Cependant, il y a quelques différences, mais je vais vous donner les premières étapes pour configurer votre distribution correctement.

Par exemple, il n’y a pas d’écran « Configuration » comme dans Retropie, mais il y a les sous-menus « Favorites » (Favoris) et « All games » (Tous les jeux).
En outre, il y a quelques jeux déjà disponibles comme contenu de démonstration.

Configurer un contrôleur

Si vous avez branché un contrôleur, Batocera ne vous demandera pas de le configurer directement au premier démarrage.
Pour la plupart des contrôleurs, Batocera s’occupera de la configuration automatiquement.

Vous pouvez bien sur ajuster les contrôles à tout moment si vous le souhaitez :

  • Si votre contrôleur n’est pas détecté, appuyez sur n’importe quelle touche de votre contrôleur pour afficher un message popup. Maintenez ensuite une touche enfoncée jusqu’à ce que l’assistant apparaisse.
    Si par contre il a bien été détecté et que vous souhaitez modifier la configurer, il faut appuyer sur « Start » et vous rendre dans « Controller Settings ».
  • Le menu suivant apparaît :

    Ce menu devrait également vous être familier si vous avez déjà utilisé un système avec EmulationStation
  • Sur chaque ligne, appuyez sur la touche que vous souhaitez utiliser pour l’action correspondante.
    Si vous ne disposez pas de suffisamment de touches pour tout configurer, maintenez une touche enfoncée jusqu’à ce que l’assistant saute la ligne
  • Une fois terminé, appuyez sur OK en bas de l’écran, vous pouvez maintenant utiliser votre contrôleur partout (menus et jeux)

Configuration du réseau

Vous pouvez maintenant appuyer sur « Start » pour accéder au menu principal. Si vous ne disposez pas encore d’un contrôleur, vous pouvez utiliser la touche « Espace » sur votre clavier (et allez voir immédiatement ma page de produits recommandés pour trouver un contrôleur, car jouer à ces jeux avec un clavier n’est pas très amusant ^^).

Quoi qu’il en soit, une fois dans le menu principal, allez sur « Network Settings » (Paramètres réseau) pour configurer tout ce dont vous avez besoin à ce sujet.

Si vous utilisez une connexion Ethernet par câble avec un serveur DHCP, tout devrait déjà être OK.
Si vous souhaitez utiliser une connexion Wi-Fi ou changer quelque chose, vous pouvez le faire ici.

Pour le Wi-Fi, vous devez d’abord l’activer. Ensuite, vous pouvez sélectionner votre point d’accès (SSID) dans la liste et entrer votre mot de passe.

Une fois connecté, notez l’adresse IP. Vous en aurez besoin plus tard pour copier des jeux sur le Raspberry Pi.

Mises à jour et téléchargements

Comme je vous l’ai déjà dit, il n’y a pas de menu Configuration dans le système, pas de script Retropie ou autre comme sur d’autres systèmes.
Tout est inclus dans ce menu principal (et c’est une bonne idée, je pense).

Comme vous êtes sur une installation toute fraiche, il n’y a aucune mise à jour disponible, mais pour information, ce menu vous permet de lancer manuellement des mises à jour logicielles (Start Menu > Updates & Downloads).

Vous pouvez également télécharger des thèmes directement ici, ce qui est très intéressant :

Une fois sélectionné, la progression de votre téléchargement apparaît en superposition en haut à droite de l’écran.

Paramètres de l’interface utilisateur

Le sous-menu UI Settings vous permet de configurer tout ce qui concerne EmulationStation.

Par exemple, si vous avez téléchargé un thème dans la partie précédente, vous pouvez l’activer ici.
Une fois sélectionné, Batocera va redémarrer et afficher votre nouveau thème.

Vous pouvez également modifier d’autres paramètres ici, comme la console de jeu par défaut à ouvrir au démarrage.

Autres paramètres

Pour les autres paramètres, l’interface est très intuitive, vous devriez trouver tout seul en naviguant dans chaque sous-menu
Par exemple, si vous voulez utiliser un contrôleur Bluetooth, vous pouvez l’associer via le sous-menu « Controllers settings » (Paramètres des contrôleurs)

Si vous voulez utiliser SSH ou SFTP, sachez que SSH est activé par défaut, de sorte que vous puissiez l’utiliser directement.
L’identifiant par défaut est « root » et le mot de passe est « linux ».

Comme vous l’avez peut-être déjà noté, Kodi est préinstallé sur Batocera, de sorte que vous puissiez l’utiliser directement à partir du menu principal.
Kodi est un centre multimédia que vous pouvez utiliser pour regarder des films sur le même appareil (plus de détails ici).

Jouer à un jeu sur Batocera

Télécharger des ROMs

Si vous êtes nouveau dans le rétro-gaming sur Raspberry Pi, la première étape pour jouer à des jeux est toujours de les télécharger.
J’ai déjà écrit un tutoriel qui explique tout ici, donc je vous laisse le lire si vous avez besoin d’une aide sur le sujet.

Les fichiers de jeux sont les mêmes sur tous les systèmes, ne cherchez pas des ROM spécifiquement pour Batocera.
Si vous n’avez pas d’idée de jeux, vous pouvez vous inspirer de mes 12 jeux favoris ici.

Allez télécharger votre première ROM et passez à la partie installation.

Installer des jeux

L’installation de jeux est presque la même que pour les autres système de rétro-gaming.
Un partage réseau est disponible directement après l’installation, je vous suggère de l’utiliser :

  • Extraire les fichiers téléchargés
  • Copiez les fichiers de la ROM et accédez au partage réseau via :
    \\IP
    Par exemple, dans mon cas, c’est \\192.168.222.31
    Je vous ai expliqué précédemment comment trouver l’adresse IP.
    Depuis Linux, vous utiliserez probablement « smb://IP ».
  • Ouvrez le dossier partagé à cet emplacement, vous obtiendrez quelque chose comme ceci :
     
  • Allez dans le dossier « roms » et trouvez le sous-dossier correspondant à votre fichier ROM.
    Il peut y avoir une différence avec les noms courant des consoles.
    Par exemple, la Super Nintendo est appelée « snes » ou la PlayStation correspond à « psx »
  • Copiez les fichiers ici.
    Faites la même chose pour chaque nouveau jeu que vous souhaitez ajouter

Lancer un jeu

Une fois que votre jeu est copié sur la carte SD, vous devez recharger EmulationStation pour rafraîchir la liste des jeux dans le menu
Vous pouvez redémarrer le système complètement ou utiliser cette option :

  • Ouvrez le menu principal (appuyez sur Start)
  • Accédez aux paramètres des jeux (Games Settings)
  • Faites défiler jusqu’à « Update Games Lists » (Mettre à jour les listes de jeux).
    Cliquez dessus et confirmez
  • L’interface de Batocera se rechargera et vos nouveaux jeux seront désormais disponibles

À partir de là, appuyez simplement sur B pour démarrer le jeu 🙂

Remarque : le scraper semble fonctionner directement avec les paramètres par défaut (au moins pour les jeux que j’ai testés), ce qui n’est pas le cas avec la plupart des solutions alternatives. C’est un bon point !

Conclusion

C’est tout pour cet aperçu rapide de Batocera sur Raspberry Pi.
C’est sans doute un projet qu’il faut suivre de près, s’ils construisent une équipe avec les développeurs les plus motivés de Recalbox, la différence peut augmenter rapidement entre les deux projets.

Si le rétro-gaming vous intéresse, vous trouverez de nombreux sujets ce site, par exemple :

Et comme toujours, si vous avez des questions ou quelque chose à ajouter, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous 🙂

Restez connectés!

Tenez vous informés des dernières nouveautés en vous inscrivant ici. Pas de panique, il s'agit seulement d'un mail par mois histoire de rester à jour :)


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Posts

Maîtrisez Raspberry PiTéléchargez le livre numérique

Découvrez les secrets du Raspberry Pi dans un défi de 30 jours