Démarrer avec Proxmox sur Raspberry Pi (Serveur de Virtualisation)

De nouveaux modèles de Raspberry Pi sont lancés chaque année avec des CPU plus puissants et plus de RAM, et la virtualisation est maintenant un sujet récurrent sur ce site web. Cela n’a pas toujours été le cas. Aujourd’hui, nous allons discuter d’une solution pour héberger des machines virtuelles (VM) sur Raspberry Pi dont je n’ai pas encore parlé : Proxmox.

Proxmox n’est pas disponible directement sur Raspberry Pi, mais il existe un portage de Proxmox pour ARM64 que nous pouvons utiliser pour obtenir les mêmes résultats. Un dépôt doit être ajouté à APT, et l’installation est simple une fois les prérequis installés.

Dans cet article, je vais vous proposer un guide pas à pas, afin que vous ne perdiez pas autant de temps que moi en essayant :-).

Je dois aussi dire tout de suite que bien que je vous montre comment installer cette solution sur votre Raspberry Pi, cela ne signifie pas que c’est une bonne idée. Voyez cela comme une expérience, une preuve de concept, pas une recommandation formelle. Utiliser un serveur traditionnel avec Proxmox sur Debian (en anglais) est un meilleur choix lorsque c’est possible.

À propos, si vous débutez sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer les choses (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours. Il s’agit d’un défi de 30 jours dans lequel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin profiter de votre Raspberry Pi à son plein potentiel. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui si vous utilisez ce lien !

Présentation de Proxmox

Si vous lisez ceci, vous connaissez déjà probablement Proxmox, mais je vais quand même commencer par une brève présentation pour ceux qui sont tombés par hasard sur cet article.

Qu’est-ce que Proxmox ?

Proxmox est une plateforme de gestion de serveurs et de virtualisation de serveurs open source.
C’est la définition officielle, mais pour clarifier, c’est une solution que vous pouvez utiliser pour héberger des machines virtuelles et des conteneurs avec une interface web simple.

Personnellement, j’ai l’habitude de VMware ESXi (que vous pouvez aussi installer sur un Raspberry Pi, en anglais) et un peu de Hyper-v, mais je n’ai pas utilisé Proxmox sur des serveurs de production dans mon travail d’administrateur système. De ce que j’ai vu sur le Raspberry Pi, cela semble intéressant.

J’ai déjà expliqué sur ce site comment utiliser QEMU sur Raspberry Pi, vous pouvez le voir comme une interface pour cela (je sais que c’est probablement bien trop restrictif, mais c’est un moyen simple de le voir). QEMU est un excellent outil pour créer des machines virtuelles, mais comme tout se fait par lignes de commande, ce n’est pas la solution la plus facile pour les débutants. Proxmox peut être une façon de rendre les choses un peu plus faciles.

Que dire de Pimox ?

Comme pour de nombreux autres projets, Proxmox ne prend pas en charge le Raspberry Pi, nous devons donc utiliser une solution de contournement pour l’installer sur nos appareils. Pimox est un portage de Proxmox créé spécialement pour le Raspberry Pi.

Dans une version précédente de ce tutoriel, je l’utilisais pour tout installer rapidement (vous pouvez trouver le projet Pimox sur GitHub ici). Mais il n’est plus mis à jour, et maintenant que les versions 64 bits de Raspberry Pi OS sont stables, il n’est plus vraiment nécessaire.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Comment installer Proxmox sur Raspberry Pi

Voici les étapes requises pour installer Proxmox sur un Raspberry Pi :

  • Installez un système d’exploitation compatible (Debian 11 ou RPI OS 64 Bits).
  • Mettez à jour le système d’exploitation avec apt.
  • Ajoutez le dépôt pour le portage de Proxmox.
  • Installez les paquets et les dépendances de Proxmox.

Une fois terminé, une interface web sera disponible pour configurer tout le reste.

Exigences Proxmox : OS et Raspberry Pi

La principale exigence est d’utiliser un système d’exploitation 64 bits, par exemple, vous pouvez utiliser :

Je recommande vivement de commencer avec une nouvelle carte SD, même si vous utilisez déjà l’une de ces distributions, car Proxmox changera beaucoup de choses sur votre système. Je ne veux pas que vous cassiez votre installation actuelle, donc commencez avec une nouvelle.

Alors, la première étape consiste à installer la version 64 bits de Raspberry Pi. C’est le même processus que d’habitude, utilisez Raspberry Pi Imager ou tout autre outil de votre choix. Choisissez la dernière version en 64 bits (Lite est bien), et installez-la sur votre Pi.

Je n’ai pas essayé sur un autre modèle, mais utiliser un Raspberry Pi 4 est également l’une des exigences sur la page GitHub, alors assurez-vous d’utiliser ce modèle.

Mettez à jour votre système d’exploitation

Une fois votre système installé et configuré correctement, vous devez également tout mettre à jour. Vous pouvez utiliser le menu de bienvenue pour le faire, ou taper ces deux commandes :
sudo apt update
sudo apt upgrade -y

Le script que nous utiliserons plus tard le fera probablement, mais c’est une bonne habitude à prendre pour sécuriser votre Raspberry Pi (en anglais).

Comme pour tout projet de serveur, essayez d’utiliser un câble Ethernet au lieu de la connexion Wi-Fi, et vous pouvez également activer SSH et/ou VNC pour effectuer les étapes suivantes depuis votre ordinateur si vous le souhaitez.

Si les commandes Linux ce n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article qui vous explique les commandes qu’il faut absolument connaître. Je vous donne aussi une antisèche à télécharger pour les avoir toujours sous la main !

Configuration du réseau

Je recommande de configurer une adresse IP statique pour votre Raspberry Pi avant de continuer. Ce sera plus facile pour vous, et plus stable pour un serveur de toute façon.

Vous devez également ajouter cette adresse IP à votre fichier hosts :

  • Ouvrez le fichier hosts :
    sudo nano /etc/hosts
  • Trouvez la ligne avec votre nom d’hôte près de la fin, et remplacez l’adresse IP par défaut (127.0.1.1), par exemple :
    192.168.1.100 proxmox-server

    Consultez ce tutoriel sur comment trouver votre adresse IP si nécessaire.

Définir un mot de passe pour root

Proxmox utilisera le compte root en arrière-plan, mais aussi pour se connecter à l’interface web, donc vous devez définir un mot de passe pour celui-ci (non effectué par défaut sur la plupart des distributions) :
sudo passwd root

Ajouter le dépôt Proxmox aux sources APT

Ensuite, nous devons ajouter le dépôt de portage de Proxmox à notre sources.list pour APT (et ainsi obtenir l’accès à plus de paquets via les commandes APT).

Voici les étapes :

  • Ajouter l’URL du serveur à une nouvelle configuration dans /etc/apt :
    echo 'deb [arch=arm64] https://mirrors.apqa.cn/proxmox/debian/pve bookworm port' | sudo tee /etc/apt/sources.list.d/pveport.list
  • Ajouter la clé du serveur à vos sources de confiance :
    curl -L https://mirrors.apqa.cn/proxmox/debian/pveport.gpg | sudo tee /etc/apt/trusted.gpg.d/pveport.gpg >/dev/null
  • Exécuter une mise à jour pour ajouter cette source aux prochaines installations :
    sudo apt update

Installer les paquets Proxmox avec APT

Nous pouvons maintenant enfin installer les paquets pour Proxmox, en utilisant cette commande simple :
sudo apt install proxmox-ve postfix open-iscsi ifupdown2

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Lors de l’installation des paquets, vous serez invité à configurer un serveur de messagerie. Si vous ne savez pas comment faire, sélectionnez simplement “Local only” dans la liste et laissez les paramètres par défaut (appuyez sur Entrée).

Après quelques minutes, tout est installé et Proxmox est prêt à être utilisé.

Premiers pas avec Proxmox sur Raspberry Pi

Une fois installé, la partie amusante commence, car nous pouvons maintenant accéder à l’interface Proxmox et essayer de créer notre première VM.

Pour être honnête, je n’ai pas eu beaucoup de succès avec, donc je vais partager tout ce que j’ai appris, mais il y a probablement quelque chose qui manque car cela ne fonctionne pas comme prévu. Je suis un peu déçu du résultat que j’ai obtenu.

Interface web Proxmox

Si tout s’est bien passé jusqu’à présent, l’interface web Proxmox devrait être disponible à l’adresse https://IP:8006.
L’adresse IP est celle que vous avez définie dans le script d’installation, par exemple https://192.168.1.100:8006.

Vous obtiendrez une erreur SSL car nous n’avons pas encore de certificat, mais vous pouvez l’ignorer (quelque chose comme “Advanced” > “Proceed anyway” ou similaire selon le navigateur que vous utilisez).

Ensuite, vous obtiendrez un formulaire de connexion. Les identifiants par défaut pour Proxmox sont :

  • Identifiant : root
  • Mot de passe : le même que pour votre système Linux (vous l’avez défini au début de ce tutoriel).

Enfin, vous pouvez accéder à l’interface habituelle de Proxmox. Si vous en avez l’habitude, vous n’avez probablement plus besoin de moi !

Vous recevrez un message d’erreur indiquant que vous n’avez pas d’abonnement valide. Les abonnements sont uniquement nécessaires pour l’assistance, vous n’en avez pas besoin pour un simple test.

Télécharger des images ISO sur Proxmox

Avant d’installer quoi que ce soit, vous aurez besoin d’images ISO pour le système que vous souhaitez essayer dans votre première machine virtuelle.

Vous pouvez télécharger n’importe quelle image que vous avez sur votre ordinateur, ou même la télécharger directement sur Proxmox à partir d’une URL Web.

Cliquez sur Datacenter dans le menu de gauche, sélectionnez votre nœud, et cliquez sur Local. Ensuite, allez à l’image ISO et cliquez sur le bouton approprié (soit “Upload” soit “Download from URL”).

Je pense que les images doivent être pour l’architecture ARM64, mais je n’ai pas testé les autres pour être honnête.

Créer un pont réseau

Si vous voulez avoir un accès réseau dans vos machines virtuelles, vous devez d’abord créer un pont réseau. Voici comment faire :

  • Cliquez sur votre nœud dans le menu de gauche (nom du serveur sous “Datacenter”).
  • Allez à System > Network.
  • Cliquez sur “Create” puis “Linux bridge”.
  • Remplissez le formulaire avec les valeurs que vous souhaitez utiliser, par exemple :
  • Enregistrez et assurez-vous de cliquer sur “Apply Configuration” pour le rendre disponible pour les machines virtuelles.

Créer une machine virtuelle avec Proxmox

Mais la plupart des problèmes surviennent lors de la création d’une nouvelle machine virtuelle.
Le principal problème est que vous ne pouvez pas utiliser de périphériques IDE. Si vous configurez votre VM avec un lecteur IDE ou un CD-ROM, elle ne démarre pas. À la place, vous obtiendrez une erreur comme “QEMU exited with code 1”.

Voici les étapes pour créer une machine virtuelle avec Proxmox :

  • Cliquez sur “Create VM” dans le coin supérieur droit.
  • Entrez un nom pour votre système :
  • Cliquez sur suivant, et choisissez “Do not use any media”.
    Il créera par défaut un lecteur de CD IDE, et nous ne pouvons pas l’utiliser.
  • Dans l’onglet Système, assurez-vous de régler le BIOS sur UEFI.
    La console ne fonctionne pas pour moi si je garde la valeur par défaut (SeaBios).
  • Ajustez la taille du disque si nécessaire (32 Go par défaut, assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace sur votre carte SD).
  • Vous pouvez ajuster un peu les paramètres du CPU et de la mémoire, mais rappelez-vous que vous êtes sur un Raspberry Pi, donc vous n’avez pas beaucoup de ressources disponibles.
  • Pour le réseau, vous pouvez commencer sans, mais si vous voulez l’utiliser, vous devez d’abord créer un pont réseau (voir la section précédente).

Une fois terminé, votre machine virtuelle apparaîtra dans le menu de gauche, mais il y a encore quelques étapes supplémentaires :

  • Sélectionnez la VM dans le menu de gauche, et allez dans “Hardware”.
  • Sélectionnez la ligne CD Drive et supprimez-la.
  • Ensuite, cliquez sur Add > CD/DVD Drive. Choisissez SCSI et tapez 2 dans le deuxième champ.
    Vous pouvez ensuite choisir votre image ISO pour démarrer :

Vous devriez maintenant pouvoir démarrer la machine virtuelle en cliquant sur “Start” dans le coin supérieur droit lorsque la VM est sélectionnée.

Cliquez sur “Console” pour visualiser l’affichage de la machine virtuelle et installer votre système d’exploitation.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Vous comprenez l'anglais et en voulez encore plus ? Je publie une nouvelle leçon chaque mois, réservée à mes abonnés premium. Rejoignez la communauté dès maintenant pour y avoir accès !

Dernières réflexions

Quand c’est possible, je vous recommande d’installer Proxmox sur un PC traditionnel, avec Ubuntu (en anglais), par exemple. Je l’ai testé dans l’article lié, et c’est bien mieux. Mais comme expérience, pour en apprendre plus sur la virtualisation, ou pour faire tourner de petits serveurs sur un Raspberry Pi 5, je pense que c’est intéressant.

Dans l’ensemble, Proxmox semble une bonne solution pour installer des machines virtuelles sur Raspberry Pi, car le processus d’installation avec VMWare ESXi (en anglais) est beaucoup plus compliqué.

Si vous souhaitez faire tourner Raspberry Pi OS sur une machine virtuelle, vous pouvez également le faire directement sur votre ordinateur, c’est bien plus stable. J’explique tout dans ce tutoriel.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets où je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *