ubuntu server raspberry pi

Guide complet pour installer Ubuntu Server sur Raspberry Pi

Ubuntu Server est l’équivalent de Raspberry Pi OS « Lite » dans la famille Ubuntu. Il dispose des dernières fonctionnalités mais sans interface de bureau, ce qui en fait un excellent choix pour héberger un serveur domestique sur un Raspberry Pi. Cependant, se lancer en ligne de commande uniquement peut sembler difficile, c’est pourquoi j’ai créé ce tutoriel pour vous guider dans vos premiers pas.

Ubuntu a une version serveur officielle pour le Raspberry Pi, disponible en téléchargement direct ou via Raspberry Pi Imager. Elle peut être flashée sur une carte SD ou un disque USB et fonctionne sur tous les modèles récents de Raspberry Pi.

Commençons par la procédure d’installation, puis je vous donnerai quelques conseils sur la façon de configurer et d’utiliser ce système. Je vous montrerai même comment installer n’importe quel environnement de bureau sur celui-ci si vous voulez en essayer un.

À propos, si vous débutez sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer les choses (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours. Il s’agit d’un défi de 30 jours dans lequel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin profiter de votre Raspberry Pi à son plein potentiel. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui si vous utilisez ce lien !

Comment installer le Ubuntu Server sur un Raspberry Pi ?

Voici les étapes nécessaires pour installer Ubuntu Server sur Raspberry Pi :

  • Téléchargez et installez Raspberry Pi Imager sur votre ordinateur.
  • Insérez une carte SD.
  • Utilisez Raspberry Pi Imager pour flasher Ubuntu Server sur la carte SD.
  • Démarrez le Raspberry Pi avec cette nouvelle carte SD.

Je vais maintenant expliquer chaque étape en détail. Ensuite, je vous donnerai une autre solution, si vous préférez utiliser Balena Etcher ou un autre outil.

Méthode 1 : Utiliser Raspberry Pi Imager

Installez Raspberry Pi Imager sur votre ordinateur ou votre Raspberry Pi

Le moyen le plus simple de faire fonctionner Ubuntu Server sur votre Raspberry Pi est d’utiliser Raspberry Pi Imager, que vous trouverez sur le site officiel :

Une fois installé, vous pouvez passer à l’étape suivante pour copier les fichiers Ubuntu sur votre carte SD.

Flasher Ubuntu Server sur une carte SD ou un disque USB

Ubuntu Server est disponible dans la liste des OS dans Raspberry Pi Imager, donc son installation sera simple :

  • Ouvrez Raspberry Pi Imager sur votre ordinateur.
  • Insérez votre carte SD.
    Vous pouvez également utiliser un disque USB si votre modèle de Raspberry Pi le supporte (plus de détails à ce sujet dans ma formation, si nécessaire).
  • Cliquez sur « Choose OS » et « Other general-purpose OS ».
    Ubuntu y figure. Cliquez dessus pour voir toutes les versions actuellement disponibles.
  • Choisissez la version 64 bits si votre modèle la prend en charge. Elle ne présente pas de problèmes majeurs, contrairement à Raspberry Pi OS.

Raspberry Pi Imager comprend des options de configuration avancées. Vous pouvez cliquer sur l’icône de roue en bas à droite pour configurer quelques éléments avant le premier démarrage.

Je vous recommande de le faire dans ce cas. Nous allons utiliser un système d’exploitation en mode terminal uniquement, ce qui signifie que tout ce que vous ne configurez pas maintenant devra être fait dans des lignes de commande compliquées.

Je définirais au moins un nom d’utilisateur et un mot de passe, et si nécessaire, je changerais la disposition du clavier pour votre système. De cette façon, il fonctionnera directement au premier démarrage. Vous pouvez également y configurer le réseau, surtout si vous n’avez pas un réseau simple avec DHCP activé.

Ensuite, cliquez sur « Choose Storage » et sélectionnez votre carte SD ou votre disque USB dans la liste.
Enfin, cliquez sur « Write » pour lancer la copie du fichier.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Après quelques minutes, votre carte SD est prête à être utilisée, et vous pouvez passer à l’étape suivante.

Méthode 2 : Installation manuelle

Si vous préférez, vous pouvez toujours obtenir l’image Ubuntu manuellement depuis le site officiel.
Parfois, Raspberry Pi Imager n’a pas la liste des dernières versions, ou peut-être préférez-vous utiliser un autre outil, c’est très bien.

Allez sur cette page du site web d’Ubuntu, et faites défiler la page jusqu’à la section « Download Ubuntu Server ».
Vous avez plusieurs choix ici :

  • Version LTS : recommandée pour une utilisation sur des serveurs de production, avec un support à plus long terme (vous recevrez des mises à jour pendant cinq ans).
  • La dernière version : Il peut s’agir de la même, mais en général, il existe une image plus récente, mise à jour tous les 6 mois, incluant les dernières versions des paquets. Cela peut être suffisant pour un usage personnel, c’est assez stable pour votre Raspberry Pi, et vous pouvez le mettre à jour quand la prochaine version sera disponible.
  • 64 bits ou 32 bits : Choisissez l’édition 64 bits si vous avez un modèle récent de Raspberry Pi (3, 4, 400 ou 2W).
    Contrairement à Raspberry Pi OS, Ubuntu 64 bits est utilisé par défaut depuis longtemps, je n’ai pas remarqué de problèmes majeurs en l’utilisant (plus de détails sur les différences entre 64 et 32 bits ici).

Une fois que vous avez téléchargé l’image sur votre ordinateur, utilisez votre outil préféré pour la flasher sur votre carte SD ou votre disque USB.

Je préfère Balena Etcher, car il est facile à utiliser et souvent légèrement plus rapide, mais cela n’a pas vraiment d’importance.

Cliquez sur « Flash from file », sélectionnez le stockage de destination et cliquez sur « Flash ! ». Quelques minutes plus tard, le système est prêt à être utilisé, et vous pouvez démarrer votre Raspberry Pi avec (voir la section suivante).

Démarrer avec Ubuntu Server sur Raspberry Pi

Comme mentionné dans l’introduction, votre premier démarrage avec Ubuntu Server ne sera pas aussi accueillant qu’avec Ubuntu Desktop ou d’autres distributions. Vous ne verrez qu’un écran noir avec une petite police de caractères pour commencer.

Laissez-moi vous guider dans les premières étapes :-).

Premier démarrage

Contrairement à ce qui se passe sur PC ou avec l’édition Desktop, il n’y a pas d’assistant de bienvenue sur la dernière version d’Ubuntu Server. Vous arrivez directement à l’invite de connexion, où vous pouvez saisir votre identifiant et votre mot de passe.

Si vous avez utilisé les paramètres avancés de Raspberry Pi Imager et défini un utilisateur et un mot de passe spécifiques, vous pouvez les utiliser directement :

Note : Vous devrez peut-être attendre quelques secondes après l’apparition de la première invite. Il semble que certaines étapes d’initialisation soient exécutées en arrière-plan (j’ai reçu des messages de débogage SSH pendant que je tapais mon nom d’utilisateur et mon mot de passe).

Si vous avez utilisé l’installation manuelle ou n’avez pas défini l’utilisateur et le mot de passe dans Raspberry Pi Imager, l’utilisateur par défaut est :

  • Identifiant : ubuntu
  • Mot de passe : ubuntu

Vous êtes tenu de changer le mot de passe immédiatement lors de la première connexion.

Configuration du clavier

À moins que vous ne l’ayez spécifié via Raspberry Pi Imager, la configuration du clavier par défaut sera définie sur QWERTY (US).

Cela peut déjà être un défi de se connecter pour la première fois si (comme moi) vous utilisez une disposition de clavier différente, avec un mot de passe compliqué. Voici une illustration de la configuration par défaut pour vous aider dans cette première étape :

Quoi qu’il en soit, une fois connecté, je recommande de configurer la disposition correcte du clavier avant toute autre chose.

Utilisez cette commande pour exécuter l’assistant :
sudo dpkg-reconfigure keyboard-configuration

Vous aurez accès à un outil de configuration, où vous pourrez sélectionner votre pays, la disposition et quelques paramètres supplémentaires concernant votre clavier. Un redémarrage est ensuite nécessaire pour appliquer la configuration :
sudo reboot

Au prochain démarrage, vous devriez pouvoir utiliser la disposition normale pour vous connecter et passer aux étapes suivantes.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Configuration du réseau

Lorsqu’il est branché sur un câble réseau, Ubuntu Server devrait se voir attribuer automatiquement une adresse IP par le serveur DHCP (le routeur Internet dans la plupart des cas).

Vous pouvez utiliser cette commande pour vous assurer que ça a marché :
ip a

Comme vous pouvez le voir sur ma capture d’écran, je peux voir mon adresse IP actuelle (192.168.222.23) dans la section eth0 (câble Ethernet). Cela signifie que je suis déjà connecté à mon réseau local et à Internet, ce qui devrait être le cas pour vous aussi sur des réseaux « normaux » à la maison.

Si vous devez utiliser une connexion Wi-Fi, je commencerais par un câble Ethernet et je le configurerais le Wi-fi à partir de là, ou j’essaierais de le faire à partir des options de Raspberry Imager directement.

La configuration manuelle du Wi-Fi à partir de la ligne de commande directement est un peu compliquée, j’ai donc écrit un article spécifique à ce sujet, vous pouvez trouver plus de détails ici :

Mises à jour du système

Une fois la configuration initiale effectuée (utilisateur, disposition du clavier et réseau), il est bon de télécharger et d’installer les dernières mises à jour de sécurité sur votre nouveau système.

Comme pour Raspberry Pi OS et toutes les distributions basées sur Debian, Ubuntu Server utilise APT, ce qui permet de le faire facilement :
sudo apt update
sudo apt upgrade -y

Un redémarrage est probablement une bonne idée si vous téléchargez de nombreuses mises à jour lors de votre première exécution, surtout si, comme dans mon exemple, un nouveau noyau est disponible :

Vous devriez au moins accepter de redémarrer tous les services, et probablement redémarrer le système avec :
sudo reboot

Activer SSH

Sur Ubuntu Server, SSH est installé et activé par défaut, dès lors que l’utilisateur et le mot de passe par défaut sont définis.

Donc, à ce stade, si vous avez suivi toutes les étapes précédentes, vous êtes connecté au réseau, vous connaissez votre utilisateur et votre mot de passe, et vous pouvez vous y connecter directement depuis votre ordinateur :

Si vous avez besoin de conseils supplémentaires sur la manière d’utiliser SSH pour contrôler votre Raspberry Pi, cliquez sur ce lien pour tout savoir à ce sujet. L’article concerne Raspberry Pi OS, mais c’est presque la même chose sous Ubuntu.

Installer de nouvelles applications

Ubuntu Server dispose de deux méthodes pour installer de nouvelles applications :

  • APT : Le gestionnaire de paquets par défaut pour toute distribution basée sur Debian. Vous pouvez l’utiliser avec les mêmes commandes que sur Raspberry Pi OS, pour installer des applications autonomes, par exemple :
    sudo apt install <nom-du-paquet>
  • SNAP : Snap est disponible nativement sur Ubuntu et vous permet d’installer des applications sous forme d’archive complète, incluant toutes les dépendances requises et les installant dans un conteneur distinct.
    Vous pouvez parcourir le magasin de snaps en ligne, ou utiliser la ligne de commande pour trouver et installer de nouveaux snaps sur Ubuntu.
    snap search <chaîne-de-caractères>
    snap install <nom>

La principale différence entre Snap et Apt est que apt installera un paquet individuel sur le système alors que Snap télécharge une archive entière, avec tous les prérequis à l’intérieur, et l’installe dans un dossier confiné, isolé du système.

J’explique toutes les différences entre Snap et Apt dans cet article (en anglais). Certaines personnes adorent les snaps, car ils leur facilitent la vie (une commande pour installer NextCloud au lieu de suivre un long tutoriel), tandis que d’autres reprochent le manque de contrôle.

De toute façon, ce n’est pas le sujet de cet article, pour l’instant, retenez simplement que les deux sont disponibles sur Ubuntu Server. Vous pouvez suivre presque tous les tutoriels sur ce site, même s’ils sont faits pour Raspberry Pi OS, cela ne devrait pas être si différent.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Vous voulez discuter avec d'autres passionnés de Raspberry Pi ? Rejoignez la communauté, partagez vos projets en cours et posez vos questions sur le forum (en anglais).

Mise à niveau d’Ubuntu Server avec un environnement de bureau

Même si vous avez commencé avec Ubuntu Server, et que vous êtes maintenant limité à ce que vous pouvez faire avec, il est toujours possible d’installer un environnement de bureau dessus.

Comme Ubuntu ne propose pas tous les environnements de bureau en téléchargement direct pour Raspberry Pi, cela peut être une bonne stratégie de mettre Xubuntu ou Kubuntu sur votre Raspberry Pi. L’environnement de bureau par défaut sur le bureau Ubuntu est GNOME, qui est l’option la plus lourde, donc pas nécessairement la meilleure idée, surtout si vous avez un ancien modèle de Raspberry Pi.

Commencer par Ubuntu Server, puis installer un autre environnement de bureau que GNOME peut être un bon moyen d’optimiser le confort et les performances.

Voici les solutions que vous pouvez essayer :

  • GNOME : cela devrait aller avec un Raspberry Pi 4 ou 400.
    Installation :
    sudo apt install ubuntu-desktop
  • KDE : Il devrait fonctionner légèrement mieux que GNOME sur la plupart des modèles, mais reste un peu lourd pour Raspberry Pi.
    Installation :
    sudo apt install kubuntu-desktop
  • LXDE : Si vous aimez l’interface de Raspberry Pi OS, c’est presque la même chose. Meilleures performances générales.
    Installation :
    sudo apt install lubuntu-desktop
  • XFCE : Une autre bonne option pour les performances.
    Installation :
    sudo apt install xubuntu-desktop
    J’ai un guide complet expliquant comment installer XFCE sur Ubuntu Server (en anglais) si vous voulez plus de détails.

D’autres paquets peuvent être disponibles dans le dépôt par défaut, n’hésitez pas à faire quelques recherches si vous en voulez vraiment un autre. Par exemple, Cinnamon est disponible (cinnamon-desktop-environment) et MATE aussi (ubuntu-mate-desktop).

Si vous voulez commencer avec le minimum requis, vous pouvez utiliser l’option « –no-install-recommends » dans votre commande apt, quelque chose comme :
sudo apt install --no-install-recommends <nom-du-paquet>

Je l’ai essayé pour vous, l’installation a pris un certain temps, mais tout a bien fonctionné après le redémarrage.

Vous devez choisir un gestionnaire d’affichage pendant l’installation, et vous devrez peut-être l’installer manuellement avec certains environnements (j’ai gardé gdm3, l’option par défaut), mais à part cela, c’est simple.

J’ai testé sur un Raspberry Pi 4, donc je ne peux pas dire comment chaque environnement fonctionne sur chaque modèle, mais l’installation n’est pas si compliquée.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Ubuntu, et notamment sur l’utilisation d’Ubuntu Server, j’ai une tonne de tutoriels sur ce site, alors n’hésitez pas à les consulter :

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *