Démarrer avec Home Assistant sur Raspberry Pi (2 façons)


L’installation de Home Assistant sur un Raspberry Pi est un projet populaire pour tout utilisateur d’un Raspberry Pi. Il est populaire parce qu’une fois connecté à tous vos appareils intelligents, il rend le Raspberry Pi vraiment utile dans le cadre de votre installation domestique (ce qui n’est pas le cas avec tous les projets). Dans ce tutoriel, je vous détaillerai chaque étape pour le faire fonctionner afin que vous puissiez commencer à automatiser votre maison.

Home Assistant propose une image d’installation pour le Raspberry Pi. Vous pourrez, ainsi, le flasher sur une carte SD comme un système classique. Il est également possible de créer un conteneur docker avec Home Assistant, permettant de l’utiliser avec d’autres services sur le même système.

Je vous explique ces deux méthodes d’installation dans la suite de cet article. Je vous conseille d’utiliser la première méthode si votre Raspberry Pi est dédié à Home Assistant, car elle sera beaucoup plus simple pour vous à long terme.

Toutefois, si vous utilisez déjà votre Raspberry Pi OS pour d’autres projets et que vous voulez les garder en fonctionnement, je vous conseille de suivre la deuxième méthode (avec Docker) et tout avoir sur la même carte SD. Je vous donnerai ensuite quelques conseils pour bien démarrer, quelle que soit la méthode d’installation choisie.

À propos, si vous êtes novice sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer vos premiers pas (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book « Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours« . Il s’agit d’un défi de 30 jours au cours duquel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin apprécier cet appareil passionnant qu’est le Raspberry Pi. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui en utilisant ce lien !

Installation de Home Assistant (système dédié)

Téléchargez mon glossaire !
Un peu perdu avec toutes ces abbréviations et nouveaux mots ? Téléchargez le glossaire complet au format PDF :-)

La façon la plus simple d’installer Home Assistant sur Raspberry Pi est de suivre la même méthode que pour tout système d’exploitation :

  • Téléchargez l’image de Home Assistant depuis le site officiel.
  • Flashez-la sur une carte SD avec Balena Etcher.
  • Insérez la carte SD dans le Raspberry Pi.

Je vais maintenant vous expliquer chaque étape en détail.

Télécharger Home Assistant

Home Assistant supporte officiellement les Raspberry Pi 3 et 4, il propose donc une image pour ces modèles. Vous pourrez même choisir entre 32 ou 64 bits :

  • Ouvrez cette page sur le site officiel.
  • Descendez un peu pour trouver cette partie :
  • Copiez l’URL correspondant à votre modèle de Raspberry Pi. Je n’ai pas remarqué de problèmes avec la version 64 bits, vous pourrez donc essayer celle-ci en premier.

La documentation explique comment utiliser cette URL directement dans Etcher, sans télécharger l’image au préalable. Si vous préférez, ou si vous utilisez un autre outil, vous pourrez coller ce lien dans la barre d’URL de votre navigateur web pour télécharger le fichier sur votre ordinateur. Vous pourrez ensuite le flasher avec n’importe quel outil, selon vos habitudes.

Flasher Home Assistant sur une nouvelle carte SD

  • Téléchargez et installez Balena Etcher, si vous ne l’avez pas déjà.
    Il s’agit d’un outil gratuit permettant d’installer facilement un nouveau système, en copiant le fichier d’une image système sur la carte SD.
  • Insérez la carte SD dans votre ordinateur. Vous aurez probablement besoin d’un adaptateur de carte SD/MicroSD.
    Et si vous n’avez pas de lecteur de carte SD dans votre ordinateur, vous pouvez utiliser un adaptateur USB comme celui-ci.
    Vous l’utiliserez tout le temps avec votre Raspberry Pi, cela vaut donc la peine d’en avoir un.
  • Ouvrez Balena Etcher, ça ressemble à ça :
  • À gauche, cliquez sur « Flash from URL » et collez le lien que vous avez copié à l’étape précédente.
    Si vous avez déjà téléchargé le fichier, cliquez simplement sur « Flash from file » et sélectionnez-le.
  • Puis cliquez sur « Select Target » (votre carte SD ou votre disque USB), et cliquez sur « Flash ! » pour lancer la copie.

Après quelques minutes, la carte SD devrait être prête à être utilisée, vous pourrez l’éjecter de votre ordinateur.

Premier démarrage avec Home Assistant

Nous pouvons maintenant démarrer Home Assistant pour la première fois. Pour faciliter les choses, il vous faudra brancher votre Raspberry Pi sur un câble réseau avant de le démarrer :

  • Insérez la carte SD dans votre Raspberry Pi.
  • Vérifiez que tout le reste est branché (en particulier le réseau et le moniteur).
  • Mettez-le sous tension et attendez quelques minutes.

Home Assistant a une interface web permettant de tout gérer, il n’y a donc rien à faire directement sur le moniteur, sauf prendre note de l’URL. Patientez un peu pour que la console de Home Assistant s’affiche, et vous pourrez alors passer à l’étape suivante (sautez la partie suivante de ce tutoriel, cela ne vous concerne pas).

Maîtrisez Raspberry Pi en 30 jours
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Découvrez les secrets du Raspberry Pi à travers un challenge de 30 jours.

Installation de Home Assistant avec Docker

L’installation de Home Assistant avec Docker est idéale si vous avez déjà Raspberry Pi OS (ou toute autre distribution) fonctionnant sur votre Raspberry Pi, et que vous souhaitez l’ajouter comme une application supplémentaire, sans perdre les autres services.

Mettez votre système à jour

Je teste cette configuration sur la dernière version de Raspberry Pi OS disponible au moment de l’écriture (Bullseye 64-bits), mais elle devrait fonctionner sur toute distribution de type Debian. Si vous utilisez d’autres systèmes Linux comme Manjaro ou Fedora, vous devrez adapter certaines de ces commandes.

Avant toute chose, assurez-vous que votre système est à jour, afin d’éviter tout problème lors de l’installation :
sudo apt update
sudo apt upgrade

S’il y a beaucoup de paquets mis à jour, un redémarrage est recommandé avant d’aller plus loin :
sudo reboot

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Comment installer Docker sur Raspberry Pi

La documentation officielle n’explique pas comment configurer Docker sur le Raspberry Pi en premier lieu, et c’est là que vous risquez d’être perdu. Je vais donc répondre à vos questions ici.

  • Docker n’est pas disponible dans le dépôt APT sur Raspberry Pi OS.
  • La façon la plus simple d’installer Docker sur Raspberry Pi est d’utiliser cette commande :
    curl -sSL https://get.docker.com | sh

Vous n’avez pas besoin d’utiliser sudo, le script le fera pour vous. En gros, cette commande ajoutera un nouveau dépôt à vos sources APT, et installera les paquets à partir de là.

Installer le conteneur Home Assistant

Maintenant que Docker est configuré sur votre système, vous pourrez suivre la documentation et créer un nouveau conteneur avec Home Assistant. Voici la syntaxe de la commande pour le faire :

docker run -d \
--name homeassistant \
--privileged \
--restart=unless-stopped \
-e TZ=MY_TIME_ZONE \
-v /PATH_TO_YOUR_CONFIG:/config \
--network=host \
ghcr.io/home-assistant/home-assistant:stable

Oui, c’est une commande importante, et vous devez l’adapter à votre système :

  • Remplacez MY_TIME_ZONE par votre fuseau horaire actuel. Le format est Country/City.
    Par exemple : TZ=Europe/Paris
  • Remplacez PATH_TO_YOUR_CONFIG par le dossier dans lequel vous souhaitez stocker les fichiers de configuration.

Dans mon cas, j’ai juste utilisé cette commande :

docker run -d \
--name homeassistant \
--privileged \
--restart=unless-stopped \
-e TZ=Europe/Paris \
-v /home/pi/hass:/config \
--network=host \
ghcr.io/home-assistant/home-assistant:stable

Après avoir fait cela, le conteneur démarrera et l’interface web sera disponible à la même adresse qu’avec la configuration complète. Vous pourrez donc poursuivre ce tutoriel pour découvrir comment y accéder et commencer à utiliser Home Assistant.

Note : Cela a bien fonctionné la première fois que j’ai essayé, mais après un deuxième essai sur une autre carte SD, j’ai obtenu cette erreur :
« docker: Got permission denied while trying to connect to the Docker daemon socket at unix:///var/run/docker.sock »
Je l’ai corrigée avec :
sudo chmod 666 /var/run/docker.sock

Mises à jour

La mise à jour de Home Assistant avec la méthode d’installation Docker est un peu délicate. Vous ne pourrez pas simplement exécuter apt upgrade et espérer le garder à jour. Après avoir lu la documentation, la seule façon de le mettre à jour semble être de supprimer le conteneur et d’en créer un nouveau avec la nouvelle version.

Voici la commande à exécuter (dans cet ordre) :
docker pull ghcr.io/home-assistant/home-assistant:stable
docker stop homeassistant
docker rm homeassistant

Ensuite, vous pourrez utiliser la même commande que lors de l’installation pour recréer le conteneur. Pensez à utiliser le même chemin pour le dossier de configuration si vous ne voulez pas repartir de zéro.

Initiation au Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Visionnez ma formation vidéo pour démarrer du bon pied.
Découvrez le Raspberry Pi, le matériel, ses logiciels particuliers et créez vos 5 premiers projets avec moi.

Démarrer avec Home Assistant

Une fois Home Assistant installé, il est temps de le connecter à tous vos appareils intelligents et de commencer à vous amuser avec !

Premier accès à l’interface web

Quelle que soit la méthode d’installation choisie, Home Assistant lancera une interface web sur le port 8123 de votre Raspberry Pi. Vous pouvez généralement y accéder avec http://homeassistant:8123 ou http://ADRESSE_IP:8123.

Vous devriez obtenir un formulaire, identique à la capture d’écran ci-dessus, vous demandant de créer le premier compte utilisateur.
Ensuite, quelques questions vous seront posées pour personnaliser votre configuration :

  • Donnez un nom à votre installation de Home Assistant.
  • Définissez votre emplacement, le fuseau horaire, le système d’unités et la devise.
  • Cochez les cases correspondant aux données que vous êtes prêt à partager avec les développeurs (ou sautez cet écran).
  • L’assistant analysera ensuite votre réseau et vous proposera d’ajouter rapidement tous les périphériques intelligents pouvant être pris en charge :
  • Cliquez simplement sur celui que vous voulez ajouter ou cliquez sur « Finish » pour le faire plus tard.
    Dans mon cas, il a détecté la plupart de ceux qui étaient connectés lors de l’installation (lumières, prises intelligentes et NAS).
  • L’ajout de chaque appareil peut nécessiter des étapes supplémentaires. Par exemple, pour les lumières Philips Hue, vous devrez appuyer sur le bouton du hub pour permettre à Home Assistant de les contrôler, puis affecter chaque lumière à une pièce.
  • Vous pouvez évidemment cliquer sur « More » pour ajouter des intégrations supplémentaires (comme des sites web ou des choses qui n’ont pas été détectées automatiquement), mais je recommande de le faire une fois dans l’interface complète.

Une fois cet assistant terminé, vous devriez avoir accès à l’interface complète, avec un joli tableau de bord comprenant les intégrations que vous avez configurées :

Vous pourrez désormais utiliser cette interface pour gérer vos appareils intelligents. Par exemple, je peux éteindre ou allumer la lumière de la cuisine en cliquant sur le bouton correspondant. Mais, Home Assistant va bien plus loin que cela.

Ajouter plus d’intégrations

Tout d’abord, assurez-vous de configurer tous vos appareils intelligents sur cette interface. Vous pourrez utiliser l’élément de configuration dans le menu de gauche pour en ajouter de nouveaux :

  • Cliquez sur Configuration puis Devices & Services.
  • Vous obtiendrez la même liste que lors du processus d’intégration, mais vous pourrez également ajouter de nouvelles intégrations.
  • Home Assistant est compatible avec de nombreux services liés à la domotique.
    Voici quelques exemples : les sites météo, les périphériques réseau (Unifi, Synology…), les services cloud (Google, Apple…), les robots (aspirateur), les prises intelligentes (maison, voiture…), etc.
    Vous obtiendrez la liste complète lorsque vous cliquerez sur « Add Integration ». Il s’agit de tous les éléments que vous pourrez surveiller et utiliser.
  • Vous obtiendrez ensuite des étapes supplémentaires en fonction de l’intégration que vous souhaitez ajouter.
    Par exemple, pour vous connecter à une API météo, vous aurez généralement besoin d’une clé API (vous pourrez souvent en obtenir une gratuitement, en créant simplement un compte sur leur site Web).
    Pour un aspirateur robot, vous aurez probablement besoin d’appuyer sur un bouton. Etc.

Essayez d’ajouter quelques intégrations. De toute évidence, Home Assistant est un projet passionnant lorsque vous avez de nombreux appareils connectés et que vous souhaitez les faire fonctionner ensemble en créant une certaine automatisation (ex : lorsque j’ouvre la porte, la lumière s’allume dans le salon et après 10s, je lance ma chanson préférée). Mais même avec quelques appareils et des services web supplémentaires, vous pourrez déjà créer de jolis tableaux de bord.

Créer un nouveau tableau de bord

Par défaut, Home Assistant crée un tableau de bord de base (Vue d’ensemble), et un autre nommé « Energy ». Vous pourrez, néanmoins, les modifier, les supprimer ou en créer de nouveaux. Voici comment procéder :

  • Allez dans Configuration > Dashboards.
  • Choisissez un titre et une icône :
  • Cliquez ensuite dessus dans le menu de gauche pour l’ouvrir.
  • Vous pouvez maintenant cliquer dans le menu en haut à droite et choisir « Edit Dashboard » pour le personnaliser.
  • À partir de là, vous pouvez faire tout ce que vous voulez : ajouter de nouvelles cartes, en supprimer, déplacer les cartes existantes vers le haut ou vers le bas, etc.
  • Pour chaque carte, il existe de nombreux modèles que vous pourrez utiliser pour formater les données différemment (bouton, calendrier, historique, jauge, etc.).
  • Après avoir choisi un modèle, vous devrez sélectionner la valeur exacte que vous souhaitez y afficher.
    Par exemple, dans mon tableau de bord Météo, je peux choisir d’afficher la température, les précipitations, l’indice UV, etc.

Vous trouvez peut-être ça compliqué en lisant ceci, mais essayez de l’utiliser. C’est assez intuitif, et je suis sûr que vous comprendrez tout rapidement. Commencez par quelque chose que vous voulez vraiment avoir sur votre tableau de bord et trouvez la meilleure façon d’afficher la valeur.

Créer votre première automatisation

De toute évidence, Home Assistant n’est pas seulement un moyen d’avoir de beaux tableaux de bord et de remplacer plusieurs applications par une seule. C’est aussi le moyen le plus efficace d’automatiser votre maison.

L’automatisation est un processus qui s’exécute automatiquement lorsqu’un déclencheur est détecté :

  • Si la température intérieure descend en dessous de 20 °C, démarrer le chauffage.
  • Lorsqu’un mouvement est détecté dans la chambre, allumer l’éclairage mural.
  • Si le vent est supérieur à 60 km/h, fermer les volets.
  • Etc.

La création d’une automatisation est plutôt simple une fois que vous avez compris l’idée. Commencez par quelque chose de basique et suivez ces étapes pour le configurer :

  • Allez dans Configuration > Automations.
  • Cliquez sur « Add Automation ».
  • Changez le nom de l’automatisation en quelque chose dont vous vous souviendrez.
    Le mieux est de dire en une phrase ce que ça fait exactement.
  • Dans la partie déclencheurs, définissez le dispositif qui sera utilisé pour lancer l’automatisation.
  • Définissez ensuite le capteur et la valeur de déclenchement exacts qui lanceront l’automatisation.
    Par exemple, j’ai testé avec AccuWeather (un service web de météo), et j’ai demandé de lancer une automatisation pour éclairer la maison lorsque le plafond nuageux est en dessous d’un certain seuil.
    Mais, vous pouvez simplement utiliser le déclencheur « Sun », et allumer les lumières au coucher du soleil par exemple.
  • Vous pouvez ajouter des conditions dans la section suivante si nécessaire.
    Exemple idiot : n’allumez pas la cuisine si la lumière est déjà allumée.
  • Ensuite, définissez les actions qui doivent être déclenchées lorsque les conditions sont remplies.
    Dans mon cas : Allumer la lumière de la cuisine, par exemple.
    Vous pouvez également modifier d’autres paramètres, comme la luminosité des lumières, etc.

Essayez d’abord de créer quelque chose de simple, et vérifiez si cela fonctionne. En fonction des appareils intelligents et des intégrations que vous avez mis en place, ce sera plus ou moins facile à tester. Les possibilités sont infinies, essayez simplement de penser à quelque chose d’utile pour votre maison.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
10% de remise aujourd'hui !
Téléchargez le livre numérique.
Envie d'aller un peu plus loin que faire clignoter une LED ? Vous avez besoin de ce livre pour passer à des projets plus avancés.

Conclusion

Dans l’ensemble, Home Assistant est une excellente application. L’installation est assez simple, et vous pouvez faire presque tout ce que vous voulez avec elle. L’interface est intuitive, elle devient juste compliquée si vous essayez de mettre en place des automatismes complexes avec plusieurs appareils intelligents interconnectés.

Si vous avez des appareils intelligents, mais que vous trouvez qu’ils ne sont pas si intelligents que ça, et que vous devez toujours effectuer de nombreuses tâches manuellement, Home Assistant pourrait être ce qui manque à votre maison. Essayez de l’installer et trouvez des moyens de le rendre utile, vous aurez une excuse pour passer plus de temps sur votre Raspberry Pi :-).

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Posts

Promo : Maîtrisez votre Raspberry Pi