Comment démarrer un Raspberry Pi avec un disque SSD

Les Raspberry Pi utilisent des cartes SD par défaut, mais démarrer sur un port USB est désormais possible. L’utilisation d’un disque SSD avec un adaptateur USB peut alors augmenter considérablement les performances de votre Raspberry Pi, pour un coût relativement faible. Voici comment tester cette solution sur votre installation.

En résumé, lancer un Raspberry Pi avec un SSD est semblable à l’utilisation d’une carte SD. Le disque peut être flashé depuis un ordinateur avec Raspberry Pi Imager, puis connecté sur un port USB libre. Sur les modèles récents de Raspberry Pi, le démarrage à partir du SSD sera automatique.

Cependant, si vous n’avez jamais utilisé de SSD, vous aurez probablement besoin d’un peu plus de détails, en particulier concernant le matériel requis. Pas de problème, je suis là pour ça, laissez vous guider !

À propos, si vous débutez sur Raspberry Pi et que vous souhaitez accélérer les choses (tout en vous amusant), n’hésitez pas à télécharger mon e-book Maitrisez Raspberry Pi en 30 jours. Il s’agit d’un défi de 30 jours dans lequel vous apprendrez une nouvelle compétence chaque jour. Vous économiserez du temps et de l’argent et pourrez enfin profiter de votre Raspberry Pi à son plein potentiel. Je vous offre d’ailleurs 10% de remise aujourd’hui si vous utilisez ce lien !

Conditions préalables à l’utilisation d’un disque SSD sur le Raspberry Pi

Avant de passer à la partie technique, il y a certaines choses que vous devez savoir, faire et posséder. N’hésitez pas à sauter cette partie si vous l’avez déjà fait une fois et que vous savez déjà tout cela.

Recommandations pour le matériel

Un modèle récent de Raspberry Pi

Tout d’abord, il convient de mentionner que tous les modèles de Raspberry Pi ne peuvent pas utiliser la procédure de démarrage USB expliquée dans ce tutoriel. Seuls les modèles récents sont compatibles.

Les Raspberry Pi 4 et 400 sont les mieux adaptés pour ce faire car ils sont équipés de ports USB 3 (les bleus, qui sont plus rapides que les ports noirs traditionnels). Pour votre information, j’utilise mon Raspberry Pi 4 pour faire ce test.

Je n’ai pas testé les modèles plus anciens, mais en théorie, les Raspberry Pi 2B et 3 prennent également en charge le démarrage par USB.

Quel format de disque SSD ? Quel adaptateur ?

Il est possible de brancher un disque SSD de nombreuses manières différentes sur un Raspberry Pi. Il n’y a pas vraiment de configuration meilleure qu’une autre. Je pense que vous pouvez commencer avec ce que vous avez déjà pour éviter d’acheter trop de choses.

J’ai testé toutes sortes de formats et d’adaptateurs au fil des ans :

Si vous êtes intéressé par l’un d’entre eux, voici la liste avec tous les liens pour les obtenir :

  • À gauche, j’ai un adaptateur USB vers SATA (quelque chose comme ça sur Amazon). Le câble USB dispose de 2 prises USB et se connecte simplement à un disque SSD 2,5″ traditionnel.
  • Le suivant est mon favori actuel. Il s’agit d’un adaptateur USB Sabrent, avec un SSD M.2 à l’intérieur (ce modèle). Il ne prend pas beaucoup de place et il n’y a qu’un seul câble USB à brancher, c’est donc pratique pour passer du Raspberry Pi à l’ordinateur lorsque je dois procéder à une réinstallation.
  • Ensuite, vous avez le boîtier Argon One M.2 (tests ici), où vous pouvez cacher un SSD M.2 dans le boîtier lui-même. Il s’agit d’une configuration compacte intéressante si vous souhaitez l’utiliser.
  • Et enfin, un boîtier externe traditionnel que j’ai utilisé avec un disque SATA à l’époque, et qui fonctionne également très bien avec un disque SSD de 2,5″. Je préfère ce modèle au premier qui n’a qu’un seul câble USB car il protège un peu le disque à l’intérieur du boîtier.

Il n’est pas sur la photo mais mon boîtier Pironman de Sunfounder (mon test ici) contient également un disque SSD. Il fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et je ne l’ai même pas débranché pour prendre cette photo :-).

Trouvez ce qui vous convient le mieux, le processus d’installation est de toute façon le même. Assurez-vous simplement d’avoir un disque SSD et un accessoire pour le brancher sur votre Pi et continuez !

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Facultatif : un hub USB alimenté

En fonction de votre configuration, en particulier de votre alimentation et des autres accessoires USB que vous utilisez, il se peut que vous receviez des avertissements de basse tension plus souvent lorsqu’un disque dur SSD est branché.

Le seul moyen que j’ai trouvé pour réduire ces avertissements lorsque l’on utilise déjà une alimentation correcte est de brancher le SSD sur un hub USB alimenté, ce qui aidera le Raspberry Pi à fournir suffisamment d’énergie pour tout faire fonctionner.

Ce n’est pas parfait à 100 %, mais j’obtiens moins d’erreurs dans l’ensemble. Voici le modèle que j’utilise mais je pense qu’il n’y a pas beaucoup de différences avec d’autres modèles.

Mises à jour du système et du micrologiciel

Dans la plupart des cas, si vous avez utilisé votre Raspberry Pi régulièrement au cours des derniers mois, vous n’avez pas à vous soucier de cette partie.

Mais pour votre information, le démarrage par USB est une fonctionnalité logicielle qui a été ajoutée récemment, donc les anciennes cartes Raspberry Pi ne la prennent pas en charge par défaut. Une mise à jour du firmware est nécessaire.

Mises à jour du système

Les mises à jour du micrologiciel sont livrées via APT, le gestionnaire de paquets sur Raspberry Pi OS, il est donc probable que vous disposiez déjà d’une version récente sans avoir à vous en préoccuper.

Mais au cas où, si vous avez actuellement un moyen d’exécuter Raspberry Pi OS sur votre appareil, exécutez simplement ces deux commandes pour vous assurer que tout est à jour :
sudo apt update
sudo apt full-upgrade

Mises à jour du micrologiciel

Il est possible de forcer une mise à jour du micrologiciel, mais ce n’est pas recommandé, sauf si vous avez une véritable raison de le faire.

Attention : Je vous recommande de sauter cette étape, d’essayer le tutoriel complet (section suivante de cet article), et si cela semble ne pas fonctionner sur votre Pi, revenez ici et essayez ces commandes avec le système sur votre carte SD :

sudo rpi-update
sudo rpi-eeprom-update -d -a
sudo reboot

Configurer votre SSD pour un Raspberry Pi

Maintenant que vous disposez de tout le matériel et des accessoires nécessaires et que vous avez mis à jour votre système Raspberry Pi OS actuel, commençons à en installer un nouveau sur le SSD.

Dans l’ensemble, les étapes pour installer Raspberry Pi OS sur un SSD sont les mêmes qu’avec une carte SD :

  • Branchez le disque SSD sur votre ordinateur.
  • Utilisez Raspberry Pi Imager pour flasher le système sur le SSD.
  • Branchez le disque SSD sur le Raspberry Pi.
  • Retirez la carte SD pour démarrer avec le SSD.

Voyons maintenant toutes ces étapes en détail.

Remarque : Si vous souhaitez transférer toutes vos données de la carte SD vers le disque SSD au lieu de repartir de zéro, je vous explique comment procéder à la fin de cet article.

Branchez le SSD sur votre ordinateur

La première étape consiste à connecter votre SSD à votre ordinateur. Branchez-le sur un port USB 3 si possible, c’est le port bleu, il offre une vitesse d’écriture plus rapide.

La procédure varie légèrement en fonction de votre installation, mais en général, il suffit d’un ou deux câbles USB à brancher sur votre ordinateur.

Même si vous utilisez un boîtier comme l’Argon One ou le Pironman, vous n’avez pas besoin de tout démonter. Vous pouvez simplement relier le boîtier à votre ordinateur à l’aide d’un câble USB vers USB.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Assurez-vous simplement que votre système détecte quelque chose avant d’aller plus loin. Il n’est pas nécessaire d’initialiser ou de formater le disque. Vous pouvez ignorer tous les avertissements du système (par exemple, Windows suggérera d’initialiser ou de formater le disque s’il ne contient pas de partition Microsoft, mais vous n’êtes pas obligé de le faire).

Installation d’un système d’exploitation sur votre disque SSD

Si vous utilisez Raspberry Pi Imager (ou Balena Etcher), le flashage d’un SSD à partir de votre ordinateur suit exactement le même processus qu’avec une carte SD :

  • Assurez-vous que votre disque SSD est connecté.
  • Démarrez Raspberry Pi Imager.
  • Cliquez sur « Choose OS » pour sélectionner un système d’exploitation à installer.
  • Cliquez sur « Choose Storage ». Votre disque USB devrait y figurer :
    C’est souvent le nom de l’adaptateur qui apparaît, avec la taille totale du disque.
    Veillez à choisir la bonne option si vous en avez plusieurs (il ne faudrait pas que vous formatiez votre ordinateur ou votre disque de sauvegarde ici !)
  • Cliquez ensuite sur « Write » pour lancer la copie.
    Quelques minutes plus tard, le SSD devrait être prêt à l’emploi :

Si c‘est la première fois que vous utilisez Raspberry Pi Imager, vous pouvez cliquer sur ce lien pour lire mon guide complet à ce sujet. Je vous ai donné la version courte ici, mais vous pourriez avoir besoin de plus de conseils pour la première installation.

Démarrer le Raspberry Pi à partir d’un disque SSD

Maintenant que le SSD est prêt, la dernière étape consiste à le brancher sur le Raspberry Pi pour démarrer dessus. Cela ne devrait pas être très compliqué, mais afin de le faire avec soin, laissez-moi vous expliquer toutes les étapes et les problèmes potentiels.

Connecter le SSD au Raspberry Pi

Tout d’abord, veillez à retirer toute carte SD de l’emplacement du Raspberry Pi. Déconnectez également tout disque USB que vous pourriez avoir sur celui-ci, il démarrera plus rapidement et cela évitera les erreurs si le Raspberry Pi n’a qu’un seul disque USB pour démarrer.

Ensuite, connectez votre SSD au Raspberry Pi en fonction de votre configuration :

  • Si vous disposez de ports bleus sur votre modèle de Raspberry Pi, veillez à utiliser l’un d’entre eux pour de meilleures performances.
    La souris et le clavier peuvent être branchés sur un autre port, cela n’a pas d’importance.
  • Si vous utilisez un boîtier comme le Pironman ou l’Argon One, vous avez probablement un petit cavalier à brancher entre le Raspberry Pi et le SSD. Vous l’avez enlevé pour l’installation, il suffit de le remettre en place.
  • S’il s’agit d’un boîtier externe, branchez tous les ports sur le Raspberry Pi et le tour est joué.
  • Avez-vous un hub alimenté par USB ? Ce que je fais, c’est que je ne branche le hub USB que sur le Raspberry Pi (sur un port bleu) et je mets tout le reste sur le hub.

Premier démarrage avec votre SSD

Si le firmware supporte le démarrage par USB et que le SSD est la seule option disponible, il devrait démarrer dessus automatiquement, vous n’avez rien d’autre à faire.

Allumez simplement votre Raspberry Pi et attendez quelques minutes, comme vous le feriez pour une nouvelle carte SD. Il redémarrera probablement plusieurs fois avant de vous montrer l’assistant de bienvenue ou d’ouvrir votre session.

Si vous n’avez pas l’habitude du premier démarrage sur Raspberry Pi OS, je vous recommande de lire mon guide complet sur Raspberry Pi OS, je ne vais pas tout répéter ici, c’est le même processus.

Ces autres tutoriels peuvent également vous être utiles pour les étapes suivantes après ce premier démarrage :

Et si, pour une raison ou une autre, cela ne fonctionne pas sur votre système, je vous recommande deux choses :

  • Consultez les questions liées ci-dessous pour voir si je n’ai pas abordé le problème ou le message d’erreur que vous obtenez.
  • Revenez à la section « Firmware update » au début de cet article. Démarrez sur votre carte SD et suivez ces instructions. Puis essayez à nouveau de démarrer sur le SSD.
Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Vous comprenez l'anglais et en voulez encore plus ? Je publie une nouvelle leçon chaque mois, réservée à mes abonnés premium. Rejoignez la communauté dès maintenant pour y avoir accès !

Questions liées

Tous les modèles de Raspberry Pi peuvent-ils démarrer à partir d’un disque SSD ?

Le démarrage par USB n’est pris en charge que sur les Raspberry Pi 2B, 3 (version A et B), 4 et 400. Les modèles plus anciens et le Raspberry Pi Zero ne peuvent pas démarrer à partir d’un SSD.

N’oubliez pas que le démarrage par USB est une nouvelle fonction logicielle ajoutée au micrologiciel après la sortie de l’appareil. Donc, si vous avez un modèle compatible d’après la liste mais qui ne démarre pas avec le disque USB, vous pouvez essayer de mettre à jour le micrologiciel d’abord (instructions au début de cet article).

Pourquoi mon Raspberry Pi essaie-t-il de démarrer sur la carte SD alors que le SSD est branché ?

La séquence de démarrage par défaut d’un Raspberry Pi consiste à essayer d’abord l’emplacement pour carte SD, puis les disques USB.

Pour modifier l’ordre de démarrage, procédez comme suit :

  • Ouvrez un terminal sur Raspberry Pi OS.
  • Lancez raspi-config :
    sudo raspi-config
  • Cliquez sur « Advanced options », puis sur « Boot Order ».
  • Sur l’écran suivant, choisissez « USB boot » et appuyez sur Entrer.

Au prochain redémarrage, votre Raspberry Pi essaiera de démarrer d’abord sur l’USB. S’il s’agit de votre stockage principal, vous gagnerez quelques secondes à chaque démarrage après avoir effectué cette opération.

Pourquoi est-ce que je reçois l’erreur : « Controller never released inhibit bits » ?

Je ne suis pas sûr de la signification exacte de cette erreur, c’est probablement un bug. Il ne bloque pas le processus de démarrage, mais je l’ai corrigé en laissant une carte SD vide dans mon emplacement de carte SD sur le Raspberry Pi.

Ou du moins je ne l’ai plus après avoir fait cela, je ne devrais pas dire que je l’ai « réparé » :-).

Pourquoi le message « Low voltage warning » apparaît-il systématiquement lorsque j’utilise un disque SSD ?

En règle générale, il est recommandé d’utiliser l’alimentation officielle pour éviter les avertissements « Low voltage » sur un Raspberry Pi.

Le démarrage sur un disque USB nécessite plus d’énergie qu’une carte SD, et vous risquez de manquer de courant pour le faire fonctionner parfaitement si vous n’utilisez pas l’alimentation officielle.

Mais même lorsque vous l’utilisez, ce n’est pas nécessairement parfait. C’est pourquoi j’ai recommandé précédemment l’utilisation d’un hub USB alimenté. Les Raspberry Pi ne sont pas conçus pour cela, il se peut donc que vous obteniez cette erreur de temps en temps.

Ce n’est qu’un avertissement, ne vous inquiétez pas trop, mais vous pouvez essayer de réduire sa fréquence en prenant les mesures suivantes : Éviter l’erreur « Under-voltage Detected » sur Raspberry Pi.

Serait-il possible de copier toutes mes données d’une carte SD vers le SSD ?

Si le disque SSD est plus grand que la carte SD, il est possible de copier toutes les données (y compris les partitions système) de la carte SD vers le disque SSD et de continuer à utiliser les mêmes paramètres système, applications et fichiers.

Il existe l’outil idéal pour réaliser cette opération sur Raspberry Pi OS, voici la procédure étape par étape :

  • Démarrez votre Raspberry Pi avec la carte SD que vous souhaitez copier sur le disque SSD.
  • Branchez le disque USB (sur les ports USB bleus si possible).
    Ignorez le message contextuel en cliquant sur « Cancel » pour le fermer.
  • Dans le menu principal, trouvez l’outil « SD card copier » sous « Accessories ».
    Cet outil vous permet de dupliquer une carte SD et vous pouvez également l’utiliser avec un disque USB externe.
    Il se présente comme suit :
  • Vous allez copier de la carte SD vers le disque USB, donc choisissez les périphériques correspondants en conséquence. Dans mon cas, il s’agit de :
    Copy From Device: SC32GB (/dev/mmcblk0)
    Copy To Device: Mass Storage Device (/dev/sda)
    Mais cela peut être un peu différent en fonction de votre configuration.
  • Cliquez ensuite sur « Start » pour copier le système.
  • Confirmez l’effacement du disque USB.

La copie peut prendre quelques minutes, en fonction de la taille de la carte SD et de la vitesse du disque USB.

Une fois que l’outil a terminé son travail, vous pouvez éteindre votre Raspberry Pi, retirer la carte SD et démarrer uniquement sur le disque USB.

Téléchargez mon antisèche !
Format PDF pratique, avec les 74 commandes à retenir pour maîtriser son Raspberry Pi.
Télécharger maintenant

Ressources supplémentaires pour votre Raspberry Pi

Initiation au Raspberry Pi en vidéo
Si vous débutez et voulez passer rapidement à la vitesse supérieure, j’ai exactement ce qu’il vous faut.
Regardez ma formation vidéo qui vous aidera à démarrer du bon bien, choisir votre matériel, installer les meilleures applications et vous lancer directement dans vos premiers projets avec mon aide.
Regarder les vidéos dès maintenant

Maîtrisez votre Raspberry Pi en 30 jours
Vous avez besoin de plus ? Si vous êtes à la recherche des meilleures astuces pour devenir expert sur Raspberry Pi, ce livre est fait pour vous. Développez vos compétences sous Linux et pratiquez via de nombreux projets en suivant mes guides étape par étape. 10% de remise aujourd’hui !
Télécharger le livre au format PDF ici

Maîtrisez Python sur Raspberry Pi
Pas besoin d’être un génie pour coder quelques lignes pour votre Raspberry Pi.
Je vous apprends juste ce qu’il faut sur Python afin de réaliser n’importe quel projet. La seconde partie du livre est d’ailleurs consacrée à des exemples de projets ou je vous guide pas à pas.
Ne perdez pas de temps, apprenez le strict nécessaire et économisez 10% avec ce lien :
Télécharger maintenant

Autres ressources pour profiter de votre Raspberry Pi
J’ai regroupé toutes mes recommandations de logiciels, sites utiles et de matériel sur cette page de ressources. Je vous invite à la consulter régulièrement pour faire les bons choix et rester à jour.
Visiter les pages ressources


Ce tutoriel ne marche plus à 100%? Prévenez-moi pour que je le mette à jour!

A lire également

Un Commentaire

  1. Bonjour Patrick,

    Vous précisez que lorsqu’on utilise imager sur le Raspberry Pi pour installer un fichier ou autres au niveau du chose Storage le disque qui contient l’os n’apparait pas. C’est mon cas j’ai remplacé la carte sd par un SSD via USB et je veux installer Home Assistant.
    Imager est installé sur le Raspberry Pi et de ce fait mon SSD n’apparait pas sur le Storage et je ne peux pas installer Home assistant.

    Je suis d’accord avec toi, Imager simplifie la vie.

    Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *