Guide d’installation d’un nouvel OS sur Raspberry Pi

Que vous utilisiez un Raspberry Pi pour la première fois, que vous ayez besoin de réinstaller le système ou que vous souhaitiez en essayer un nouveau, c’est l’article qu’il vous faut. L’objectif de ce tutoriel est d’expliquer comment installer un nouveau système d’exploitation sur le Raspberry Pi. Je l’ai fait avec presque tous les systèmes disponibles pour cette plateforme. Le but aujourd’hui est de vous donner une vue d’ensemble des étapes, quel que soit le système que vous choisissez.

Le Raspberry Pi utilise une carte SD (ou une clé USB) comme stockage principal. Il est donc possible de passer facilement d’un système à l’autre en utilisant un support différent. Il est également possible de réinstaller un système sur le même support en cas de besoin.

Ce tutoriel est divisé en trois parties : la préparation de l’installation (théorie, exigences matérielles et logicielles), les étapes de l’installation, et enfin la configuration du système. N’hésitez pas à passer à la partie qui vous intéresse si vous avez déjà quelques connaissances.

À propos, si vous débutez sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer les choses (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours. Il s’agit d’un défi de 30 jours dans lequel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin profiter de votre Raspberry Pi à son plein potentiel. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui si vous utilisez ce lien !

Préparation de l’installation

Théorie

La plupart des utilisateurs disposent d’une carte SD fournie avec leur Raspberry Pi sur laquelle Raspberry Pi OS (précédemment appelé Raspbian) est installé et pensent qu’ils ne peuvent utiliser cette carte SD qu’avec ce système. Un Raspberry Pi est différent d’un iPhone ou d’une PS5, vous pouvez facilement le réinstaller, le mettre à niveau ou passer à un autre système d’exploitation.

Un Raspberry Pi ressemble davantage à un PC en ce qui concerne la gestion du système. Et c’est encore plus facile parce qu’il n’utilise pas de stockage interne caché dans un boîtier comme sur un PC, tout est sur une carte micro-SD qui peut être retirée et remplacée facilement.

L’objectif de cet article est de vous montrer ce que vous pouvez faire et comment le faire.

Note complémentaire : Le système est généralement installé sur une carte micro-SD insérée dans l’emplacement du Raspberry Pi, mais sur la plupart des modèles, il est également possible d’utiliser une clé USB à la place. Je ferai référence à la carte SD dans cet article pour faire simple, mais sachez qu’il est possible d’utiliser une clé USB à la place.

Vous voulez tout réinstaller pour repartir de zéro ? C’est possible.
Vous souhaitez réinstaller la dernière version de Raspberry Pi OS ? C’est possible, c’est les mêmes étapes.
Vous voulez tester un autre système d’exploitation, comme Ubuntu, sans perdre la possibilité de revenir à votre système actuel ? C’est également possible.

Article lié : Quelle est la différence entre un Raspberry Pi et un ordinateur ? (en anglais)

Exigences en matière de matériel

Si vous avez déjà un Raspberry Pi faisant tourner Raspberry Pi OS actuellement, vous n’avez probablement pas besoin de matériel supplémentaire. Je recommanderais toutefois d’utiliser une deuxième carte SD (ou une clé USB) pour votre premier essai, afin de ne pas perdre votre système et vos données actuels.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Voici les composants recommandés :

  • Un Raspberry Pi : ça fonctionne de la même manière pour tous les modèles (sauf le Pico qui n’est pas un micro-ordinateur). Si vous êtes ici, vous en avez probablement déjà un, alors gardez le même pour suivre ce tutoriel.
  • Une carte SD ou une clé USB : essayez de mettre la main sur un deuxième stockage si vous essayez de réinstaller votre système pour la première fois. Tout y est stocké (système, applications, données personnelles), donc si vous suivez ce tutoriel sans en changer, vous perdrez tout.
    Vous ne savez pas quoi acheter ? Voici mon benchmark des cartes SD les plus rapides. Pour une clé USB, toutes les options sont bonnes, mais voici celle que je préfère sur Amazon.
  • Un clavier et une souris : recommandé, au moins pour le premier démarrage. La plupart des systèmes auront un assistant de bienvenue avec quelques questions au premier démarrage, pour configurer le réseau, la disposition du clavier et la langue. Si vous pouvez avoir un clavier et une souris dédiés à votre Pi, c’est parfait (voici mes recommandations), mais vous pouvez également utiliser n’importe quel clavier et souris de PC standard pour l’installation.
  • Un moniteur : même chose, essayez de brancher votre Raspberry Pi sur un écran pour l’installation, vous pouvez utiliser une TV ou un écran de PC temporairement. Personnellement, j’utilise cet écran que j’ai testé sur le site, toujours branché sur mon Raspberry Pi.

Dans ce tutoriel, j’utiliserai un autre ordinateur pour l’installation du système. Vous aurez donc besoin d’un ordinateur pour suivre les instructions. L’idée est de préparer la carte SD ou la clé USB sur l’ordinateur avant de l’insérer dans le Raspberry Pi pour le premier démarrage.

Si vous ne disposez pas d’un autre ordinateur, je vous recommande plutôt de lire ce tutoriel, qui explique comment installer un système directement depuis le Raspberry Pi.

Application recommandée

Beaucoup d’applications peuvent écrire un nouveau système pour le Raspberry Pi sur une carte SD, mais celle qui est recommandée actuellement est Raspberry Pi Imager. Développée par le fabricant et prenant en charge les systèmes les plus populaires sur Raspberry Pi, c’est le meilleur choix.

Raspberry Pi Imager peut être téléchargé depuis le site officiel ici. Il est gratuit et disponible sur n’importe quel système d’exploitation (il est même possible de l’utiliser depuis un Raspberry Pi directement, et est inclus dans les dernières versions).

Commencez donc par le télécharger et l’installer sur votre ordinateur si vous ne l’avez pas encore.

Facultatif : téléchargement du système

Comme indiqué précédemment, Raspberry Pi Imager comprend déjà une liste de système pris en charge pour le Raspberry Pi, mais tous ne sont pas disponibles.

Il est donc parfois nécessaire de télécharger manuellement l’image, puis d’utiliser Imager pour placer les fichiers sur votre périphérique de stockage.

C’est surtout le cas pour les systèmes moins populaires ou les distributions Linux récentes. Cela peut également être la seule solution si votre projet nécessite une version obsolète d’une distribution populaire.

Par exemple, Rocky Linux, que j’ai testé récemment, n’est pas répertorié dans Raspberry Pi Imager, alors vous devez d’abord télécharger le fichier système à partir de leur site Web. Cependant, dans la plupart des cas, vous n’avez pas à vous en soucier.

Installer un nouvel OS

Une fois que tout votre matériel est prêt et que Raspberry Pi Imager est installé, voici les trois étapes pour installer un nouveau système d’exploitation sur le Raspberry Pi :

  • Choisissez le système à installer dans Raspberry Pi Imager.
  • Sélectionnez le support de destination (carte SD ou clé USB).
  • Cliquez sur « Write » pour démarrer l’installation.

Voyons comment procéder en détail.

Étape 1 : choisissez votre nouveau système

Lancez Raspberry Pi Imager et cliquez sur « Choose OS ».

Une fenêtre pop-up apparaît avec une liste d’options, triée par catégorie et par nom de système (category > system names > system versions).

Pour le premier essai, je recommande de garder la première option (Raspberry Pi OS 32 bits), ou tout ce qui se trouve dans « Raspberry Pi OS (other) », mais n’hésitez pas à explorer les autres options dans les autres catégories si vous le souhaitez.

Si vous avez téléchargé un système manuellement, vous devez faire défiler l’écran jusqu’à « Use custom », où l’outil vous demandera l’emplacement du fichier image (très probablement votre dossier « Téléchargements »).

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Si vous ne savez pas quel système d’exploitation essayer, vous pouvez consulter mes meilleures recommandations pour les systèmes Raspberry Pi ici. Choisissez dans cette liste celui qui vous intéresse et essayez-le ;-).

Étape 2 : sélection du support de destination

Une fois la version ou l’image du système choisie, vous pouvez passer à la deuxième étape et choisir le support de destination.

Assurez-vous que la carte SD ou la clé USB que vous souhaitez formater et utiliser est insérée dans l’ordinateur, puis cliquez sur « Choose Storage ». Une autre fenêtre contextuelle s’affiche avec une liste d’options :

Dans la plupart des cas, vous n’aurez qu’une seule option, car l’outil exclut automatiquement le stockage de l’ordinateur. Mais si vous avez d’autres disques USB branchés (à des fins de sauvegarde par exemple), faites attention lorsque vous choisissez le périphérique de stockage car il sera formaté.

Étape 3 : écrire l’image

La dernière étape consiste à cliquer sur « Write » pour lancer le processus d’installation.

Raspberry Pi Imager téléchargera l’image système (si nécessaire) et copiera les fichiers sur votre stockage multimédia. Cela peut prendre entre 2 et 15 minutes en fonction du système, du stockage, de l’ordinateur et de la vitesse de la connexion Internet.

Il suffit d’être patient et d’attendre le message de réussite, qui ressemble à ceci :

Note : Des options avancées sont disponibles dans Raspberry Pi Imager pour préconfigurer le système avant le premier démarrage. Je n’en parle pas ici pour faire simple, mais dès que vous serez à l’aise avec ce processus, vous pourrez lire mon guide complet sur Imager ici.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Rappel: J'ai crée une communauté d'utilisateurs de Raspberry Pi qui vous permet de partage vos avancées, poser vos questions et recevoir de nombreux avantages exclusifs (anglophones uniquement). Cliquez sur le lien pour en savoir plus.

Configuration de votre nouvel OS

Chaque système d’exploitation sera différent, avec généralement un assistant de bienvenue pour la configuration de base lors du premier démarrage, puis différents outils pour une personnalisation plus poussée et l’installation de nouvelles applications.

Voyons comment ça se passe habituellement, et je vous donnerai ensuite des liens supplémentaires pour des conseils plus spécifiques.

Configuration du matériel

Avant toute chose, vous devez vous assurer que votre matériel est correctement configuré, avec tous les accessoires branchés, avant de mettre le Raspberry Pi sous tension.

Je suppose que vous savez déjà comment procéder si vous avez utilisé le système préinstallé sur la carte SD de votre kit Raspberry Pi, mais récapitulons :

  • Placez la carte Raspberry Pi dans votre boîtier si vous en avez un (je parle de quelque chose comme l’Argon Neo que j’ai testé sur ce site et que j’utilise tous les jours).
  • Branchez le clavier et la souris dans les ports USB si vous en avez. Si vous avez des ports bleus et noirs, utilisez les noirs, car les ports bleus sont plus rapides et mieux adaptés aux périphériques de stockage.
  • Branchez le moniteur sur le port d’affichage. Chaque modèle utilise des ports différents, qui peuvent être HDMI (Pi 3), micro-HDMI (Pi 4), etc. Vous pouvez avoir besoin d’un adaptateur ou d’un câble spécifique pour cela. Vous pouvez trouver mes recommandations pour chaque modèle sur mes pages de ressources (en anglais).
  • Insérez la carte SD que vous venez de mettre à jour, ou branchez la clé USB dans un port bleu.
  • Enfin, branchez le bloc d’alimentation et mettez-le sous tension s’il y a un bouton sur le cordon d’alimentation.

Si tout se passe comme prévu, vous verrez d’abord le logo Raspberry Pi, le menu de démarrage, puis le système que vous venez d’installer commencera à démarrer.

Premier démarrage

Chaque système d’exploitation gère différemment le premier démarrage. Mais si vous utilisez une distribution courante dotée d’une interface utilisateur, vous obtiendrez généralement un assistant de bienvenue au premier démarrage.

Voici quelques exemples des systèmes les plus populaires :

Dans la plupart des cas, vous n’aurez qu’à configurer votre langue, la disposition de votre clavier et, plus généralement, à créer un nom d’utilisateur et un mot de passe pour votre nouveau système. Cela ne devrait pas être compliqué.

Dans d’autres cas, il n’y a rien de tel, et le système démarre directement. Dans ce cas, il y a souvent un utilisateur et un mot de passe par défaut que vous trouverez dans leur documentation officielle (ou dans mes tutoriels). C’est généralement le cas pour les distributions qui n’ont pas d’interface utilisateur (distributions serveur) ou les systèmes spécifiques (Android, rétro-gaming, etc.).

Premiers pas sur votre nouveau système

Encore une fois, une fois que le système est installé et démarré, les choses sont généralement très différentes. (S’ils étaient tous identiques, il n’y aurait aucune raison d’avoir autant de systèmes disponibles).

Mais mes recommandations pour les premières étapes sont les mêmes quel que soit le système que vous utilisez, même si les outils pour les réaliser seront différents :

  • Compléter la configuration du système : définir un mot de passe fort si cela n’a pas été fait lors du premier démarrage, configurer votre réseau, votre affichage, etc.
  • Effectuer les mises à jour du système : assurez-vous que tout est mis à jour, c’est une bonne pratique pour des raisons de sécurité, mais aussi avant d’installer quoi que ce soit d’autre.
  • Personnalisez le système à votre guise : changer le thème, le fond d’écran, les icônes, la taille du texte, etc.
  • Installez les applications dont vous avez besoin : peut-être s’agit-il de LibreOffice, d’outils de développement, de bibliothèques Python (en anglais), etc.

Après avoir effectué ces étapes, vous devriez être prêt à travailler sur votre projet ou à explorer davantage ce nouveau système. Peut-être que la récupération des données que vous aviez sur l’installation précédente est la prochaine étape si vous l’avez utilisée pendant un certain temps.

Aller plus loin et exemples

Un problème que vous pouvez rencontrer est que, même si vous avez déjà une certaine expérience avec un ou deux systèmes, de nombreuses choses diffèrent sur d’autres systèmes. Typiquement, l’installation de nouvelles applications sur Raspberry Pi OS, Ubuntu ou Fedora est très différente.

C’est pourquoi j’écris des tutoriels spécifiques pour chaque distribution sur ce site, voici quelques recommandations si vous voulez être plus a l’aise avec l’une d’entre elles :

Mais n’hésitez pas à utiliser la fonction de recherche pour trouver celui que vous testez en ce moment.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *