Comment installer Manjaro sur Raspberry Pi 4 ?


Je suis toujours en quête de nouvelles distributions Linux à tester, et dans les derniers mois, l’une d’elle a attiré mon attention : Manjaro
Manjaro est actuellement la seconde distribution la plus vue sur le site Distrowatch Opens in a new tab.(un site d’actualité sur les différents systèmes libres) et c’est surtout disponible sur Raspberry Pi !
Le choix parfait pour en faire un test ici 🙂

Comment installer Manjaro sur un Raspberry Pi ?
Manjaro est une distribution intéressante à tester, étant donné que c’est disponible officiellement pour Raspberry Pi, avec de nombreux environnements de bureau
L’installation est relativement simple car c’est similaire à ce dont vous avez déjà l’habitude avec Raspbian :
– Télécharger l’image de la dernière version de Manjaro
– Préparer la carte SD
– Démarrez le Raspberry Pi pour commencer à utiliser votre nouveau système

Dans cet article, je vais vous faire une introduction brève sur Manjaro en général, puis je vous montrerai la procédure d’installation pour les 3 variantes disponibles, à savoir : Minimal, XFCE ou KDE Plasma

Qu’est-ce que Manjaro ?

Presentation

Manjaro est présentée par ses créateurs comme une distribution Linux à la fois rapide et facile à utiliser
Elle est basée sur Arch Linux, un système que l’on ne voit plus trop dernièrement sur Raspberry Pi à cause notamment de la complexité de l’installation (par rapport aux autres distributions en tout cas)

Donc Manjaro apporte un peu d’air frais sur le Raspberry Pi, et va ravir les fans de Arch Linux

Versions

Ce système d’exploitation est disponible dans de nombreuses versions, en ciblant des utilisateurs variés :

  • Les versions officielles : Pour les ordinateurs de bureau
    • XFCE
    • Gnome
    • KDE Plasma
    • Architect (c’est le nom qui est donné à leur version minimale, en sachant que vous avez la main sur tout ce qui sera installé : pilotes, interfaces, noyau, etc …)
  • Les versions de la communauté : Manjaro supporte également un grand nombre de projets communautés afin de proposer davantage de choix aux utilisateurs finaux
    • Cinnamon
    • LXDE
    • LXQt
    • Mate
    • Ou encore : OpenBox, I3, Bspwma et Budgie
  • Architecture ARM : C’est probablement la version qui vous intéresse aujourd’hui
    • Raspberry Pi 4 (XFCE, KDE ou Minimal)
    • Rock Pi 4 / Rock Pro 64 (XFCE, KDE ou Minimal)
    • PineBook (XFCE, KDE ou I3)
  • Version 32 bits : Une version de XFCE en 32 bits est disponible si besoin
  • Et enfin une version « Preview » pour les développeurs tournant avec une nouvelle interface (JADE)

Aujourd’hui, je vais me concentrer sur le Raspberry Pi 4 pour la suite de cet article, et je ne reviendrais pas sur toutes ces versions 🙂

Historique

La première version de Manjaro a été publiée en 2011, puis est restée en version beta jusqu’à 2013
C’est donc une distribution plutôt jeune dans l’histoire de Linux, mais avec suffisamment d’ancienneté tout de même pour être un système d’exploitable stable

Pour le nom des versions, Manjaro utilise des désignations similaires à ce qui se fait chez Ubuntu, avec un numéro de version incluant l’année et le mois de la sortie ainsi qu’un nom de code
Par exemple, la dernière version sortie en 2019 était la 19.10, car elle a été publiée en octobre 2019

Kilimandjaro (Tanzanie)

Non je ne vous partage pas mes photos de vacances, mais je vous explique l’origine du nom de cette distribution 🙂
Pour la petite histoire, le nom Manjaro tire son origine du mont Kilimanjaro (oui je sais qu’il manque un « d » en français, mais ça ne marche pas sinon ^^)
Vous pouvez le prononcer ‘Man-jar-o’ ou bien ‘Man-ha-ro’

Objectifs

Manjaro est basée sur Arch Linux, donc elle hérite des principes de cette distribution (simplicité du design et utilisation intuitive par exemple)
Manjaro a ajouté un processus d’installation plus simple que sur Arch Linux tout en ajoutant ou améliorant des fonctionnalités

Les objectifs officiels de Manjaro ont toujours été d’apporter de l’accessibilité et de la facilité d’utilisation en ayant un système pleinement opérationnel dès la fin de l’installation

Nous allons maintenant pouvoir passer à l’installation des trois versions disponibles pour le Raspberry Pi, et voir ce que ça donne 🙂

Installation minimale de Manjaro

Je vais démarrer par la plus grosse partie, c’est-à-dire vous montrer directement le système d’exploitation sans interface, en vous expliquant les différences avec Raspbian
Et les deux parties suivantes seront plus courtes, puisqu’on se concentrera uniquement sur l’utilisation des interfaces XFCE et KDE Plasma

Téléchargement de Manjaro

Pour télécharger l’image de Manjaro, il faudra vous rendre sur leur site officiel :

  • Cliquez iciOpens in a new tab. pour ouvrir la page de téléchargements
  • Naviguez ensuite dans les menus du haut pour aller dans Editions > ARM > Raspberry Pi 4
    (pour les modèles plus anciens de Raspberry Pi, allez sur cette pageOpens in a new tab. et téléchargez l’image correspondant à votre appareil)
  • Téléchargez maintenant la version minimale pour Raspberry Pi 4
    Cliquez sur le bouton rouge pour lancer le téléchargement
  • Une nouvelle page apparaitra avec le lien de téléchargement
    Vous pouvez aussi choisir de télécharger le fichier via un client Torrent si vous préférez

Copie sur une carte SD

Une fois que l’image est téléchargée sur votre ordinateur, vous aurez besoin de copier les données sur votre carte SD
Le processus est similaire à ce dont vous pouvez avoir l’habitude avec d’autres systèmes
Si vous n’êtes pas habitué à cela, voici les étapes à suivre :

  • Téléchargez et installez Etcher
    Il s’agit d’un outil bien pratique pour préparer vos cartes SD avec une image de n’importe quel système
    C’est disponible gratuitement pour n’importe quel système d’exploitation, le lien est ici : https://www.balena.io/etcher/Opens in a new tab.
  • Lancez Etcher, une fenêtre comme celle-ci va s’afficher :
  • Sur la gauche, sélectionnez l’image de Manjaro précédemment téléchargée et que vous souhaitez installer
    Puis insérez votre carte SD dans votre ordinateur (elle sera détectée automatiquement, tout sera effacé dessus pour info)
    Et pour finir, cliquez sur « Flash! » pour lancer la copie sur la carte SD

Au bout de quelques minutes, votre carte SD sera prête à l’utilisation
Vous pouvez maintenant la retirer du lecteur et l’insérer dans votre Raspberry Pi

Installation et configuration de Manjaro

Démarrez le Raspberry Pi
Après quelques secondes, le système démarre et un assistant de configuration apparait :

Entrez le nom d’utilisateur que vous souhaitez utiliser et confirmez
Ensuite vous pouvez l’ajouter dans des groupes supplémentaires si besoin
Ou alors laissez vide pour le moment

Ensuite il faudra répondre à un certain nombre de questions pour continuer :

  • Le nom complet de l’utilisateur
  • Le mot de passe pour l’utilisateur
  • Le mot de passe pour le compte administrateur (oui le compte root sera disponible)
  • Puis vous devrez affiner la zone de temps et la langue si besoin
    Il est possible de saisir la première lettre pour aller directement au plus près de l’item à sélectionner dans la liste
  • Changez de disposition de clavier si nécessaire
  • Et enfin donnez un nom au Raspberry Pi

Une fois ceci fait, l’assistant vous affichera toutes les informations et vous devrez confirmer que tout est correct

La configuration va ensuite être appliquée (cela va prendre seulement quelques secondes)
Puis le système va redimensionner la partition pour s’étendre au maximum de la carte SD et redémarrer
Après le redémarrage, le système est prêt à être utilisé avec les paramètres saisis précédemment

Configuration du réseau

La connexion Ethernet (câble) sur un réseau avec du DHCP fonctionnera directement
C’est vraiment le moyen le plus simple de faire pour se connecter à Internet

Je n’ai pas trouvé de moyen pour configurer le Wi-Fi sur une version minimale de Manjaro
Tous les posts que j’ai trouvés sur les forums ou les tutoriels que j’ai testés, aucun n’a marché sur mon Raspberry Pi
Je pense que ces conseils étaient pour la version Architect ou Desktop, mais en tout cas ça ne marche pas sur Raspberry Pi / Minimal

Activation de SSH

SSH est quasi obligatoire sur un système minimal
Pour installer et activer le SSH au démarrage, voici la procédure à suivre :

  • Commencez par installer SSH :
    sudo pacman -S openssh
  • Activez SSH au démarrage :
    sudo systemctl enable sshd
  • Démarrer le maintenant pour tester :
    sudo systemctl start sshd

Si vous souhaitez utiliser le compte root pour vous connecter, il faudra tout d’abord modifier le fichier de configuration de SSH :

  • Ouvrez le fichier de configuration avec nano :
    sudo nano /etc/ssh/sshd_config
  • Puis modifiez la ligne commençant par PermitRootLogin de cette manière :
    PermitRootLogin yes
  • Sauvegardez et quittez
  • Redémarrez le service SSH
    sudo systemctl restart sshd

Commandes à connaître

Vous avez déjà pu avoir un aperçu de certaines commandes sur Manjaro / Arch dans les parties précédentes
Mais voici un rappel complet des commandes utiles :

  • Installation d’un nouveau paquet :
    • pacman est l’équivalent à apt sur Manjaro
    • Pour installer un nouveau paquet :
      pacman -S <paquet>
    • Pour rechercher le nom d’un paquet :
      pacman -Ss <recherche>
    • Pour mettre à jour le système :
      pacman -Syu
  • Trouver l’adresse IP du Raspberry Pi sur le réseau :
    • La commande ifconfig n’est pas disponible par défaut, il faudra donc l’installer avec :
      pacman -S net-tools
    • Maintenant vous pouvez l’utiliser comme d’habitude :
      ifconfig
  • Obtenir plus d’informations
    • Comme le but ici n’était pas de faire un tutoriel détaillé sur l’utilisation de Manjaro, mais plutôt de vous aider sur l’installation et la première configuration, je vous recommande vivement de jeter un œil au wiki de ManjaroOpens in a new tab. pour aller plus loin et trouver de l’aide spécifique
    • Si vous n’arrivez pas à trouver la commande équivalent à Debian / Raspbian sur Manjaro, vous pouvez regarder sur ce wiki ou demander de l’aide sur leurs forumsOpens in a new tab.

Pour les commandes basiques, si vous avez l’habitude de Raspbian, Debian ou n’importe qu’elle autre distribution Linux, cela ne devrait pas être trop compliqué de s’y retrouver
Par contre si vous débutez avec un système 100 % console, n’hésitez pas à lire mon article avec la liste des commandes utiles pour Raspbian iciOpens in a new tab..

Installation de Manjaro XFCE

Donc, la partie minimale n’était pas si compliquée que ça à installer je pense (grâce notamment à l’assistant de configuration qui se lance tout de suite au démarrage), mais nous avons quelques problèmes tout de même (le Wi-Fi qui ne marche pas et l’adaptation aux commandes Arch)
Voyons maintenant comme l’interface graphique se comporte sur Manjaro, en commençant par XFCE

XFCE est un environnement de bureau très courant sur Linux
Il est supposé être intuitif et léger, donc c’est un très bon choix pour le Raspberry Pi

Vous pouvez télécharger le fichier image et préparer la carte SD de la même manière que vous la version minimale, et Manjaro XFCE démarrera directement de la même manière aussi
Donc je vais êtres assez bref ici

Le même menu de configuration va s’afficher, et vous pourrez configurer les paramètres de base exactement de la même façon
Configurez les mots de passe, la zone de temps, la langue et la disposition du clavier puis continuez
Le Raspberry Pi redémarrera pour appliquer les modifications

Après le redémarrage, l’environnement graphique va cette fois démarrer, et vous arrivez à un écran de connexion

Entrez le mot de passe que vous avez défini précédemment et continuez

Vous arrivez maintenant sur le bureau XFCE et vous pouvez l’utiliser de la même manière que sur n’importe quelle distribution

La connexion Wi-Fi fonctionne très bien sur XFCE (donc ce n’était pas un problème lié au système)
Cliquez sur l’icône du réseau en bas à droite, à côté de l’heure, et sélectionnez votre réseau dans la liste puis entrez le mot de passe

Vous trouverez tous les logiciels de bases préinstallés dans le menu de gauche
Et vous pourrez bien sur en installer d’autres, cela se passe dans Système > Ajout/Suppression de programmes

Pour le reste, l’utilisation me semble effectivement très intuitive, et vous ne devriez pas avoir de mal à vous y retrouver

Installation de Manjaro KDE Plasma

Pour finir, j’ai aussi voulu essayer la dernière version disponible sur le site officiel : KDE Plasma

KDE est un autre environnement de bureau que vous retrouverez souvent sur n’importe quelle distribution Linux
C’est sans doute plus connu, étant donné qu’il a toujours été la, en compétition avec GNOME
KDE Plasma est la nouvelle version de l’environnement, créée par KDE pour les systèmes Linux
Et nous allons l’essayer dès maintenant 🙂

Comme pour les deux autres méthodes, le premier démarrage avec la nouvelle carte SD est ici aussi identique
Terminez l’assistant de configuration, redémarrez et vous arriverez sur l’interface graphique

Comme pour XFCE, vous devrez tout d’abord passer l’écran de connexion
Il est plutôt basique, mais ça n’a pas tellement d’importance :

Entrez votre mot de passe et connectez-vous
Une courte animation apparait, et le bureau KDE est prêt à utiliser

Voici à quoi cela ressemble une fois sur le bureau KDE :

Il n’y a pas de grosses différences avec XFCE au premier coup d’œil
Il faudra tester les deux un peu plus en profondeur pour vous faire une meilleure idée de celui qui vous conviendra le plus
C’est un choix personnel, les deux marchent plutôt bien (sur Raspberry Pi 4). C’est donc une question d’habitude, plus que de performances ou des fonctionnalités

La connexion à un réseau Wi-Fi peut être faite de la même façon que sur XFCE, dans le coin en bas à droite de l’écran :

Conclusion

Et nous y voilà, c’est la fin de ce tutoriel sur comment installer et configurer Manjaro sur Raspberry Pi
Cela était une simple introduction, le but ici n’étant pas d’aller plus loin sur le fonctionnement de Manjaro, mais cela pourra être le sujet de prochains articles si cela vous intéresse

Personnellement, j’ai vraiment aimé ce système
Même si je ne suis pas du tout un habitué d’Arch Linux, j’ai trouvé les deux environnements graphiques faciles à utiliser
Je pense que cela peut être une bonne option si vous êtes à la recherche d’un moyen de remplacer votre PC de bureau par un Raspberry Pi (notamment si vous avez le Raspberry Pi 4)
La distribution a définitivement mérité d’entrer dans mon article sur les meilleures distributions pour le Raspberry PiOpens in a new tab.

Restez connectés!

Tenez vous informés des dernières nouveautés en vous inscrivant ici. Pas de panique, il s'agit seulement d'un mail par mois histoire de rester à jour :)

[sibwp_form id=3]

Patrick Fromaget

Je suis l'auteur principal et le créateur de RaspberryTips. Mon but est de vous aider sur tous vos problèmes qui concernent Raspberry Pi en publiant des guides détaillés et des tutoriels rapides. Dans la vraie vie, je suis administrateur système (Linux principalement) avec une solide expérience dans le développement web.

Recent Content